En détail sur le traitement de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

Prévention

Aujourd'hui, la question de la méthodologie et des régimes de traitement pour les patients ayant un diagnostic établi - thrombose veineuse profonde des membres inférieurs - est fixée avec une sévérité particulière. Cela est dû au développement fréquent de la maladie dans un âge actif.

Il est particulièrement préoccupant le handicap médical grande partie des patients après la maladie et le développement ultérieur du syndrome post-thrombotique, la progression de l'insuffisance veineuse chronique, et surtout - un risque élevé de décès des patients en cas d'embolie pulmonaire aiguë.

Approche de la thérapie

Les principales tâches qui sont résolues par la thérapie active pour la thrombose veineuse profonde sont les suivantes:

  • la prévention de l'embolie pulmonaire, de l'accident vasculaire cérébral ischémique et de l'infarctus avec une embolie;
  • interruption du processus de formation de caillots sanguins pathologiques;
  • diminution de la coagulation sanguine;
  • restauration de la recanalisation et de la perméabilité vasculaire;
  • l'élimination des facteurs de formation de caillots;
  • la prévention du syndrome post-thrombotique.

Thérapie conservatrice

La principale méthode de traitement du processus thrombotique aigu est la thérapie conservatrice, menée dans le département de chirurgie, où le patient entre. Patient avec des masses épaisses et sanglantes dans le lit veineux à partir du moment de l'admission à l'institution médicale est considéré comme un patient potentiel avec un risque de développer une embolie pulmonaire.

Si le diagnostic est établi, le traitement est démarré immédiatement. Selon la gravité des symptômes, le stade de la maladie, il est effectuée soit dans un hôpital (au premier stade) ou en ambulatoire (pendant la période de stabilisation).

Mode

Pré-examen

Avant l'examen échographique et la détermination de la forme et la localisation du thrombus, et avant la détection de la menace d'embolie dans les 5 premiers jours, le patient est assigné repos au lit strict.

Dans le même temps, une compression obligatoire du membre affecté avec un bandage élastique est nécessaire. Pour la normalisation de l'écoulement veineux la fin du lit est relevée de 20 ° ou fixez la jambe dans un conducteur spécial pour l'immobilisation.

Le besoin de repos physique et l'état de confort psychologique du patient au cours de cette période est déterminé par:

  • la menace du détachement d'un caillot dense et le transfert rapide avec le sang à n'importe quel organe;
  • la possibilité d'un développement de thromboembolie pulmonaire avec un résultat fatal ultérieur.

Mode après examen:

Le patient est autorisé à se lever et se déplacer, si pendant angioscanning ultrasonique diagnostiquer une thrombose des formes suivantes:

  • forme pariétale, lorsque le corps du thrombus est étroitement lié à la paroi du vaisseau;
  • occlusif, lorsque les masses thrombotiques chevauchent la lumière de la veine.

Cela signifie que la flottation (mouvement) du thrombus dans le lit veineux est absent. Cependant, même dans ces conditions, s'il y a douleur et gonflement de la jambe, le repos au lit est montré.

Comme les manifestations de ces symptômes diminuent, les patients sont autorisés activité avec observation du bandage du membre à l'aine pendant une période pouvant aller jusqu'à 10 jours. Cette période est généralement suffisante pour réduire la menace d'embolie pulmonaire et fixer le thrombus sur la paroi veineuse. Les patients peuvent se lever pour stimuler le flux sanguin dans les veines, marcher un peu.

Les patients peuvent se lever et se déplacer seulement après la thérapie active et l'élimination complète de la menace à leur vie.

Médicaments et schémas thérapeutiques

La thérapie de thrombose implique, tout d'abord, l'utilisation d'anticoagulants d'action directe, en premier lieu - l'héparine, ce qui réduit rapidement la coagulation du sang, la désactivation de la thrombine enzyme et inhibe la formation de nouveaux caillots pathologiques.

Patient en héparinothérapie

Tout d'abord, le patient est administré par voie intraveineuse une dose unique d'héparine - 5 000 unités.

Les gouttes sont utilisées pour l'administration du médicament par heure (le taux d'administration est de 1200 unités par heure). Dans les jours suivants de traitement, jusqu'à 6 fois par jour, l'héparine est injectée par voie sous-cutanée dans la région abdominale à une dose de 5000 unités. L'utilisation de l'héparine sous forme pure n'est possible que dans un hôpital, en raison de complications possibles lorsqu'il est utilisé dans le bon dosage et la nécessité d'une surveillance continue.

L'efficacité de l'héparinothérapie est confirmée par l'indicateur de la durée de la coagulation sanguine, qui devrait être 1,5 à 3 fois plus élevé que l'indicateur primaire.

En général, une thérapie adéquate avec l'héparine permet un apport quotidien de 30 000 à 40 000 unités du médicament. Avec un tel traitement le risque de formation récurrente de thrombus est réduit à 2 - 1,5%.

Avec une dynamique positive pendant 4 - 7 jours dans ce schéma de traitement, au lieu de la forme habituelle de l'héparine, la fractiprorine de faible poids moléculaire dans des seringues finies, qui est injecté dans l'abdomen seulement par voie sous-cutanée 1-2 fois par jour.

Thérapie rhéologique

Cela prend jusqu'à 15 jours, est dirigé:

  • les changements dans la viscosité du sang et du plasma;
  • sur la correction de l'hématocrite (le nombre de globules rouges dans le sang, capable de transporter l'oxygène);
  • pour contrer l'agrégation (agglutination) des érythrocytes.

C'est prévu l'administration par voie intraveineuse ou au goutte-à-goutte de médicaments tels que:

  • Reopoliglukin (goutte à goutte, à une dose quotidienne de 400 - 800 ml). Plazmozameshchath un moyen qui commande la vitesse de l'hémodynamique, améliore la circulation du sang dans les vaisseaux sanguins, augmente le volume de liquide dans le système circulatoire, empêche l'adhérence des thrombocytes et des érythrocytes.
  • Pentoxifylline - médicament antiagrégant qui réduit la viscosité du sang, active la microcirculation dans les zones où l'approvisionnement en sang est altérée. Le médicament est injecté par voie intraveineuse ou goutte à goutte avec une solution de chlorure de sodium (0,9%) et une durée maximale de 180 minutes.
  • Acide nicotinique, qui est administré par voie intramusculaire 4 - 6 ml par jour, et a un effet vasodilatateur et faible anticoagulant.

Antibiotiques

Traitement montré avec des symptômes inflammatoires sévères thrombose des veines profondes des membres inférieurs, durée - 5 - 7 jours. Les antibiotiques sont utilisés: ciprofloxacine - en comprimés; céfazoline, lincomycine, céfotaxime - sous la forme d'injections intramusculaires.

Lingerie de compression et bandages

La compression élastique est incluse comme un élément indispensable de la thérapie pour la thrombose. Pour cela, des bandages élastiques sont utilisés, couvrant le membre douloureux des doigts au pli de l'aine. Avec ce type de thérapie:

  • l'écoulement veineux s'améliore;
  • développer activement un réseau de vaisseaux de dérivation fournissant un écoulement de sang veineux à la place de la veine principale (collatéraux);
  • empêche la destruction des valves veineuses;
  • la vitesse du flux sanguin à travers les veines profondes augmente;
  • améliorer la fonction du drainage lymphatique.

A propos de la sélection de linge de compression, vous pouvez apprendre de cet article.

