Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes, si la maladie est chronique, grade 2-3?

Causes

Sont-ils enrôlés dans l'armée avec des hémorroïdes si la maladie a acquis une forme chronique et a été piquée aux 2e et 3e degrés de la maladie? Traitons ce sujet aujourd'hui. Hémorroïdes - une maladie désagréable, qui est accompagnée de symptômes douloureux. En outre, au cours d'une hémorroïdes chez les patients, toute activité physique lourde est contre-indiquée, et aussi certains aliments sont recommandés. À cet égard, les jeunes ont souvent une question - prennent-ils des hémorroïdes dans l'armée, car il n'y a aucune condition dans le service qui contribuerait au traitement de la maladie.

Sont-ils pris dans l'armée avec des hémorroïdes et reçoivent-ils un répit aux 2e et 3e degrés?

Beaucoup croient que les hémorroïdes et l'armée ne sont pas des concepts compatibles. En effet, les hémorroïdes sont une indication qu'un jeune ne peut pas être autorisé à servir dans l'armée. Cependant, n'espérez pas que l'inconfort et la moindre douleur dans l'anus vous permettront de vous débarrasser de l'armée. Seuls les jeunes qui ont des hémorroïdes du deuxième degré, les hémorroïdes du troisième degré ou les maladies du quatrième degré sont considérés comme inappropriés. À ces stades de la maladie, le patient a des ganglions hémorroïdaux qui tombent hors de l'anus.

À ces stades sévères de la maladie, le patient est contre-indiquant l'effort physique, et donc le service dans l'armée devient impossible pour lui. Dans ce cas, l'appel d'un jeune homme avec des hémorroïdes qui travaillent dur sera tout simplement illégal. Un homme est soit reconnu comme inapte, ou il est donné un répit pendant un certain temps jusqu'à ce qu'il guérisse complètement la maladie.

Si vous recevez un retard, si un homme désire toujours servir, il devra éliminer toute inflammation dans le rectum et, si nécessaire, même effectuer une opération, sinon l'année prochaine la commission ne lui permettra tout simplement pas de servir.

Les hémorroïdes chroniques et l'armée

Les hémorroïdes chroniques sont un diagnostic qui peut facilement amener une jeune personne à identifier une commission comme étant inapte au service. Cependant, dans ce cas, un homme doit nécessairement avoir une carte médicale, dans laquelle toutes les étapes du traitement de la maladie sont prescrites.

Les hémorroïdes chroniques - une maladie, qui de temps en temps, en fonction de certaines conditions, exacerbe. Le service dans l'armée et l'effort physique qu'elle suppose peuvent facilement conduire à une autre exacerbation du processus inflammatoire dans le rectum. C'est pourquoi les jeunes atteints d'hémorroïdes chroniques sont considérés comme inaptes.

Quels sont les symptômes justifiant le report?

Comme déjà mentionné plus haut, seuls les jeunes atteints de la maladie au stade 2,3 ou 4 peuvent recevoir un report. Dans ce cas, le principal signe des hémorroïdes sont les hémorroïdes tombées. Cependant, il existe d'autres symptômes, selon lesquels nous pouvons conclure que le soldat potentiel est sans valeur:

  • Puffiness autour de l'anus, ainsi que des rougeurs sévères.
  • La présence de douleur aiguë dans la région anale, spasme du muscle sphincter.

N'importe quel proctologue selon ces caractéristiques peut facilement déterminer qu'un homme a une inflammation sérieuse des hémorroïdes, qui doivent nécessairement être traitées. En outre, souvent même pas tombé, mais des protrusions bien marquées sont également trouvés, qui sont également appelés cônes hémorroïdes. Ces nœuds ont généralement une teinte bleue ou violette, et lorsqu'ils sont touchés, le patient ressent de la douleur. De plus, lors de l'examen et de la palpation de la zone autour de l'anus, il s'avère que les zones rougies et enflées provoquent également des douleurs chez le patient.

En outre, beaucoup de jeunes se plaignent à la proctologue pour la douleur sévère même sans impact supplémentaire en marchant ou en s'asseyant. Parfois, les patients éprouvent des retards dans la miction. Tous ces symptômes sont la base pour accorder un report de l'armée et la référence pour le traitement. Si un jeune est vraiment hémorroïdes dans une phase négligée, alors le proctologue dans la commission verra ceci et fournira un répit du service. Cependant, en essayant de se dépouiller en l'absence de signes visibles d'hémorroïdes, ce sera très, très difficile.

Si un homme est à l'âge de la conscription et en même temps a une véritable inflammation du rectum, il est important de suivre certaines règles qui l'aideront à éviter le service et à se soumettre calmement au traitement:

  • Quand il y a des signes d'hémorroïdes, il est nécessaire de consulter un proctologue. Ne pas automédication.
  • Lors de la prescription d'un traitement, toutes les recommandations du médecin doivent être suivies.
  • À chaque exacerbation de la maladie ou à une nouvelle apparition de celle-ci, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu'il corrige les astuces dans le dossier médical du patient.
  • Après avoir reçu l'assignation dans l'armée, vous devez préparer tous les documents, les ayant assurés avec les signatures du médecin et le sceau de l'hôpital.
  • Apportez tous les documents à la commission.

Surtout il est nécessaire d'effectuer toutes les actions indiquées aux hommes qui ont des hémorroïdes chroniques, qui peuvent se manifester à tout moment, car ce n'est pas un fait que l'aggravation commencera pendant la période de conscription. Il faudra prouver la présence de la maladie à l'aide de documents.

Est-ce qu'ils prennent dans l'armée avec des hémorroïdes en 2018?

Nous savons tous comment l'armée appelle, les jeunes gens d'âge militaire, reçoivent des convocations, passent un examen médical et sont envoyés à l'armée. Mais il y a des cas où les conscrits sont suspendus du service pour des raisons de santé. Après avoir lu cet article, les utilisateurs trouveront la réponse à la question, ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes?

D'abord, essayons de savoir ce que sont les hémorroïdes. Dans cette maladie, les varices et l'inflammation des veines hémorroïdaires situées directement dans le rectum se produisent. Pour les hémorroïdes sont caractérisés par des symptômes désagréables qui livrent une personne non seulement des sentiments douloureux, mais aussi beaucoup d'inconvénients. En médecine, les hémorroïdes sont divisées en quatre étapes de développement:

  • Les premiers - nœuds hémorroïdaux, qui commencent tout juste à se former, sont de très petite taille et presque invisibles.
  • La seconde est que les nœuds qui apparaissent apparaissent vers l'extérieur, et les sensations de douleur augmentent.
  • Le troisième - hémorroïdes ganglions, abandonner non seulement dans le processus de défécation, mais aussi avec un effort physique mineur.
  • Le quatrième - les ganglions sont constamment enflammés, peuvent saigner de temps en temps. Le plus souvent, la quatrième étape de la maladie nécessite une intervention chirurgicale.

En ce qui concerne les statistiques, 27,4% de la population a un problème aussi grave que les hémorroïdes. Les causes de cette maladie peuvent être de nombreux facteurs: forte activité physique, mode de vie sédentaire, abus d'alcool, malnutrition et bien plus encore. L'une des raisons les plus courantes de l'apparition des hémorroïdes sont la constipation chronique.

Est-ce qu'ils prennent dans l'armée avec des hémorroïdes chroniques?

Il y a une opinion que les hémorroïdes et l'armée sont deux concepts absolument incompatibles. Bien sûr, il y a une certaine vérité à ce sujet, les hémorroïdes peuvent être une raison de poids pour le jeune homme de ne pas servir. En même temps, il est absolument faux de croire que des douleurs mineures dans l'anus aideront à se soustraire ou à s'extraire du jargon des jeunes de l'armée. Les conscrits aux étapes 2, 3 et 4 peuvent être suspendus du service. Après tout, c'est dans ces cas, les patients sont catégoriquement contre l'activité physique. Par conséquent, un jeune homme souffrant d'hémorroïdes est considéré comme inapte, il peut également obtenir un répit pour cette période, jusqu'à ce qu'il se débarrasse de cette maladie.

Si le conscrit désire toujours servir, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin qui aidera à éliminer tout processus inflammatoire dans le rectum, même si une intervention chirurgicale est nécessaire pour cela. Dans le cas où le traitement est ignoré, lors du prochain appel, le jeune homme sera de nouveau enlevé. Il convient de souligner que dans 87,2% sur 100 avec un accès rapide à un médecin, vous pouvez vous débarrasser des hémorroïdes. Alors prenez avec des hémorroïdes dans l'armée ou non?

Lorsque le conscrit a une véritable inflammation dans le rectum, il est nécessaire d'observer des règles aussi élémentaires, elles aideront le jeune homme à éviter de servir dans l'armée et à suivre le traitement nécessaire:

  • Aux premiers signes de la maladie, il est important de contacter un médecin proctologue en temps opportun, en interdisant catégoriquement l'auto-traitement des hémorroïdes, cela peut causer des complications graves
  • Pendant le traitement, toutes les prescriptions et recommandations d'un spécialiste doivent être suivies
  • Avec chaque exacerbation de la maladie, vous devriez contacter le proctologue, afin qu'il le fixe dans le dossier médical du patient
  • Tous les documents confirmant que le conscrit a subi un traitement doivent être portés à la prochaine commission

Dans un souci de justice, il convient de noter que personne ne peut donner une réponse sans équivoque à la question de savoir si une armée d'hémorroïdes est prise dans l'armée sans une enquête exhaustive approfondie. Dans cette situation, beaucoup dépend de la complexité et de l'évolution de la maladie, et directement de la façon dont le conscrit traite lui-même cette question. S'il aspire à servir dans l'armée, il fera tout son possible pour guérir cette maladie.

Catégories de durée de conservation

Les médecins militaires afin de déterminer si le conscrit est apte au service dans l'armée sont guidés par un document spécial appelé le «calendrier des maladies», il corrèle les maladies et les catégories de fitness. Il y a cinq catégories de validité:

  • "A" - le soldat est entièrement apte au service dans l'armée, dans une variété de troupes, y compris l'élite
  • "B" convient au service de passage, mais avec certaines restrictions mineures
  • "B" est limité
  • "G" - le conscrit peut être temporairement suspendu du service, jusqu'à récupération complète
  • "D" - catégoriquement inapte au service dans les forces armées

Dans le cas où le conscrit n'a pas de documents confirmant la présence d'une maladie aussi grave que les hémorroïdes ou qu'ils provoquent la suspicion chez les médecins militaires, le jeune homme est envoyé pour un examen médical supplémentaire. Seulement après cela, la commission donnera une réponse à la question de savoir si le conscrit sera pris avec des hémorroïdes dans l'armée ou non (voir le calendrier de la maladie)?

Une autre question la plus fréquemment posée par les utilisateurs d'Internet est de savoir s'ils prennent l'armée avec des hémorroïdes après une intervention chirurgicale? L'ablation chirurgicale des hémorroïdes - fait partie de la thérapie d'une maladie aussi complexe que les hémorroïdes. Par conséquent, un traitement efficace dans 97,4% des cas, augmente les chances d'un jeune homme d'âge conscrit, avec une inflammation chronique, de servir dans l'armée.

Résumons tout ce qui précède

En résumé, il convient de noter qu'il est possible de discuter sur le sujet si l'armée est avec des hémorroïdes, cela peut être infiniment long. Cependant, le verdict final ne peut être rendu que par des médecins de la commission militaire sur la base d'une enquête exhaustive et de documents soumis. Selon les mêmes statistiques entêtées, avec les hémorroïdes, 88% des jeunes hommes servent dans l'armée et sur un pied d'égalité avec les autres soldats, en passant toutes les épreuves et les privations du service militaire. Dans le cas où les hémorroïdes apparaissent directement dans l'armée, le soldat se rend au traitement. Il y a des situations où un jeune homme quitte la réserve, et déjà sur un citoyen passe un traitement, tout dépend du degré de complexité de la maladie. Lire, avec quelles maladies ne prennent pas dans l'armée, dans l'article pertinent du site.

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes ou pouvez-vous attendre à retarder

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes? Dans quel cas pouvez-vous attendre de reporter? Cette maladie n'est pas dangereuse pour la vie, mais elle est assez gênante. Si nécessaire, pour servir dans les rangs de l'armée, vous pouvez recevoir un retard du courant d'air, si au moment il y a une exacerbation des hémorroïdes et il se développe dans le deuxième ou le troisième degré de sévérité. Avec quelle sévérité les hémorroïdes sont-elles recrutées? Est-il possible d'émettre un tel diagnostic?