Que de traiter: les produits médicaux de base

Anticoagulants

Approximativement 6 à 10 jours après le début de l'héparinothérapie le schéma de traitement prévoit le passage à des anticoagulants sous forme de comprimés d'action indirecte et de désagrégants - des moyens qui ne permettent pas aux plaquettes de coller ensemble.

Warfarine sont référés à des anticoagulants à long terme qui inhibent la synthèse de la vitamine K, qui est un puissant coagulant.

Il est pris une fois par jour à un certain moment. Lors de l'utilisation de warfarine, le contrôle de l'indicateur INR est obligatoire, pour la détermination de laquelle le test sanguin est effectué tous les 10 jours. La warfarine a beaucoup de contre-indications, donc Il est appliqué seulement après la sélection par le médecin d'une dose concrète et sous le strict contrôle de laboratoire.

Actuellement, les sociétés pharmaceutiques occidentales recherchent des médicaments ayant une action anticoagulante encore plus ciblée, qui ne nécessitent pas de tests continus. Cela permet appliquer des héparines de bas poids moléculaire pour la thérapie en ambulatoire.

Anti-agrégants

Acide acétylsalicylique, pris à 50 mg par jour, aide à maintenir la viscosité sanguine suffisamment basse pour éviter la formation de caillots sanguins pathologiques. En cas de problèmes avec le tractus gastro-intestinal, en fonction de la dynamique de la maladie, il est conseillé de prendre des comprimés enrobés pendant 4 à 8 semaines.

Recommandé réception d'agents veinotoniques, contribuer à une augmentation du tonus des veines, renforcer les parois des vaisseaux sanguins, améliorer la microcirculation et normaliser le flux sanguin: escusan, detralex, phlebodia.

Phlébotonique

Les résultats de la thérapie de compression, qui se poursuit de manière ambulatoire, sont plus prononcés si la place du processus inflammatoire est lubrifiée avec des onguents et des gels phlébotropes spéciaux: Troxevasin, Venoruton, Venitane, Escuzane, gel de Lyoton, gel reparil. Ces agents ont d'excellents effets veinotoniques et anti-inflammatoires.

Intervention opératoire

Le choix du traitement de la thrombose est directement dépendante du degré de sa « embologenic », à savoir la possibilité de flotter thrombus sur le mur et entrer dans la circulation sanguine dans les poumons, le cœur ou le cerveau, provoquant une embolie.

Traitement opératoire, en règle générale, montré dans deux cas:

  • avec un thrombus de flottation et une menace pour la vie du patient;
  • avec la forme segmentaire de la thrombose et le terme récent de la formation du caillot en l'absence de pathologies graves chez le patient.

Le type d'intervention chirurgicale dépend de l'emplacement du thrombus qui ferme le vaisseau. Appliquer:

  • Opérations visant à éliminer les caillots sanguins ou la thrombectomie chirurgicale avec l'extraction de masses de sang denses de la veine à travers une petite incision. La procédure est utilisée uniquement pour les formes graves de la maladie, lorsque la probabilité de nécrose tissulaire est confirmée.

Cependant, les experts croient que la thrombectomie effectuée après 10 jours de formation de thrombus est inefficace en raison de sa fusion étroite avec la paroi vasculaire et de la destruction des valves.

  • Ligature des veines.
  • Application d'un shunt artério-veineux. Actuellement, il est très rarement utilisé en raison de la procédure sous anesthésie générale, l'incapacité de l'effectuer sous des changements trophiques prononcés dans les tissus et la difficulté avec l'accès répété en raison du développement de tissu cicatriciel.
  • Installation de "filtre à cava" autobloquant. Ce dispositif permet de retarder le déplacement des caillots sanguins (embolies) vers les organes importants (poumon, coeur, cerveau). Il est implanté dans la veine par la méthode endovasculaire (à travers le vaisseau). La méthode est utilisée uniquement si les anticoagulants ne peuvent pas être utilisés.
  • Couture ou plicature d'un navire. Applicable en cas d'impossibilité d'utiliser un filtre cava. Dans cette procédure, la paroi de la veine creuse est cousue avec des pinces métalliques.
  • Dissolution des masses thrombotiques, ou thrombolyse.
  • La thrombolyse est procédure pour la résolution des thrombi. Le chirurgien vasculaire insère dans une veine, recouverte d'un caillot dense dans lequel un agent dissolvant spécial - thrombolytique pénètre au moyen d'un cathéter.

    S'il est nécessaire d'adresser à la médecine nationale?

    Traitement de la maladie peut être complété avec des recettes de médecine traditionnelle, mais seulement sur la recommandation d'un phlébologue.

    • Huile de poisson La composition de l'huile de poisson comprend des glycérides et des acides gras spéciaux, qui ont la propriété de détruire la fibrine - une protéine qui participe à la formation d'un thrombus. En outre, ils contribuent à la dilution du sang.

    Afin d'empêcher l'huile de poisson boire 1 cuillère à soupe deux à trois fois par jour. Mais une façon plus rationnelle consiste à utiliser de l'huile de poisson dans des capsules qui n'ont pas une odeur désagréable et qui sont beaucoup plus pratiques à utiliser. Dose habituelle 1 - 2 capsules jusqu'à 3 fois par jour avec les repas. Contre-indications: réactions allergiques, cholélithiase et lithiase urinaire, pathologie de la glande thyroïde.

  • Bains faits de porc des marais. Couseuse herbe sèche dans une quantité de 150 g verser de l'eau bouillante dans un volume de 10 litres. Insister 60 minutes. Pour une demi-heure avant d'aller au lit, gardez vos pieds au chaud.
  • Compresses de caillé ou d'argile. Le massage quotidien des talons à l'aide de fromage cottage ou d'argile affecte très bien le flux sanguin veineux. Dans les zones d'inflammation et les zones douloureuses, les pieds ne sont pas massés, mais simplement appliquer un caillé chaud ou de l'argile sous la forme d'une compresse pendant 2 à 3 heures.
  • Qu'est-ce qui ne peut pas être fait?

    Ne pas violer le mode attribué. L'ascension précoce et la marche avec un thrombus flottant dans la veine du membre inférieur peuvent conduire à son détachement et à un développement rapide de l'embolie pulmonaire.

    Il est interdit de prendre des médicaments et des infusions sans consulter un médecin. Admission d'anticoagulants, la capacité du sang à se plier rapidement et former des caillots impose certaines restrictions sur toutes les procédures et la prise de médicaments.

    Par exemple, de nombreux médicaments réduisent l'effet de la warfarine ou vice versa, ce qui signifie une forte probabilité de saignement, les AVC hémorragiques ou vice versa - l'épaississement du sang et la re-formation de caillots sanguins. La même chose s'applique à tous les remèdes populaires. Ainsi, une ortie très utile contient beaucoup de vitamine K, et la consommation incontrôlée de bouillons peut favoriser un fort épaississement du sang.

    Prévention

    Il convient de garder à l'esprit que pour une période prolongée récurrence possible de la thrombose (de 1 an à 9 ans). Selon les statistiques, après 3 ans 40 - 65% des patients avec le non-respect des mesures préventives et le traitement prescrit arrivent à l'invalidité sur le fond de l'insuffisance veineuse chronique.