Conscription

Lors de l'enrôlement dans l'armée, un jeune homme subit une commission médicale. Cela se fait immédiatement avant l'appel lui-même, après quoi une décision est prise quant à son aptitude au service militaire.

Hémorroïdes se réfère à ces maladies qui se produisent dans certaines périodes.

Un tel diagnostic implique également une restriction dans:

  • l'effort physique;
  • observance d'un régime.

Par conséquent, beaucoup s'intéressent à la question de la possibilité de servir dans l'armée avec un tel diagnostic. Il est plutôt difficile de donner une réponse sans ambiguïté. Il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles du patient.

Dans quel cas pouvez-vous attendre de reporter?

Si un jeune homme ressent un malaise, une légère démangeaison, une sensation de brûlure et tente de se soustraire au service militaire, une telle raison ne sera pas à la base de tout cela.

Quand les médecins prennent-ils une décision concernant l'inaptitude au service militaire?

Pour cela, un diagnostic doit être fait:

  • 2 degrés de dilatation du rectum;
  • 3 degrés;
  • 4 degrés de gravité.

Si de tels degrés de gravité au cours des hémorroïdes sont détectés, un prolapsus des veines dilatées du rectum peut se produire et un risque accru de saignement commence.

Dans ce cas, un jeune homme ne peut subir aucune activité physique. Et c'est inacceptable pour le service. Si la commission médicale décide de l'appel, elle se trompe et le conscrit peut demander un examen supplémentaire. Selon la gravité de la maladie, il faut prendre la décision de reporter la durée de vie ou d'être inapte.

Cours de la maladie

Si le conscrit veut servir, et que la commission médicale ne lui manque pas à cause de l'exacerbation des veines dilatées du rectum, des mesures doivent être prises.

La forme chronique des veines dilatées du rectum dans la phase sévère peut conduire à un refus dans le passage du service militaire. Mais dans ce cas, le patient doit être fourni avec un historique complet de la maladie, les méthodes de traitement utilisées et leurs résultats. Pour tous ces indicateurs, la commission médicale prend une décision.

Caractéristiques des hémorroïdes chroniques:

  • les exacerbations se produisent avec une certaine périodicité;
  • le stress physique provoque une exacerbation de la maladie;
  • l'inflammation se produit dans le rectum.

Quels signes peuvent suggérer un retard?

Les hémorroïdes sont-elles diagnostiquées et l'armée est-elle compatible? Tout d'abord, les patients avec les deuxième, troisième, quatrième degrés de gravité de la dilatation du rectum peuvent y accéder.

Quels sont les symptômes de ces degrés de la maladie:

  1. Gonflement dans l'anus.
  2. Rougeur sévère.
  3. Douleur sévère.
  4. Saignement

Tous sont révélés pendant l'examen et ne nécessitent pas d'examen supplémentaire. Dans le cas où le patient développe des hémorroïdes internes, il peut être nécessaire d'utiliser des instruments spéciaux lors de l'examen.

Le médecin devrait identifier:

  • les tailles des noeuds formés;
  • pour établir de quelle couleur ils sont;
  • l'apparition de la douleur pendant la palpation.

Il est également important d'interroger le patient sur l'évolution de la maladie. S'il éprouve de la douleur et de l'inconfort pendant le mouvement, le service peut être transféré.

Conseils pour un jeune homme à l'âge de la conscription:

  1. Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, vous devez consulter un médecin.
  2. Il est nécessaire de respecter pleinement toutes les recommandations du médecin.
  3. Visitez un proctologue à chaque exacerbation de la maladie et faites-le dans le dossier médical.
  4. Quand une commission médicale passe par le bureau d'enregistrement militaire et d'enrôlement, vous devez fournir un extrait de la carte médicale qui sera certifiée.
  5. Fournir tous les documents médicaux nécessaires.

Avec le développement des hémorroïdes pendant la période du service, la question de la commissure peut être considérée.

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes?

Les jeunes qui ont atteint l'âge de 18 ans peuvent obtenir une convocation et aller au commissariat militaire, et de là à l'armée.

Parmi eux, il y a ceux qui ont des problèmes de santé.

Est-ce qu'ils prennent dans l'armée avec une maladie telle que les hémorroïdes?

Les hémorroïdes - une maladie qui a de tels symptômes: l'inflammation, la thrombose et l'élargissement des veines hémorroïdaires. Pour cette raison, les noeuds autour du rectum forment qui causent de la douleur et de l'inconfort.

L'âge principal des hommes souffrant d'hémorroïdes est de 25 à 40 ans, bien qu'il y ait des cas où la maladie est observée à un âge plus précoce.

Les symptômes par lesquels cette maladie peut être déterminée:

  • Tomber de l'anus des hémorroïdes;
  • Sensations douloureuses pendant la défécation;
  • Isolement du sang, brûlure et démangeaisons, dans la région du rectum.

Chez les jeunes hommes, les hémorroïdes peuvent être causées par une activité physique intense, un mode de vie sédentaire à faible activité, une mauvaise alimentation, parmi lesquels on trouve de la nourriture épicée et de l'alcool.

Dans de rares cas, la cause peut être la constipation chronique et diverses pathologies de l'intestin.

Il prend une décision sur la pertinence des patients atteints d'hémorroïdes, le proctologue, mais pour espérer qu'avec le moindre malaise dans l'anus, vous pouvez «couper» - c'est très stupide.

Dans cet état de la maladie est un grand danger et pour ces personnes la conscription dans l'armée est illégale.

Mais dans certains cas, les patients atteints d'hémorroïdes peuvent recevoir un délai jusqu'à ce qu'ils soient guéris. Ensuite, le patient reçoit plusieurs mois, jusqu'à l'arrivée du prochain appel.

Pendant ce temps, il doit être traité ou, si nécessaire, passer par l'opération.

Lors du prochain appel, la condition physique sera déterminée par la commission médicale du bureau d'inscription et d'enrôlement militaire et l'établissement médical où le patient a été traité.

Le plus souvent, les patients atteints d'hémorroïdes obtiennent la catégorie «B» de fitness, ce qui signifie qu'ils reçoivent certaines restrictions, parmi lesquelles l'effort physique.

Si les hémorroïdes surviennent de façon chronique en deux ou trois étapes, la catégorie «B» est attribuée à la recrue si le traitement a échoué. Avec cette catégorie de restrictions devient plus.

Si des hémorroïdes apparaissent dans l'armée et que le blessé a besoin d'un traitement médical urgent ou d'une intervention chirurgicale, il reçoit ce traitement. Dans certains cas, vous pouvez être viré dans le stock.

Avis d'expert

Beaucoup d'employés qui souffrent d'hémorroïdes à un stade facile, sont invités à en parler immédiatement sur un examen physique.

Sinon, dans le service, cela peut causer de graves problèmes de santé. Un gros effort physique peut aggraver la situation.

A partir de ce moment, vous ne pouvez plus cacher votre état, mais vous devez d'urgence vous rendre à l'unité médicale où vous pouvez être transporté à l'hôpital.

Si nécessaire, vous devrez subir une opération et, après la récupération, retourner au service.

Mais il y a une chance d'une rémission de la maladie, et tout se passera à nouveau, car la douleur et le saignement persiste pendant plus d'un mois.

En outre, vous devrez souvent demander à la commission médicale militaire.

Par conséquent, il est préférable de traiter avec un «citoyen», où l'efficacité d'un rétablissement complet sera beaucoup plus grande et vous n'avez pas à passer par l'ensemble du système médical de l'armée pour prouver votre état de santé grave.

En résumé, nous pouvons dire que les hémorroïdes - pas la maladie la plus terrible dans l'exercice du service militaire. La plupart des patients sont à égalité avec les personnes en bonne santé.

Puis-je servir dans l'armée avec des hémorroïdes?

Atteindre un délai de l'armée pour des raisons médicales pour les hémorroïdes ne peut être qu'après la conclusion d'une commission spéciale de la VVC (commission médicale militaire).

Les hémorroïdes, qui sont constamment enflammées, tombent de l'anus et entraînent de graves complications, peuvent entraîner un ticket militaire.

Hémorroïdes et l'armée

Hémorroïdes - varices du rectum. Pour déterminer si vous prenez l'armée avec des hémorroïdes, vous devez connaître le stade de la maladie existante.

Il y a 4 étapes de la maladie:

  1. Dans la première étape, il y a une déformation des veines du rectum. Il y a un malaise dans l'acte de défécation, il peut y avoir des fissures, du sang. Les nœuds ne tombent pas.
  2. Les hémorroïdes du 2ème degré - les noeuds hémorroïdaux deviennent plus gros, peuvent tomber pendant la défécation et avec un grand effort physique (ils sont corrigés indépendamment, sans l'aide des mains).
  3. Les nœuds tombent périodiquement (avec des charges, de la toux, de la défécation). Ajuster seulement avec vos mains. En une année il y a environ 3-5 exacerbations (sang, douleur, inconfort).
  4. Hémorroïdes 4 degrés - le prolapsus des ganglions se produit constamment. Indépendamment ou les mains ne corrigent pas. L'exacerbation survient plus de trois fois par an (sang, douleur).

Calendrier des maladies

La liste des maladies dans lesquelles un retard de l'armée est donné est prescrite dans le document «Calendrier des maladies».

Dans l'article 46 du tableau "Maladies du système circulatoire", des variantes de la maladie (a, b, c) et des colonnes de catégories d'aptitude à l'emploi sont prescrites.

  • Chef 1 - la première inscription auprès du bureau d'enrôlement militaire et l'appel.
  • Encadré 2 - la validité des militaires qui servent à la conscription.
  • Encadré 3 - l'aptitude des employés contractuels et des officiers en réserve.
  • Encadré 4 - vie de service sur un sous-marin.

Catégories de durée de conservation:

  • Un citoyen est en forme.
  • B - bon avec de petites restrictions.
  • B est adapté à certaines limites.
  • D - n'est pas utile temporairement (retard de l'appel / plusieurs appels jusqu'à 1 an).
  • D - pas bon.

Les varices ne constituent pas une contre-indication absolue au passage du service militaire.

Avec les hémorroïdes sont prises dans l'armée à un certain stade, indiqué dans le tableau. Lors du premier examen médical, le jeune homme devrait s'assurer que le personnel médical a consigné son diagnostic sur la carte du conscrit.

Lors du passage de la commission médicale au bureau d'inscription et d'enrôlement militaire, le conscrit doit signaler son problème. Aussi, les veines variqueuses doivent être notées dans l'anamnèse plus tôt.

Le conscrit doit rendre visite à la proctologue à la polyclinique avant de passer par la commission médicale. L'exemption de l'armée ne peut donner au proctologue de la commission médicale dans le bureau d'inscription et d'enrôlement militaire dans les stades sévères des hémorroïdes.

Commision de l'armée

Si un recrue est diagnostiqué avec des hémorroïdes de stade 1 ou 2, il est apte à faire son service militaire dans les catégories A et B. Pendant qu'un citoyen est dans l'armée, la maladie peut progresser ou la période d'exacerbation peut commencer. Dans ces cas, l'homme doit se tourner vers l'unité médicale. S'il y a des raisons à cela, le militaire doit être placé à l'hôpital pour y être soigné.

Servir dans l'armée avec des hémorroïdes peut être sans inconfort, si la maladie ne se manifeste pas ou a de rares cas d'exacerbation.

Du travail physique lourd même un homme en bonne santé peut montrer ce problème délicat (même si pendant l'appel il n'était pas).

Si les hémorroïdes apparaissent dans l'armée, l'employé doit informer l'employé de l'unité médicale. Il sera prescrit un traitement. Commision de l'armée se produit après un long traitement de la maladie dans l'hôpital de l'unité militaire et seulement après la décision de la VVC.

Avec les hémorroïdes, vous pouvez servir dans l'armée si la maladie ne provoque pas de gêne sévère et des sensations douloureuses. Ceci est possible aux stades 1 et 2 de la maladie.

S'il y a 3 et 4 stades d'hémorroïdes, le recruté peut s'avérer inadapté, et un soldat peut être commandé à l'armée par la décision du VVC.

Armée et hémorroïdes: emporter ou donner du répit

Beaucoup de futurs conscrits, ainsi que leurs parents, sont concernés par la question: le retard de l'armée est-il fourni aux jeunes souffrant d'hémorroïdes? Une telle maladie implique un certain régime, et des charges physiques élevées peuvent provoquer un certain nombre de complications graves, telles que le prolapsus des hémorroïdes enflammées du rectum. Au sujet de ce que cette affliction est, et si ils acceptent avec lui les forces armées de la Fédération de Russie - dans le texte suivant.