    À cet égard, être sûr:

    • le respect de toutes les prescriptions médicales et la prise de médicaments;
    • utilisation de jersey de compression;
    • dépistage de la coagulation du sang contre les contraceptifs oraux (pour les femmes en âge de procréer);
    • tests de laboratoire réguliers pour la coagulation sanguine MNO;
    • refus de fumer;
    • le respect du bon mode d'activité physique, Non autorisé: rester longtemps sur ses pieds, position assise, une transition nette de l'exercice intense pour les membres de longue fixation (par exemple, après l'entraînement sportif - un long voyage dans la voiture, quand les jambes sont pratiquement immobiles);
    • utilisation de certains produits (oignons, pommes, thé vert, oranges, vin rouge naturel à petites doses), dans lesquels il y a des produits chimiques qui aident à prévenir la formation de formations thrombotiques.

    La tâche principale de la médecine moderne dans le domaine du traitement et de la prévention de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs (tibia, hanche ou autre vaisseau) prévenir ou arrêter rapidement le développement de cette maladie dangereuse, qui se produit dans les conditions de lit prolongé au repos chez les personnes âgées grabataires, chez les jeunes femmes prenant des contraceptifs, les femmes enceintes, les femmes parturientes et même parmi les étudiants qui abusent de fumer.

    La prévention de la formation et la croissance de caillots de sang dans les veines profondes réduit considérablement le risque de crise cardiaque, d'embolie, d'accident vasculaire cérébral, et donc - sauve la vie et la santé.

    Vidéo utile

    Regardez une vidéo sur la façon de reconnaître la maladie et sur ce qu'il faut faire pour sauver la vie:

    Thrombose veineuse profonde: qu'est-ce que c'est, symptômes, traitement, signes, causes

    Qu'est-ce que la thrombose veineuse profonde?

    La thrombose veineuse profonde (TVP) est le processus de coagulation du sang dans une veine profonde de l'extrémité ou du bassin. La thrombose veineuse profonde survient à la suite d'une combinaison d'un certain nombre de conditions qui aggravent le flux sanguin dans les veines, entraînant des dommages ou un dysfonctionnement de l'endothélium ou provoquant une hypercoagulation. Le diagnostic est confirmé par les examens instrumentaux, en général - par la dopplerographie ultrasonore et le balayage duplex. La principale méthode de traitement est la nomination d'anticoagulants. Les complications typiques à long terme sont l'insuffisance veineuse avec ou sans syndrome post-phlébite.

    Thrombose veineuse profonde de la partie inférieure des jambes est moins susceptible d'être une zone de formation de gros thromboembols, et peut causer PE. Une embolie pulmonaire asymptomatique est présente chez environ 50% des patients atteints de TVP, et au moins 30% des patients atteints d'EP présentent des signes évidents de TVP.

    L'œdème des jambes, l'un ou les deux, est un symptôme assez commun. La thrombose veineuse profonde est l'une des causes possibles. Il est caractérisé par la douleur, l'œdème, l'hyperthermie et l'expansion des veines superficielles.

    Cependant, souvent les symptômes sont minimes, de sorte que la vérification du diagnostic nécessite un examen supplémentaire.

    L'œdème unilatéral des jambes peut être le résultat d'un traumatisme de l'hématome du gastrocnémien, de l'érysipèle ou de la rupture du kyste de Baker. La pénétration du liquide synovial dans les tissus kystes suraux accompagnés d'une diminution de la taille du creux poplité et la douleur sévère due à une irritation du liquide synovial.

    Causes de la thrombose veineuse profonde

    De nombreux facteurs peuvent contribuer au développement de la TVP. Les maladies oncologiques sont un facteur de risque de TVP, en particulier chez les personnes âgées et chez les patients présentant une thrombose récidivante. Cette association est clairement évidente en présence de tumeurs, de cellules endothéliales sortantes et de mucines sécrétantes, telles que les néoplasmes de l'intestin et du pancréas. Chez les patients présentant une TVP idiopathique suspectée peuvent être des tumeurs asymptomatiques, mais un examen approfondi des patients contre les tumeurs est recommandée que si le risque de cancer ou des symptômes qui pourraient indiquer des tumeurs asymptomatiques.

    Physiopathologie de la thrombose veineuse profonde

    Thrombose des veines profondes des extrémités inférieures se produit fréquemment en raison de troubles du ballon veineux (par exemple, des patients immobilisés), la détérioration ou un dysfonctionnement de l'endothélium (par exemple, après une fracture de la jambe) ou hypercoagulabilité.

    La thrombose veineuse profonde des membres supérieurs se produit le plus souvent en raison de lésions endothéliales par des cathéters veineux centraux, des électrodes d'électrocardiostimulation ou lors de l'injection de médicaments. La thrombose veineuse profonde du membre supérieur se produit parfois souvent dans le cadre du syndrome de la veine cave supérieure (SVC), ou est une conséquence de la compression de l'hypercoagulabilité ou la veine sous-clavière au niveau du point de sortie du thorax. La dépression peut survenir s'il y a une première côte ou un ligament fibreux normal ou additionnel ou en raison d'un travail manuel vigoureux.

    Complications de la thrombose veineuse profonde

    Les complications typiques incluent:

    • Insuffisance veineuse chronique
    • Syndrome post-phlébitique.
    • Thromboembolie de l'artère pulmonaire.

    Dans le cas de la phlegmie douloureuse blanche, une complication rare de la TVP pendant la grossesse, les membres inférieurs acquièrent une couleur blanche laiteuse. Physiopathologie reste incertaine, mais l'œdème peut augmenter la pression de perfusion dans les capillaires des tissus mous, conduisant à une ischémie tissulaire et la gangrène humide.

    Dans le cas d'un reflux de douleur bleue, une thrombose iléo-fémorale massive entraîne une occlusion subtotale des veines; les membres inférieurs deviennent ischémiques, cyanosés et douloureux. Physiopathologie peut inclure l'arrêt du flux sanguin veineux et artériel dans les membres inférieurs en raison de l'arrêt de l'écoulement veineux ou un œdème massif bloquant le flux sanguin artériel. Une conséquence peut être la gangrène veineuse.

    Une complication rare est l'infection des caillots sanguins dans les veines.

    Symptômes et signes de thrombose veineuse profonde

    Le plus souvent, il est asymptomatique.

    Un léger inconfort dans la partie inférieure de la jambe ou un œdème local (> 65%) du membre atteint sont les signes les plus caractéristiques. La dyspnée et la douleur thoracique surviennent généralement après l'embolie.

    Les symptômes comprennent le rougissement de la peau et l'enflure du tibia, l'élargissement des veines superficielles, la douleur des muscles du mollet avec le pliage arrière du pied. Parfois, une fosse poplitée peut palper un thrombus sous la forme d'une manchette fibreuse. La présence d'œdème (plus de 2 cm) est confirmée en mesurant la circonférence du membre 15 cm plus haut et 10 cm en dessous de la tubérosité du tibia.

    Dans tous les cas d'œdème des membres inférieurs, il est nécessaire d'effectuer des études abdominales et rectales (gynécologiques pour les femmes) afin d'exclure les causes associées à la cavité abdominale.

    La thrombose veineuse profonde peut se développer chez les patients externes, soit comme une complication d'une intervention chirurgicale, ou dans les maladies sévères et durables de maladies majeures.