En bref sur les hémorroïdes

Hémorroïdes est l'une des maladies proctologiques les plus courantes qui affecte à la fois la moitié des hommes et des femmes. La maladie s'accompagne de processus inflammatoires, d'œdèmes, de saignements et d'autres symptômes, ce qui provoque une grande gêne pour le patient et nuit à sa vie normale.

Elle découle de la constipation systématique, de la prédisposition au niveau génétique, du travail sédentaire, du mode de vie sédentaire, ainsi que de l'abus d'aliments épicés, frits, fumés et de boissons alcoolisées.

Le succès du traitement d'une maladie dépend de la rapidité avec laquelle il a consulté un médecin et des mesures thérapeutiques appropriées ont été prises.

Peuvent-ils appeler l'armée avec des hémorroïdes?

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes en Russie? Il est très difficile de donner une réponse sans équivoque à une telle question, car il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques de l'évolution et du degré de la maladie, ainsi que la présence de complications et de nombreuses autres nuances.

En général, la situation dans la Fédération de Russie ressemble à ceci: un jeune homme souffrant d'hémorroïdes sous forme chronique ne peut être enrôlé dans les rangs des forces armées.

Dans le cas où la maladie est dans la deuxième ou troisième étape, un report est jugé nécessaire, après quoi il est nécessaire de subir un deuxième examen médical au bureau d'enrôlement militaire.

Si la maladie ne cesse pas de progresser, le conscrit a une charge physique plus élevée, de sorte que la commission devrait le libérer du service militaire.

Quand un homme subit une thérapie complexe, quelques mois après quoi les processus inflammatoires, les saignements, les ganglions et autres symptômes négatifs cessent de se rappeler, il est fort probable qu'il sera jugé apte au service militaire.

Le texte de l'article 46 (paragraphe 2) stipule que la présence de douleurs intenses, de spasmes, de saignements et de gonflement de l'anus peut être considérée comme une raison suffisante pour reporter ou complètement quitter le service.

Catégories de vie et hémorroïdes à différents stades de traitement

L'armée et les hémorroïdes sont loin ne sont pas toujours mutuellement exclusifs. L'article 46 du document principal, selon lequel les recrues sont recrutées pour le service, fonctionne avec un système qui permet d'évaluer le niveau d'aptitude du futur soldat pour des conditions militaires complexes.

Ainsi, la lettre "A" dans les résultats de l'examen signifie que l'homme n'a pas de déviations sérieuses et de problèmes de santé qui l'empêchent de donner la dette à l'Etat. "B" et "B" indiquent l'existence de certaines restrictions, "G" donne le droit de reporter l'armée, et "D" confirme l'inutilité totale du jeune homme pour le service.

Afin de déterminer avec précision la maladie hémorroïdaire dans les deuxième et troisième étapes, il est nécessaire d'avoir au moins des idées générales sur les manifestations externes et les symptômes de la maladie:

  1. La première étape la maladie se caractérise par une légère augmentation de la taille des ganglions, qui ont une consistance raide et provoquent un inconfort sévère et des sensations douloureuses lors de la palpation. La plupart des patients se plaignent de la difficulté de défécation et de la plus forte démangeaison de l'anus.
  2. La deuxième étape accompagnée de l'apparition d'un gonflement, d'un spasme du sphincter et d'une rougeur. Le syndrome de la douleur est caractérisé par un caractère constant, et est renforcé lors de la marche et de l'exercice.
  3. Dans la troisième étape observé: hyperémie, syndrome douloureux aigu et prolapsus des hémorroïdes au-delà de l'anus.
  4. Quatrième étape accompagnée de douleurs intenses et d'exacerbations fréquentes, dont le nombre peut atteindre 6-7 par an. Il s'accompagne de saignements abondants et de prolapsus constant des ganglions, qui doivent être corrigés manuellement par un proctologue qualifié.

Les signes et symptômes ci-dessus dans la plupart des cas vous permettent d'établir le stade des hémorroïdes par vous-même, ce qui permet d'évaluer raisonnablement vos propres chances de retarder l'armée à la suite d'une commission médicale au bureau d'enrôlement et d'enrôlement militaire. Ceux qui souhaitent bénéficier d'une exemption du service militaire ne devraient pas s'auto-soigner.

L'ensemble du déroulement de l'intervention thérapeutique doit être consigné dans le dossier médical et confirmé par la disponibilité de certificats médicaux appropriés. Atteindre un délai en l'absence d'une telle documentation est pratiquement impossible.

Conclusion

Pour la libération de l'armée, il est nécessaire d'avoir des hémorroïdes de la deuxième et quatrième étape, accompagnées de prolapsus de ganglions, de saignements, d'hyperhémie et de l'apparition d'un syndrome douloureux sévère et d'un gonflement.

La future recrue est recommandée de contacter le département de la clinique chaque fois qu'il a une exacerbation des hémorroïdes. Les faits consignés dans les antécédents médicaux constituent l'argument le plus important, permettant, pour des raisons juridiques, de recevoir un répit ou une contravention.

Est-ce qu'ils prennent pour servir dans l'armée avec des hémorroïdes?

Les hémorroïdes à notre époque est une maladie assez commune, dont les symptômes sont désagréables et douloureux. Les statistiques indiquent qu'un cinquième de l'humanité souffre de cette maladie. Dans la population masculine, la plupart des problèmes surviennent à l'âge de 25-45 ans, mais à un âge plus précoce, la maladie peut se manifester.

Pour le projet d'âge de 18 ans et jusqu'à 27 ans est un sujet très pertinent, qu'ils prennent à l'armée avec des hémorroïdes. Dans cet article, nous allons essayer de répondre à toutes ces questions.

Commission médicale

Le plus souvent, les hémorroïdes apparaissent chez les jeunes sujets à un effort physique important, mais d'autres facteurs peuvent contribuer au développement de cette maladie:

  • Un mode de vie sédentaire qui n'implique pas d'activité physique et qui n'a pas de pauses régulières.
  • L'utilisation d'aliments épicés et d'alcool en quantités significatives.
  • Pathologie du système digestif en rapport avec l'hérédité.
  • Constipation fréquente.