    Lorsque la symptomatologie apparaît non spécifique, elle diffère en fréquence et en intensité et coïncide avec une atteinte des membres supérieurs et inférieurs. Les veines superficielles collatérales élargies deviennent visibles ou commencent à palper. Malaise dans les veaux apparaissant sur la flexion dans l'articulation de la cheville avec un genou déplié (symptôme Homans) prend parfois en présence des membres inférieurs distales la thrombose veineuse profonde, mais ce symptôme insensible et non spécifique. La douleur, le gonflement de l'ensemble du membre inférieur, la différence de circonférence des veaux de plus d'un centimètre, la pastosité et la présence de veines superficielles collatérales peuvent être plus spécifiques; La TVP est probable avec une combinaison> 3 en l'absence d'un autre diagnostic approprié.

    Il peut y avoir une condition subfébrile; thrombose veineuse profonde peut être la cause d'une fièvre qui n'a pas une cause évidente, en particulier dans la période post-opératoire.

    Pour un cas similaire d'un œdème asymétrique des membres inférieurs, qui peut simuler une thrombose veineuse profonde comprennent les blessures des tissus mous, la cellulite, les violations de l'écoulement des vaisseaux veineux ou lymphatique pelvienne et poplitée bursite, qui viole les flacons veineux. Les tumeurs de la cavité abdominale et du bassin, qui rompent le drain veineux ou lymphatique, sont des causes moins fréquentes. L'utilisation de médicaments qui provoquent le gonflement et hypoalbuminémie a entraîné un œdème symétrique extrémité inférieure bilatérale; L'œdème peut être asymétrique s'il y a insuffisance veineuse, plus prononcée d'une part.

    Les causes du syndrome douloureux dans les muscles du mollet, qui imitent une TVP aiguë, peuvent être une insuffisance veineuse et un syndrome post-phlébite; la cellulite, qui provoque une congestion douloureuse des jambes; une rupture poplitée (Baker) kyste (pseudo-TVP) qui provoque un œdème des jambes, un syndrome douloureux et parfois une hémorragie dans la région de la malléole interne; et une rupture partielle ou complète des muscles ou des tendons de la jambe inférieure.

    Diagnostic de la thrombose veineuse profonde

    • Les veines à ultrasons avec compression en temps réel en mode β - la méthode la plus préférée, remplace en grande partie la phlébographie. L'étude est rapide et non invasive, la sensibilité et la spécificité dépassent 90%, il n'y a pas de risque de développer une allergie au contraste ou au risque de phlébite. La méthode permet d'estimer la limite proximale de la croissance du thrombus, en particulier au cours des vaisseaux du bassin.
    • Les D-dimères dans la thrombose ont une valeur pronostique négative élevée. La faible probabilité de cette maladie selon les signes cliniques et l'analyse négative pour le D-dimère ne nécessitent pas de diagnostic supplémentaire. Si une réponse positive est reçue, l'échographie doit être effectuée.
    • Phlébographie: elle est utilisée si les résultats des méthodes précédentes sont incertains et si le tableau clinique provoque une suspicion considérable.
    • Tous les patients sont assignés à des études de base (un test sanguin généralisé, la détermination de l'urée et des électrolytes de sang, ECG).
    • Si possible, déterminez la cause première.
    • Coagulogramme.
    • Détermination de l'activité procoagulante: assigner des essais doivent se référer au laboratoire de l'hôpital et de consulter le hematologist (par exemple, la protéine C-réactive, ESR, la protéine C et S, l'antithrombine III, la mutation du facteur Vnewen, des auto-anticorps de l'activité analyse chromatographique des immunoglobulines et immunoélectrophorèse, anticardiolipine anticorps, test acide de Ham, etc.).
    • Le dépistage des maladies malignes: ultrasons et CT (abdomen et du bassin), la radiographie thoracique, des tests de la fonction hépatique, l'antigène spécifique de la prostate, un antigène de tumeur embryonnaire (antigène carcinoembryonnaire), un antigène tumoral CA-125 et CA-19,9, la gonadotrophine chorionique (P-hCG), etc.

    Lors du gonflement d'une jambe, il est nécessaire d'établir s'il s'agit d'une conséquence de la thrombose veineuse profonde. La thrombose veineuse profonde se produit souvent d'un côté, mais des lésions bilatérales sont possibles si le processus est très fréquent avec l'implication des veines pelviennes et de la veine cave inférieure. Avec les oedèmes des deux jambes, il est nécessaire d'exclure d'autres causes possibles, par exemple, une obstruction du flux sanguin veineux et le drainage lymphatique au niveau pelvien ou supérieur, l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite et l'hypoalbuminémie.

    L'évaluation des symptômes dans les scores de Vella permet de déterminer le risque clinique (faible, moyen ou élevé) de thrombose veineuse profonde. Patients présentant un risque moyen ou élevé d'échographie ou de phlébographie. À un faible risque, le D-dimère dans le plasma est déterminé. Avec une faible concentration de D-dimères, le diagnostic de thrombose veineuse profonde est exclu, à haute concentration - une échographie ou une phlébographie est nécessaire.

    La phlébographie reste la méthode de diagnostic la plus précise et la plus fiable de la thrombose veineuse. La préparation radio-opaque est injectée dans la veine à l'arrière du pied. Les veines profondes sont visualisées en utilisant la radiographie fonctionnelle (en faisant une série d'images statiques, affichant le processus en dynamique).

    L'examen échographique fait également référence à des méthodes non invasives fiables pour la détection de la thrombose veineuse. Si la veine ne peut pas être transmise, cela indique un thrombus. Malheureusement, l'échographie ne peut détecter un thrombus que dans les grosses veines, de sorte que la méthode est applicable pour l'examen des veines de la fosse poplitée au ligament inguinal.

    Si un patient a une thrombose veineuse, il peut être nécessaire d'identifier qu'il a une thrombophilie. L'examen est généralement effectué après l'arrêt du traitement avec des anticoagulants.

    Anamnèse et la recherche objective permet de déterminer la probabilité de TVP avant les études instrumentales. Le diagnostic est effectué par échographie avec détection de flux Doppler (balayage duplex). Le besoin d'études supplémentaires (par exemple, la détermination du taux de D-dimères), leur choix et leur fréquence dépendent de la probabilité de la maladie et, dans certains cas, des résultats de l'échographie. Le mieux est d'utiliser un protocole qui comprend plus d'une méthode d'investigation.

    Examen échographique. L'étude échographique identifie les thrombus par visualisation directe de la veine et lorsqu'une compressibilité veineuse anormale est détectée, ou, dans l'étude Doppler, dans la détection d'un débit sanguin veineux altéré. La sensibilité de cette étude est> 90%, spécificité> 95% avec la thrombose des veines fémorales et poplitées, mais elle est moins précise pour la thrombose de l'iliaque ou de la cheville.

    D-dimère. D-dimère est un sous-produit de la dégradation de la fibrine; une augmentation de son niveau suggère l'apparition récente et la destruction de caillots sanguins. Les tests utilisés pour détecter les D-dimères diffèrent en sensibilité et en spécificité, mais la plupart d'entre eux sont sensibles et non spécifiques. Pour les diagnostics, seuls les tests les plus précis doivent être utilisés. Par exemple, un dosage immuno-enzymatique en phase solide avec une sensibilité d'environ 95% est hautement sensible.

    Si la probabilité de TVP est faible avant les tests de laboratoire, ce dernier peut être exclu des patients avec un niveau de D-dimères normal à partir des résultats d'une étude hautement sensible. Par conséquent, en utilisant un résultat de test négatif pour le D-dimère, les patients avec une faible probabilité de TVP et ceux ne nécessitant pas d'échographie peuvent être isolés. Cependant, le résultat positif de ce test n'est pas spécifique; depuis le taux de D-dimères peut augmenter pour plusieurs raisons (par exemple, maladie hépatique, traumatisme, grossesse, présence de facteur rhumatoïde, inflammation, chirurgie récente, néoplasmes malins), un examen plus approfondi s'impose.