Si vous avez des problèmes, vous devriez immédiatement consulter un médecin-proctologue qui va diagnostiquer et prescrire le traitement en fonction des résultats de l'examen. En ce moment, il vaut la peine d'abandonner toute activité physique et de normaliser votre régime alimentaire.

Les jeunes hommes en âge d'être repêchés doivent subir un examen médical obligatoire au bureau des admissions. Cependant, obtenir un répit ou une exemption du service militaire, se référant à la douleur et l'inconfort dans l'anus est peu susceptible de fonctionner.

L'exemption du service est donnée avec les hémorroïdes dans la phase sérieuse, quand on diagnostique la perte des noeuds 2,3 et 4 stades. Mais dans ce cas, le conscrit lui-même sera intéressé par une assistance médicale rapide, parce que les hémorroïdes resteront dans son anus.

Lors du diagnostic de cette phase d'inflammation du rectum, le jeune homme peut être immédiatement reconnu inapte au service, mais s'il est prêt à servir, il peut recevoir un répit.

Le report de l'armée pour la période de traitement ou d'opération est généralement donné jusqu'au prochain repêchage. À la fin des temps, l'homme subit à nouveau un examen médical et reçoit une notification d'admission au service militaire. Le verdict de la commission dans ce cas assigne la catégorie "G", ce qui signifie que le conscrit est temporairement inapte. Maintenant, le jeune homme a exactement une année pour améliorer sa santé et à nouveau apparaître devant les médecins du commissariat militaire.

Avec les étapes faciles des hémorroïdes, le projet de commission choisit la catégorie «B», il est adapté à certaines limitations. Dans ce cas, la recrue entre dans le service militaire, ce qui suppose la libération complète du soldat de l'effort physique. Une catégorie similaire est obtenue et draftees avec 2 et 3 stade d'hémorroïdes, dont le traitement n'a pas donné de résultats.

Notez que les hémorroïdes peuvent apparaître non seulement "sur un citoyen", mais aussi pendant le service militaire, en particulier de l'effort physique constant. Dans ce cas, le soldat entre à l'hôpital pour un traitement, qui peut être administré à la fois par des médicaments et par une intervention chirurgicale.

Pour servir dans le soleil et avoir des hémorroïdes est un phénomène assez commun, qui a été prouvé à plusieurs reprises dans la pratique. Dans la plupart des cas, le patient était engagé dans le même travail physique que tous les autres soldats.

Inflammation chronique

Si le recruté est diagnostiqué avec des hémorroïdes chroniques, alors il peut bien servir d'occasion pour la commission médicale de reconnaître le jeune homme comme inapte au service militaire. Pour obtenir une exemption, vous devez fournir une carte médicale de l'hôpital, qui démontre clairement le diagnostic de la maladie et de son traitement.

Les hémorroïdes chroniques sont une maladie très désagréable, qui de temps en temps se fait sentir par des exacerbations. Inflammation du rectum dans la plupart des cas apparaissent en raison de l'effort physique, et puisque le service dans l'armée ne passe pas sans cela, le jeune est reconnu comme inapte et donne une libération.

Les symptômes de la maladie

Rappelons que le retard ou la sortie du service dans l'armée sont des jeunes hommes atteints d'hémorroïdes aux stades 2,3 et 4, dont le symptôme principal sont des hémorroïdes qui sortent de l'anus. Dans le même temps, il existe d'autres signes sur lesquels il est possible de juger de la présence de la maladie à ces stades:

  • Une forte rougeur de l'anus et un gonflement profond, qui, lorsqu'il est palpé dans la région anale donne la douleur du patient.
  • Spasme des muscles du sphincter du passage anal et présence de douleurs aiguës.
  • La présence de cônes hémorroïdes qui ne sont pas encore tombés des ganglions, de couleur bleue ou violette, touchant le jeune homme qui ressent une douleur intense.

De tels symptômes permettront à tout proctologue de tirer une conclusion sur la présence d'hémorroïdes dans une phase grave et négligée et sur la nécessité d'un traitement rapide. Ce qui peut également témoigner des déclarations du patient au sujet de l'inconfort en marchant ou en s'asseyant.

Ces stades d'hémorroïdes sont facilement diagnostiqués par les proctologues du comité d'admission, après quoi un délai est accordé. En même temps, sans de tels symptômes et signes, il sera impossible de recevoir la libération.

Conseils pour les conscrits

Puisque l'inflammation du rectum chez les jeunes hommes d'âge militaire se produit de temps en temps, nous aimerions faire quelques recommandations qui nous permettent de recevoir un traitement et d'obtenir une exemption de l'armée:

  • Si vous vous trouvez montrant des signes d'hémorroïdes, vous devriez immédiatement contacter un proctologue pour le traitement. Indépendamment d'être engagé dans un traitement dans toutes les conditions, il est impossible.
  • Pendant le traitement, suivez les instructions du médecin.
  • Si la maladie est chronique, alors à chaque exacerbation, le proctologue devrait être montré de sorte qu'il le note dans la carte de l'hôpital et prescrit un cours de thérapie.
  • Ayant reçu une convocation au bureau d'enrôlement militaire, il est nécessaire de copier la carte médicale, de la certifier avec la signature du médecin et le cachet de l'hôpital. Ce n'est qu'après avoir rassemblé tous les certificats que vous devez aller subir une commission médicale.

Une attention particulière devrait être accordée aux conscrits ayant un cours chronique de la maladie, car une aggravation de la période de conscription pourrait ne pas se produire. Les certificats obtenus à l'hôpital permettront de prouver la présence d'hémorroïdes à un stade grave.

À la note au conscrit: les hémorroïdes contre-indications de l'armée?

Lorsqu'on leur demande s'ils prennent l'armée avec des hémorroïdes, il n'y a pas de réponse unique. Tout dépend de la nature de la maladie et des actions du conscrit. Dans tous les cas, il est impossible de fermer les yeux sur les hémorroïdes, car un mode de vie militaire peut entraîner de graves complications.

Dans quels cas le conscrit a-t-il légalement le droit de quitter le service militaire?

Un conscrit souffrant d'hémorroïdes peut compter sur la date d'expiration de «B» (portée limitée), dont l'appropriation l'exempte du service militaire en temps de paix et implique l'inscription dans la réserve.