    Si la probabilité de thrombose veineuse profonde est évaluée comme modérée ou élevée avant les tests de laboratoire, la détermination du niveau de D-dimères peut être effectuée en parallèle avec le balayage échographique Doppler et duplex. Un résultat échographique positif confirme le diagnostic quel que soit le niveau de D-dimères, et le niveau normal de D-dimère aide à exclure la TVP. Les patients présentant des taux élevés de D-dimères doivent effectuer un examen échographique répété dans quelques jours ou une autre étude de visualisation, par exemple une phlébographie en fonction de la situation clinique.

    Phlébographie. Venography avec injection de contraste pendant une longue période était d'une importance cruciale pour l'étude du diagnostic de thrombose veineuse profonde, mais maintenant la plupart des cas dans son remplacé l'échographie, qui non invasive, beaucoup plus accessible et presque toujours détecter avec précision la thrombose veineuse profonde. Phlébographie est indiqué dans les cas où les résultats de l'échographie sont normaux, mais jusqu'à ce que la recherche a eu de sérieuses raisons de soupçonner la thrombose veineuse profonde patient. L'incidence des complications est d'environ 2%.

    D'autres études. Des alternatives non invasives à la phlébographie sont actuellement étudiées. Ils comprennent MR venography et l'IRM de thrombus directe en utilisant écho de gradient pondérée T1 avec purification ultérieure de l'aimantation transversale résiduelle et le liquide d'excitation d'ondulation à haute fréquence.

    Si des plaintes et un tableau clinique indiquent une EP potentielle, des études de visualisation supplémentaires (par exemple, scintigraphie pulmonaire par perfusion de ventilation ou angiopneumographie CT) doivent être réalisées.

    Détermination de la cause. Les patients avec une TVP confirmée et sa cause objective disponible ne nécessitent pas d'examen supplémentaire. Vous pouvez discuter de la faisabilité de la vérification de la coagulation sanguine, mais que, dans certains cas, ces études sont réalisées chez des patients atteints idiopathique (ou sans provocation) ou thrombose veineuse profonde récurrente, en présence d'une histoire individuelle ou familiale de thrombose d'autres domaines, ainsi que chez les jeunes patients sans facteurs prédisposants évidents. Il existe des preuves montrant le rôle important des facteurs de risque cliniques pour prédire la récurrence de la thrombose veineuse profonde, alors que la présence de taux élevés de la coagulation du sang dans cette situation n'a aucun effet significatif.

    L'examen des patients atteints de TVP pour la présence de néoplasmes malins n'est pas important. Des études choisies pour une analyse approfondie de l'anamnèse et de la recherche objective et visant à cibler les néoplasmes malins sont susceptibles d'être appropriées.

    Établir un diagnostic de cancer de la thyroïde sur la base d'un tableau clinique

    Facteurs

    • Douleur dans la projection des veines de la jambe et de la cuisse
    • Gonflement de l'ensemble du membre inférieur
    • Œdème de la partie inférieure de la jambe (la différence entre les circonférences du tibia est> 3 cm, mesurée à 10 cm en aval de la tubérosité tibiale)
    • Pastoznost, plus prononcé du côté affecté
    • Veines collatérales superficielles avancées
    • Néoplasmes malins (y compris les cas où le traitement a été interrompu dans les 6 mois)
    • Immobilisation des membres inférieurs (par exemple, en raison d'une paralysie, d'une parésie, d'une longue position verticale)
    • Interventions chirurgicales impliquant une position inébranlable> 3 jours au cours des 4 dernières semaines

    Probabilité

    • La probabilité résume le nombre de facteurs moins 2, si un autre diagnostic est également possible ou plus possible que la TVP
    • Forte probabilité:> 3 points
    • Probabilité moyenne: 1-2 points
    • Faible probabilité: 65 ans, saignements gastro-intestinaux ou antécédents d'ONMC, AMI récente et anémie concomitante (Hct)
      • 1
      • 2
      • 3
      • 4
      • 5

      Anticoagulants dans la thrombophlébite: remèdes efficaces

      La thrombophlébite n'est pas une maladie assez agréable, qui doit être traitée immédiatement. Premièrement, elle s'accompagne d'une douleur plutôt sévère, et deuxièmement, elle peut simplement conduire à un handicap, sinon fatal. Par conséquent, en thérapie, les anticoagulants sont prescrits pour la thrombophlébite, qui aide à fluidifier le sang et donc à combattre la maladie.

      Ils contribuent à la suppression de la coagulabilité, grâce à laquelle le flux sanguin est normalisé dans le système vasculaire. Mais de tels médicaments ne sont pas prescrits de manière indépendante. Après un examen complet, le médecin traitant, guidé par les tests reçus, prescrit le dosage d'une certaine préparation. C'est exactement ce qui sera discuté ci-dessous.

      Médicaments contre la thrombose veineuse profonde

      Les médicaments prescrits pour la thrombose des veines des membres inférieurs affectent moins les caillots sanguins dans les vaisseaux, mais la coagulabilité du sang elle-même. Ils "travaillent" avec des enzymes responsables de la formation de filaments fibreux.

      Anticoagulants pour le traitement de cette maladie sont divisés en deux groupes:

      • Impact direct. De tels médicaments affectent directement la thrombine et contribuent à une diminution de son activité. Leur mécanisme d'action consiste en la désactivation de la prothrombine, l'inhibition de la formation de thrombus et sont des inhibiteurs de la thrombine. Mais puisque les médicaments à action directe diluent grandement le sang, il existe un risque de saignement interne. C'est pourquoi, tant que le patient prend de tels fonds, le médecin lui ordonne de faire régulièrement des prises de sang pour vérifier sa coagulation. Les médicaments de thrombophlébite veineuse profonde exposition directe facilement absorbé par les parois du tube digestif, le foie et atteindre quitter librement le corps avec l'urine. L'un des membres de ce groupe les plus populaires sont "Héparine" (et ses dérivés), "Fragmin", "Klivarin", "Clexane" "Fraksiparin", "Wesel Due F", "hirudine", "hirugen", "hirulog", "Lepirudin".
      • Impact indirect. Cette catégorie a un effet sur la biosynthèse des enzymes latérales. Voici la destruction complète de la thrombine, ce qui contribue à améliorer l'approvisionnement en sang au myocarde, la relaxation des muscles lisses, l'élimination des urate et effet hypocholestérolémiant. Ces médicaments sont utilisés non seulement pour traiter la thrombophlébite des membres inférieurs, mais aussi comme moyen de prévention. Leur forme - comprimés pour la réception interne.

      Tout médicament est prescrit par un médecin en fonction du type et de la forme de la maladie, ainsi que du risque de complications.