Pour cela, le une de deux conditions:

  • la maladie est souvent exacerbée et accompagnée d'anémie;
  • il y a une perte de nœuds de 2 ou 3 degrés.

Des exacerbations aiguës fréquentes surviennent au moins trois fois par an et nécessitent un traitement hospitalier.

Perdre du sang, le corps est obligé de générer de nouveaux volumes à partir de ses propres réserves, qui ne sont pas infinies. Avec chaque nouvelle perte de sang, la production de globules rouges devient moins efficace et le corps commence à souffrir davantage. Il est logique que les hémorroïdes et l'armée dans de tels cas ne sont pas compatibles.

Problèmes possibles avec le bureau d'enrôlement militaire

Ce n'est pas si simple. Même si vous souffrez sérieusement de cette maladie et estimez que vous ne pouvez pas normalement servir, il n'y a aucune garantie que le billet militaire sera obtenu sans aucun problème. Pour se sentir plus ou moins confiant, il est nécessaire d'avoir des preuves documentaires de la nature de la maladie.

Si une personne qui n'a jamais souffert d'hémorroïdes vient au commissariat militaire dans l'espoir qu'il sera diagnostiqué avec cette maladie sur le tableau médical, alors il n'a pratiquement aucune chance d'obtenir la catégorie «B».

Au mieux, le conscrit sera envoyé à un hôpital local pour un examen plus complet et un traitement ultérieur, ce qui n'est souvent pas le cas.

Le fait est que toute maladie n'est pas du tout difficile à mener à un état de rémission. L'essentiel est que le conscrit soit formellement en bonne santé au moment du brouillon.

À l'avenir, les problèmes reviendront presque certainement, et, très probablement, ils seront encore plus graves. C'est, avec les hémorroïdes dans l'armée prennent, et tout à fait volontairement.

Le conscrit est susceptible d'être «guéri» et ira servir dans l'un des appels suivants. Dans l'armée, en raison de l'effort physique élevé et du stress, la maladie est presque certainement aggravée.

Prenez un peu de répit, bien sûr, vous pouvez, mais le problème avec le bureau d'enrôlement militaire n'ira toujours nulle part. Il vaut mieux viser à prendre un billet militaire, pas de report.

Comment est-il nécessaire d'agir comme un conscrit souffrant d'hémorroïdes?

Tout d'abord, il faut comprendre que le commissariat militaire est intéressé à appeler un certain nombre de jeunes au service. Voulant servir, en règle générale, beaucoup moins, mais ils acceptent l'armée, grosso modo, tous. Par conséquent, le conscrit ne devrait compter que sur lui-même.

Dans le cas où la nature de la maladie permet de s'attendre à des exemptions de service, mais le conscrit est envoyé à un traitement en milieu hospitalier, les interventions médicales doivent être abandonnées.

La loi n'interdit pas cela. Ainsi, une fausse guérison peut être évitée, en préservant le fait d'une maladie qui dispense du service militaire. Cure peut être et ensuite, et sans aucune "aide" d'inscription militaire et le bureau d'enrôlement, après avoir reçu un billet militaire.

Restrictions au service militaire à cause des hémorroïdes

Les varices de l'intestin dans les stades aigus entraînent des changements irréversibles dans la région périanale. Les complications des hémorroïdes conduisent à une restriction de l'activité motrice et à une altération de l'état fonctionnel des systèmes corporels individuels. La détérioration de l'état de santé peut affecter la capacité à effectuer des tâches. Cela concerne les militaires, peu importe qu'ils soient professionnels ou qu'ils se joignent au service de conscription. La Commission médicale militaire a le droit d'imposer une restriction à l'exercice des fonctions officielles ou de la renvoyer pour des raisons de santé en raison d'hémorroïdes localisées.

Brève description des hémorroïdes

Avant de répondre à la question, que ce soit en prenant l'armée avec des hémorroïdes, nous donnerons les informations de base sur la maladie.

Les hémorroïdes se produisent en raison d'une violation du flux sanguin veineux dans la région périanale. Dans les veines de l'intestin, les phénomènes stagnants se localisent, des cônes se forment. En raison des changements dégénératifs décrits, des lésions cutanées apparaissent. Également significativement augmenté dans les hémorroïdes de diamètre, le métabolisme de la membrane muqueuse de la région périanale est perturbé - ainsi un foyer inflammatoire progressif est généré.

Facteurs contribuant à l'apparition des hémorroïdes:

  • manque d'éducation physique et de sport dans la routine quotidienne de la journée;
  • séance prolongée systématique;
  • les dépendances;
  • excès dans l'alimentation des aliments gras et épicés;
  • les maladies inflammatoires associées de la région périanale;
  • soulever des poids;
  • constipation chronique ou diarrhée prolongée; grossesse

Il est nécessaire d'identifier la série symptomatique de la pathologie en question:

  • douleur, brûlure pendant la défécation;
  • le sang dans les excréments;
  • prolapsus des hémorroïdes;
  • un sentiment régulier que l'intestin n'est pas vidé jusqu'au bout;
  • douleur aiguë pendant l'éternuement, la marche ou immédiatement après l'acte de défécation.

Degrés de sévérité de la maladie

Avec les hémorroïdes, l'armée est prise en fonction du stade de la maladie observé chez le patient.

Voici une brève description de chaque degré de pathologie sous la forme d'un tableau:

En se référant aux étapes, vous devez parler de complications communes. Les saignements peuvent devenir permanents. Ils ne peuvent être arrêtés que par une intervention chirurgicale. En outre, les hémorroïdes provoquent l'apparition de fissures anales et de paraproctitis - une inflammation purulente des tissus de la région périanale.

Catégories d'aptitude au service militaire en fonction du degré d'hémorroïdes

Les catégories militaires sont appropriées par la décision de la Commission médicale militaire (VVK). Elle peut être libérée du service jusqu'à ce qu'elle se débarrasse de la maladie ou pour la vie. Selon les résultats de la VVC, un militaire est prescrit un cours thérapeutique, que le patient doit suivre dans les institutions médicales du ministère de la Défense.

Pour les jeunes atteints d'hémorroïdes fixées aux 1ère, 2ème et 3ème étapes, le bureau d'inscription et d'enrôlement militaire attribue les catégories «B» - «avec restrictions». Les conscrits atteints d'hémorroïdes diagnostiquées sont invités à prendre des troupes avec un effort physique réduit: les troupes de communication, l'automobile, les troupes de pipeline.