      Comprimés

      Les comprimés avec thrombose veineuse sont les moyens les plus efficaces, car ils affectent le problème de l'intérieur. Avec cette maladie, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

      • "Fenilin." Ce médicament a une forte absorption, de sorte que la barrière histohématologique passe facilement. Favorise l'amélioration des paramètres sanguins, normalise la coagulabilité. Littéralement dès les premiers jours de la prise "Fenilin" passer les crampes musculaires et un sentiment d'engourdissement disparaît. MAIS! Ce médicament n'est pas prescrit par les médecins si souvent, car il a un large éventail d'effets secondaires.
      • "Neodikumarin". Aide à inhiber la formation de thrombus, de sorte qu'il est prescrit dans les stades initiaux de la thrombophlébite. Ici, vous devez prendre le médicament pendant une longue période, il n'a donc pas un effet rapide. Il a besoin de s'accumuler dans les tissus. La «néodikumarine» aide à réduire la coagulabilité, a un effet hypolipémiant et aide les parois des vaisseaux à devenir plus perceptives. Mais prendre un tel médicament nécessite une conformité précise avec la posologie et le déroulement du traitement.
      • "Warfyn". Se réfère à la catégorie des anticoagulants indirects, favorise le blocage de la synthèse des enzymes hépatiques, qui affectent la coagulabilité du système circulatoire. Grâce à cela, la concentration de telles substances dans le plasma diminue, en raison de laquelle la formation de thrombus est inhibée. Assez rapidement montre son effet, et le principal avantage - si le patient a des effets secondaires, puis après avoir pris le médicament, ils passent rapidement.
      • "Indometrine", "Orthofen" et "Butadion". Tous ces médicaments sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens et ont le même effet. Traitement de la thrombose des veines des membres inférieurs avec ces médicaments contribuent à la distribution correcte du sang dans tout le corps. Mais ceci est particulièrement important lorsque les couches profondes sont vaincues, puisque les onguents ne pénètrent pas si profondément. L'admission dure 14 jours pour 1-2 comprimés par jour, en fonction de l'état du patient. MAIS! Ces médicaments ne doivent pas être bu chez les personnes souffrant d'un ulcère de l'estomac ou d'une maladie du foie.

      L'un des comprimés ci-dessus a un effet légèrement différent. Par conséquent, pour guérir la thrombophlébite, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

      Antibiotiques

      La thrombophlébite a un début différent. Et l'une des raisons de son apparition peut être entrer dans le corps d'une infection. Dans ce cas, le phlébologue peut prescrire des antibiotiques. Si les vaisseaux affectés sont pas pathogènes, cela n'a aucun sens de prescrire des antimicrobiens, parce qu'ils ne peuvent faire du mal en provoquant un épaississement du sang. Mais si les tests ont montré la présence d'une infection dans le corps, alors les phobes seront décidés différemment.

      Mes patients ont utilisé un outil éprouvé, qui peut se débarrasser des varices en 2 semaines sans trop d'effort.

      Les antibiotiques pour la thrombophlébite peuvent être prescrits comme suit:

      • l'amoxicilline;
      • la pénicilline et tous ses dérivés;
      • l'augmentation (est une pénicilline purifiée);
      • la tétracycline et tous ses dérivés;
      • la doxycycline;
      • un compte-gouttes avec "Vankomycin";
      • injections de la série des céphalosporines.

      En outre, la pommade à base d'érythromycine est également populaire. Il est efficace en cas d'inflammation des veines non de nature variqueuse, d'ailleurs il ne provoque pas de réactions allergiques.

      Souvent, ces médicaments ont la forme d'injections, car ils nécessitent l'influence la plus rapide et la plus efficace sur les micro-organismes pathogènes. Si la situation est compliquée, le patient est hospitalisé et l'opération est effectuée, ce qui était l'occasion d'ouvrir le centre et enlever toutes l'accumulation de pus.

      Diclofénac

      Puisque le meilleur remède contre la thrombophlébite des membres inférieurs ne peut être connu que d'un médecin, il devient clair que l'auto-traitement est strictement interdit. Ceci est déterminé par le fait que dans chaque cas individuel, ces substances ou d'autres substances médicinales peuvent aider.

      Mais, néanmoins, très souvent thrombophlébite est prescrit "Diclofenac". Cela est dû aux points suivants:

      • le médicament favorise la réduction des processus inflammatoires dans les zones avec des lésions profondes;
      • a un effet analgésique;
      • supprime l'agrégation plaquettaire;
      • augmente les propriétés urologiques du système circulatoire.

      Le "diclofénac" appartient à la catégorie des médicaments non stéroïdiens et devrait être utilisé en parallèle avec d'autres médicaments et thérapies. À ce jour, il se présente sous la forme d'injections, forme retard. Et suppositoires rectaux sont prescrits, à la fois dans la maladie aiguë et chronique.

      Le succès du traitement dépend largement d'une approche intégrée. Par conséquent, en plus de prendre des médicaments, le patient doit se rappeler que lorsque la thrombophlébite des membres inférieurs doit bouger plus. C'est dans ce but qu'il n'interfère pas avec l'éducation physique améliorant la santé. Toute action ou médicament doit être approuvé par un phlébologue, sinon au lieu d'un résultat positif, on peut avoir des complications. Et nous devrons nous battre non seulement avec la maladie, mais avec ses conséquences. Eh bien, si vous suivez toutes les instructions du médecin, la guérison ne prendra pas longtemps.

      Un moyen éprouvé de traiter les varices à la maison pendant 14 jours!

      Les principaux aspects de la thérapie de la thrombose

      Ces dernières années, les principes de thérapie pour les pathologies vasculaires aiguës ont subi un certain nombre de changements. Cela est dû à l'apparition de nouveaux médicaments plus efficaces. Ainsi, par exemple, le traitement de la thrombose veineuse profonde était un exemple clair de nouvelles innovations.

      Brièvement sur la pathologie

      Pour comprendre comment traiter la thrombose, vous devez comprendre l'essence du processus.

      La pathologie est une maladie aiguë qui résulte de la formation intravasculaire de caillots sanguins avec le développement de divers degrés de réactions inflammatoires locales.

      Ceci est également associé à une autre maladie des vaisseaux sanguins - thrombophlébite. Ainsi, la base du développement de la thrombose est 3 mécanismes:

      • ralentir le débit sanguin;
      • les dommages à la paroi du vaisseau;
      • changement des propriétés rhéologiques du sang (augmentation de sa viscosité).

      L'apparition de ces conditions est possible dans les situations suivantes:

      • processus infectieux sévères;
      • blessures;
      • accouchement;
      • interventions chirurgicales;
      • diabète sucré;
      • réactions allergiques sévères;
      • Pathologie vasculaire (varices, lésions athérosclérotiques);
      • maladies oncologiques;
      • l'utilisation à long terme de certains médicaments (glucocorticostéroïdes systémiques, contraceptifs oraux).

      Lors du traitement, il est important de considérer la cause de la thrombose. Sans effets thérapeutiques, il est impossible de guérir la pathologie vasculaire. Pour choisir une méthode de traitement adéquate, les médecins sont guidés par plusieurs classifications, qui permettent de délimiter l'urgence et la planification des patients. La thrombose est divisée en trois groupes selon le moment de son développement:

      1. Sharp. La durée est de 2 semaines maximum.
      2. Subaiguë Dure jusqu'à 3 mois.
      3. Chronique Caractérisé par un cours prolongé - plus de 3 mois.
      4. Syndrome post-thrombophlébite

      La classification du degré de troubles trophiques et hémodynamiques est considérée topique lorsque possible de mener une intervention chirurgicale. Cela inclut les thromboses:

      • forme légère;
      • gravité modérée;
      • lourd.

      Le diagnostic introduit également nécessairement la localisation de la thrombose:

      • lésions dans le système de la veine cave inférieure ou supérieure;
      • maladie des artères pulmonaires;
      • maladie coronarienne, etc.

      Avec la thrombose des veines, le traitement est choisi en tenant compte du stade du processus pathologique, déterminé par le tableau clinique:

      1. L'IA se caractérise par une légère symptomatologie: engourdissement, froideur du membre, sensation de «chair de poule» sur la peau.
      2. IB est accompagné par l'attachement de la douleur de divers degrés d'intensité.
      3. L'AII est caractérisée par une diminution de la sensibilité et des mouvements actifs dans les articulations;
      4. À IIB, une paralysie complète des muscles est observée, le sang alimentant le vaisseau obstrué.
      5. IIIA montre un gonflement de l'extrémité.
      6. IIIB est caractérisée par l'immobilité complète des articulations, le syndrome de la douleur marquée. En l'absence de traitement à ce stade, la gangrène des doigts se développe avec une tendance à propager le processus.

      Une telle variété de formes détermine l'urgence du problème.

      La thrombose peut survenir à tout âge, et la version la plus redoutable est l'EP, entraînant un infarctus pulmonaire et, par conséquent, la mort des patients.

      Méthodes de thérapie

      Les principales tâches du traitement en cas de thrombose sont:

      • restauration de la perméabilité normale du lit vasculaire (veines, artères);
      • prévention des complications sévères (EP, accidents ischémiques, infarctus du rein);
      • arrêter le processus de croissance des caillots de sang;
      • la prévention du développement répété de la pathologie;
      • la thrombose veineuse profonde présuppose la prévention de la maladie vasculaire valvulaire et le développement du syndrome post-thrombophlébite;
      • restauration de la fonction altérée de l'organe ou du membre, en fonction de la localisation du processus.

      Ces objectifs sont atteints par la nomination de:

      Ayant étudié les méthodes de prophylaxie des thrombus et de récupération des vaisseaux par Renat Achkurin et leur purification du cholestérol, nous avons décidé de les proposer à votre attention.

      • recommandations générales;
      • le traitement de la maladie sous-jacente, qui a conduit au développement de la thrombose;
      • intervention chirurgicale;
      • thérapie conservatrice;
      • procédures physiothérapeutiques.

      Le traitement chirurgical de la pathologie est passé dans les 6-8 premières heures (avec PE, la thrombose de l'artère coronaire) ou dans la période aiguë dans la défaite des veines profondes. Dans ce dernier cas, l'opération effectuée dans la période allant jusqu'à 5 jours est la plus efficace.

      Thromboembolie de l'artère pulmonaire

      Avec le développement de la thromboembolie de l'artère pulmonaire, les lésions des vaisseaux coronaires sont réalisées examen angiographique, ce qui vous permet de visualiser la zone de la lésion. Dans le syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST (infarctus du myocarde à foyer large) au cours de l'intervention, une thrombolyse locale est réalisée. Si elle est inefficace, l'angioplastie par ballonnet et le stenting sont effectués (restauration de la lumière de l'artère en installant un expandeur). L'opération est réalisée après l'anesthésie avec des substances narcotiques.

      Lorsque PE est également des médicaments thrombolytiques administrés localement. Le filtre à cava est ensuite implanté dans la veine cave pour éviter le re-développement.

      Récemment, j'ai lu un article qui décrit le sirop naturel Choledol pour la prévention de THROMBOV, en abaissant le cholestérol et en normalisant le système cardiovasculaire. Avec ce sirop, vous pouvez rapidement réduire le cholestérol, restaurer les vaisseaux sanguins, éliminer les plaques de cholestérol, éliminer l'athérosclérose, améliorer le système cardiovasculaire, nettoyer le sang et la lymphe à la maison.

      Je n'étais pas habitué à faire confiance à une information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander un paquet. J'ai remarqué les changements dans une semaine: le poids dans mes jambes a disparu, mes jambes ont cessé de gonfler, j'ai commencé à me sentir mieux, la force et l'énergie sont apparues. Les analyses ont montré une diminution du cholestérol jusqu'à la norme. Essayez et vous, et si vous êtes intéressé, alors le lien ci-dessous est un article.

      Dans le traitement des lésions veineuses profondes, la chirurgie est appelée thrombectomie. Son essence consiste en la dissection du vaisseau bouché et l'extraction des caillots sanguins. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Après il est obligatoire de surveiller les numérations globulaires rouges pour évaluer la cohérence des sutures.

      Thrombose des veines profondes d'une évolution chronique avec une gangrène en développement dans la plupart des cas conduit à l'amputation. Elle est réalisée selon des indications strictes prenant en compte la pathologie concomitante. Si l'anamnèse accablée ne permet pas au patient de subir une chirurgie de gangrène, alors un traitement conservateur avec l'addition d'analgésiques forts continue.

      Les procédures physiothérapeutiques sont indiquées pour l'évolution chronique de la maladie et pour le stade II-III après une période aiguë. Attribuer:

      Le but des procédures est de diminuer la douleur et de ralentir la progression de la pathologie. Lorsque vous développez une thrombose sur fond de maladies chroniques, vous devez contacter votre médecin. Il va ajuster la thérapie.

      Parmi les désignations générales, un certain nombre d'éléments ont une place significative:

      • nutrition correcte, y compris l'apport quotidien d'eau douce dans le volume, au moins 2 litres (en l'absence de contre-indications);
      • diminution du poids corporel;
      • refus de fumer;
      • la réduction de l'activité physique (en particulier les squats);
      • pour les femmes - retrait des contraceptifs oraux;
      • bandage élastique serré, portant des collants de compression spéciaux et des bas - avec une thrombose veineuse profonde. Ils sont sélectionnés en tenant compte du poids et de la taille du patient.
      à la table des matières ↑

      Administration de médicaments

      Parmi les médicaments utilisés pour traiter et prévenir la thrombose, trois groupes de médicaments sont présentés:

      Pour la prévention de TOMBOV, diminution du taux de cholestérol dans le corps, Elena Malysheva recommande une nouvelle méthode basée sur le médicament moderne Holedol.

      Il se compose des graines et le jus d'amarante et d'autres ingrédients naturels qui combat efficacement les caillots sanguins, réduire le cholestérol, normalise le tonus veineux, purifier le sang et la lymphe, empêche le dépôt de plaques de cholestérol, d'améliorer la santé globale. Dans ce cas, seuls des ingrédients naturels sont utilisés, pas de chimie et d'hormones!

      1. Thrombolytique.
      2. Anticoagulants.
      3. Désagrégeants

      Médicaments thrombolytiques

      Les thrombolytiques sont capables de dissoudre le thrombus, rétablissant la perméabilité du vaisseau. Les indications de leur but sont:

      • PE;
      • AVC ischémique dû à une thrombose;
      • syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST.

      Attribuez-le dans le cas où, à partir du moment du début du tableau clinique, pas plus de 12-24 heures se sont écoulées.En termes postérieurs, la thrombolyse n'est pas efficace. Les médicaments les plus couramment utilisés sont:

      • Streptokinase;
      • Puroolase;
      • L'urokinase;
      • Alteplase;
      • Tenteplase.