Il y a un report de l'armée pour les personnes qui avaient des varices à la quatrième étape avec les résultats des examens. Le délai est accordé pour 6 mois; Pendant ce temps, le conscrit doit guérir les hémorroïdes avec l'aide d'une opération et subir un cours de récupération.

Si un combattant a une hémorroïde pendant la période de service, le commandement de l'unité militaire doit l'envoyer au VVC. Elle, à son tour, envoie une opération à l'un des hôpitaux départementaux. Le temps passé à l'hôpital est inclus dans la durée de vie. Après le traitement du soldat un autre VVC attend, où sur la base des conclusions les médecins peuvent changer la catégorie de fitness et les transférer à un autre type d'armée.

Caractéristiques du service dans l'armée des patients atteints d'hémorroïdes

Les jeunes à qui la catégorie de validité a été attribuée sur la base du diagnostic des «hémorroïdes», tombent dans les unités militaires avec moins d'effort physique. Pour ces soldats, le nombre d'heures d'entraînement au drill a été réduit. De plus, sur une base individuelle, ils peuvent être libérés des fonctions de gardiennage et des ordres de la compagnie (ces derniers peuvent être remplacés par des robes dans le parc, le quartier général ou le poste de contrôle).

Conclusion

En général, les hémorroïdes - ce n'est pas une raison d'espérer la sortie du service d'urgence: l'armée des hémorroïdes prend volontiers. De plus, après avoir effectué le service de «démobilisation», ils obtiennent un billet militaire, avec lequel on peut obtenir un poste dans le pouvoir et les structures adjacentes ou continuer le service en vertu du contrat.

Il est beaucoup plus important de ne pas commencer la maladie au cours du service, car le niveau de soins médicaux sur le territoire des unités militaires est souvent insatisfaisant. N'hésitez pas à informer le commandant des restrictions établies ou de la détérioration soudaine du bien-être.

Avec ce que les hémorroïdes ne prendront pas dans l'armée

Les statistiques médicales modernes indiquent une tendance désagréable à rajeunir une condition aussi désagréable que les hémorroïdes, dont l'apparition était auparavant possible à partir de 25 ans. Maintenant, les hommes ont commencé à manifester la maladie beaucoup plus tôt, et cela est dû aux réalités du mode de vie moderne. Une charge statique prolongée pendant le travail sédentaire à l'ordinateur, de mauvaises habitudes et de la nourriture malsaine, ou des contraintes physiques qui dépassent les normes permises. 8 sur 10 hommes au moins une fois dans leur vie, mais a subi un processus inflammatoire qui peut servir de motif pour recevoir un report du service actif dans l'armée, ou une raison d'admettre l'inutilité.

Catégories de durée de conservation à différentes étapes

Inflammation dans l'anus ou le rectum sans traitement approprié passe 4 étapes consécutives.

Le stade 2, qui se produit en l'absence de traitement, se produit beaucoup plus mal, accompagné de sensations négatives dans l'anus. Dans ce cas, des hémorroïdes assez importantes se forment, tombant vers l'extérieur. Ici vous pouvez toujours faire avec des médicaments locaux, des médicaments, et les mêmes recommandations qui sont données au stade initial. Lors de la deuxième étape, le recruté peut compter sur la catégorie «B», qui l'envoie automatiquement avec un billet militaire à la réserve. La vérité est beaucoup plus susceptible d'obtenir la catégorie "G" et après un traitement réussi aller au service.

Un retard de traitement chez le médecin conduit au développement du troisième stade, lorsque les nœuds hémorroïdaux tombent au moindre effort physique, et ne corrigent pas. Le processus inflammatoire devient permanent, saignant - périodique. Avec les hémorroïdes dans la troisième étape d'obtenir des billets blancs, la probabilité est plus élevée, mais il y a aussi une chance après le traitement réussi d'aller à l'armée.

Dans la quatrième étape, le traitement chirurgical est presque toujours recommandé. Une personne éprouve des douleurs sévères, des désagréments importants, il est possible de développer tout scénario négatif. Du saignement interne intense à la nécrose ou à la formation de tumeurs. À ce stade, le jeune homme n'est pas apte au service et, en règle générale, il est classé dans la catégorie «D».

Passage de la commission médicale militaire pour les hémorroïdes

Un délai à court terme pour l'élimination du processus inflammatoire peut être présenté au stade 1, si la personne certifie qu'elle est nécessaire pour le traitement. La Commission médicale militaire peut prendre en compte l'application du conscrit et l'envoyer pour un examen supplémentaire à un spécialiste. Si les plaintes existantes sont confirmées par un examen externe. Dans tous les autres cas, le paquet de documents doit contenir:

  • des copies certifiées de documents sur le traitement;
  • les certificats du médecin traitant, portant le sceau et les signatures de l'établissement, indiquant que les appels en vue d'exacerbations étaient de nature permanente;
  • un certificat attestant que la thérapie prescrite est régulièrement pratiquée ou sur la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Le fait documenté de l'existence de la maladie et une inspection visuelle effectuée par un spécialiste ne permettent pas toujours de reconnaître l'inaptitude au passage du service d'urgence.

Dans quel cas seront-ils pris en charge par les hémorroïdes?

En règle générale, les patients atteints d'hémorroïdes obtiennent la catégorie «B». Cela signifie qu'il est montré une activité physique modérée. Il y a des cas où la catégorie "B" est assignée. Il prévoit des restrictions importantes. Si les six derniers mois d'exacerbations ne l'ont pas été et que le traitement a réussi, le maximum sur lequel vous pouvez compter - le délai.

Ensuite, la commission est rejugée avec la participation des médecins de la polyclinique et de la commission médicale militaire. Si la maladie est au stade de prolapsus des ganglions, le patient peut être considéré comme apte à un état limite, et il va dans la réserve.

Vous Êtes Intéressé Varices

Quels onguents avec les hémorroïdes externes sont meilleurs et plus efficaces pour le traitement?

Causes

Les pommades contenant des hémorroïdes externes sont utilisées comme un outil indépendant ou dans le cadre d'un traitement complet....

Quel est le meilleur remède efficace contre les hémorroïdes?

Causes

Il est difficile de dire quel remède pour les hémorroïdes est le meilleur et le plus efficace dans la lutte contre la maladie. Tout est relatif et purement individuel....