      Quel est exactement le médicament à administrer, le médecin réanimateur décide. La thrombolyse est réalisée uniquement dans les unités de soins intensifs. Cela est dû au fait que lorsque le thrombus se dissout, l'état du patient peut se détériorer fortement, jusqu'à l'arrêt de l'activité cardiaque. Le traitement est effectué pendant plusieurs heures sous le contrôle constant des paramètres du système de coagulation sanguine, des érythrocytes et de l'hémoglobine. Il est également nécessaire de surveiller l'hémodynamique. Les contre-indications pour la thérapie thrombolytique sont:

      • un accident vasculaire cérébral hémorragique dans l'anamnèse;
      • des signes de saignement interne;
      • exacerbation de l'ulcère peptique de l'estomac ou du duodénum;
      • opérations cavitaires récentes, accouchement;
      • grossesse
      • prescription de thrombose plus d'un jour.

      La thrombolyse peut être réalisée à la fois de manière systémique et locale au cours d'une étude angiographique. Cette dernière méthode est plus préférée en raison de moins d'effets secondaires. Cependant, toutes les installations médicales ne sont pas équipées de l'équipement nécessaire.

      Avant d'effectuer une thrombolyse, le patient doit recevoir un comprimé d'aspirine et une injection d'héparine pour améliorer l'effet des principaux ingrédients actifs. Simultanément aux médicaments thrombolytiques, des désagrégants et des anticoagulants sont prescrits. Cela est dû à la gravité de la pathologie et au pourcentage élevé de décès.

      Certains médicaments sont prescrits depuis longtemps. L'utilisation combinée de désagrégants et d'anticoagulants est indiquée pour le traitement d'une maladie telle que la thrombose veineuse profonde. Ils sont assignés avant la chirurgie et après. La durée de leur réception simultanée est déterminée individuellement.

      Anticoagulants

      La thrombose veineuse profonde implique une thérapie avec des anticoagulants. Il peut être réalisé à l'aide de préparations de différentes formes posologiques:

      Lorsqu'elle est hospitalisée dans un hôpital pendant une période aiguë de thrombose, l'administration sous-cutanée d'anticoagulants dans l'abdomen est prescrite. Cette localisation des injections s'explique par un risque moindre d'hématomes. Parmi les médicaments utilisés:

      1. Héparine jusqu'à 4 fois par jour pendant une période de 7-10 jours. Le sang total, le temps de coagulation et le TCA sont surveillés. Avec une forte augmentation dans les 2 derniers indicateurs - réduire le dosage ou annuler le médicament. Cela est dû au risque élevé de saignement interne.
      2. Clexane est administré 2 fois par jour. Un contrôle minutieux ne nécessite pas. La durée des injections est de 7 jours. Le dosage est choisi en tenant compte du poids corporel du patient. Vous pouvez nommer après la naissance sans complication.
      3. Frakssiparin est administré deux fois par jour pendant 5-7 jours. Quand il est administré, le test sanguin total et le temps de coagulation sont évalués.

      2-3 jours avant la fin du cours des produits énumérés, les anticoagulants oraux sont indiqués. Ceci est pertinent pour la catégorie des patients qui ont subi un traitement chirurgical avec mise en place d'un stent (par exemple, dans l'artère carotide ou coronaire, l'aorte). Jusqu'à récemment, ces patients ont été prescrits Warfarin. Son accueil a nécessité un suivi attentif de certains indicateurs (MNO) et le respect du régime alimentaire. Depuis qu'il a été nommé pour une longue période (jusqu'à un an), tous les patients ne pouvaient pas se le permettre. Récemment, de nouveaux médicaments sont apparus qui ne nécessitent aucun contrôle de laboratoire, mais qui ont un coût élevé. Ce sont:

      • Pradax. Il est pris 2 fois par jour;
      • Xarelto. Assigner 1 fois par jour. Son principal avantage est de traiter la thrombose veineuse profonde ainsi que les veines superficielles. Recommandez-le dans les derniers stades de la thrombophlébite veineuse profonde.

      Les contre-indications à la nomination des anticoagulants sont:

      • saignement interne;
      • processus ulcéreux au stade de l'exacerbation;
      • saignements nasaux fréquents;
      • temps de coagulation important et APTT;
      • l'anémie;
      • grossesse
      à la table des matières ↑

      Désagrégants

      En parallèle avec les anticoagulants obligatoires prescrire dezagreganty pour la prévention de la thrombose à répétition. Les médicaments suivants sont utilisés:

      • Acide acétylsalicylique. (Aspirine, Cardiomagnum, Cardi ASA, Trombo ACC);
      • Currantil. Peut être prescrit pendant la grossesse);
      • Clopidogrel. (Plavix, Lopirel).

      Attribuez-les pour une période d'au moins un an. Pour plus d'efficacité, deux médicaments sont prescrits simultanément: l'aspirine et le clopidogrel. Un tel schéma est actuellement utile dans le traitement de tout type de thrombose, lorsque l'intervention chirurgicale ne stent pas l'artère. Les contre-indications pour l'administration d'agents antiplaquettaires sont:

      • l'asthme à l'aspirine;
      • Pollinose
      • thrombocytopénie;
      • hémophilie.

      Les médicaments ci-dessus sont prescrits pour l'ulcère gastrique, mais avec une prise simultanée avec des inhibiteurs de la pompe à protons - Omese, Lanzid, Nolpaz.

      Ainsi, le traitement de la thrombose implique l'utilisation d'une pharmacothérapie intensive. Thrombose des veines profondes des extrémités est traitée par l'administration simultanée d'anticoagulants et de désagrégeants, avec le développement de complications thrombolytiques sont prescrits. Après la sortie de l'hôpital au cours de l'année, le patient présente de l'aspirine et du clopidogrel. Si le traitement de la thrombose était accompagné de l'installation d'un stent ou d'un filtre de cava (avec PE), alors Xarelto ou Pradaksu sont également recommandés pour l'admission.

      En outre, dans l'hôpital des médicaments largement prescrits qui peuvent améliorer trophique et ont une faible activité antiagrégante. Entrez-les par voie intraveineuse. Pour de telles médecines portent:

      • Pentoxifylline;
      • Trental;
      • La réopoliglyukine;
      • Nicotinate Xanthinal.

      Les chirurgiens vasculaires dans le traitement de la thrombose des veines profondes et superficielles sont invités à prendre venotoniki - Aescusan, Phlebodia, Detraleks etc. Attribuer ces médicaments pendant longtemps.. L'effet est observé après un mois de leur admission.

      Les pommades locales sont efficaces dans la défaite des veines superficielles, thrombophlébite d'injection. Dans ce cas, deux groupes sont nommés:

      • les anti-inflammatoires non stéroïdiens - Naise, Nimulide, Nurofen;
      • agents venotonisants - gel de Troxevasin, pommade à l'héparine.

      Le traitement de toute thrombose est complexe. L'automédication à la maison est inacceptable. Seul le médecin sélectionne les médicaments nécessaires. Le traitement de la thrombose est un processus long qui commence dans un hôpital et se poursuit à la maison, mais seulement sous la supervision d'un spécialiste. Par conséquent, il est important de se conformer à toutes les prescriptions du médecin pour la prévention des récurrences et des conséquences graves de la pathologie.

    Vous Êtes Intéressé Varices

    Bas de compression allemand à Irkoutsk

    Prévention

    Les produits de bonneterie de la deuxième classe de compression soutiennent le fonctionnement correct des valves veineuses, stabilisent la circulation sanguine et sont un composant indispensable de la thérapie de compression....

    Pourquoi les capillaires se brisent sur les jambes

    Prévention

    Les capillaires sur les jambes sont une condition préalable sérieuse pour penser à votre santé. Le plus souvent, de tels changements dans les vaisseaux sont la forme initiale des varices....