La vie après la chirurgie varicocèle: récupération, conséquences possibles et complications, vie sexuelle

Prévention

Nous suggérons d'abord de définir ce qu'est la varicocèle?

C'est exceptionnel maladie masculine, associée à une violation de la circulation sanguine dans les testicules.

Les vaisseaux de cet organe ont une caractéristique: ils forment un plexus lobé, dans lequel le sang coule du testicule et du canal déférent. Ce plexus forme la veine testiculaire, à partir de laquelle le sang entre dans la cavité abdominale.

Cependant, selon certaines raisons (parois faibles des vaisseaux sanguins, pression) le flux sanguin dans le testicule s'aggrave et la stagnation du sang se produit, la température dans les organes génitaux augmente, les spermatozoïdes meurent, la nécrose du testicule se produit.

Selon les statistiques, 15-17% des hommes sont infectés par la varicocèle. 35% des cas de varicocèle sont diagnostiqués par échographie chez des hommes ayant atteint la puberté. Le plus grand nombre d'apparition de la maladie a été enregistré chez les adolescents (14-15 ans) - 19,3%.

Avec le temps, la maladie peut être traitée. Dans les étapes initiales, il suffit d'éliminer la cause concomitante (par exemple, les varices).

Dans les 3-4 stades de la maladie, le traitement est exclusivement opérable.

Les types d'opérations les plus courants

  1. L'opération ouverte (selon Ivanissevich): la peau est coupée dans l'iléon, puis le tissu musculaire et tendineux est coupé dans le canal inguinal, le testicule est séparé et bandé sur l'anneau interne du canal inguinal.
  2. Revascularisation testiculaire microchirurgicale (selon Marmara): réalisée à partir d'une petite incision, en utilisant un microscope chirurgical spécial. Pendant l'opération, la veine d'oeuf est transplantée dans la paroi abdominale. Ainsi, l'écoulement de sang dans le testicule se produit à travers les veines superficielles.
  3. Opération endoscopique: la veine est ligaturée dans le testicule. Les instruments à la veine sont alimentés à travers 3 perforations de la paroi abdominale antérieure, pendant l'opération, ils sont guidés par l'image sur le moniteur (caméra vidéo). Cette opération a la plus petite période de réhabilitation, le patient peut rentrer à la maison le jour suivant.
  4. Chirurgie endovasculaire aux rayons X: rarement mis en œuvre; La sclérose de la veine dans le testicule sous contrôle radiologique est réalisée (une substance est injectée dans la veine qui va l'obstruer).

Qu'est-ce qui se passe après la chirurgie?

On croit que les complications après l'opération de la varicocèle se produisent Rarement assez.

Fondamentalement, ils sont causés par un travail inexact du médecin ou par des difficultés imprévues survenues au cours de l'opération. Cependant, n'ignorez pas tous les risques possibles.

Parfois, après une opération varicocèle tels conséquences:

  • petits hématomes;
  • rougeur de la peau;
  • gonflement des tissus autour des incisions;
  • de la plaie, une décharge rosâtre ou transparente est possible.

Ces symptômes sont considérés comme normaux, ne nécessitent pas l'intervention d'un médecin.

Il est plus facile de prévenir que de traiter. Découvrez les causes de la varicocèle, de sorte que vous n'avez pas à recourir à la chirurgie. Le médicament qui améliore la circulation sanguine Troxerutin, que vous pouvez lire dans notre matériel, aide avec de nombreuses maladies veineuses.

Mais parfois, il peut être le suivant symptomatologie:

  • température prolongée après la chirurgie;
  • douleur intense dans les testicules, gonflement, rougeur;
  • jaunâtre, écoulement brun de la blessure, odeur désagréable;
  • une augmentation du scrotum du côté où la chirurgie a été effectuée (stase lymphatique se produit).

Complications reportées

Parfois, après un long moment après l'opération de la varicocèle, certains problèmes:

  1. Dropsie des testicules après l'opération varicocèle (hydrocèle). Il apparaîtra seulement si les vaisseaux lymphatiques dans le testicule ont traversé pendant l'opération. L'apparition de l'hydropisie après chirurgie a été enregistrée dans 9-10% des opérations effectuées. Presque tous les cas sont des patients qui ont subi une chirurgie ouverte.
  2. Douleur après chirurgie varicocèle (3-5% des cas). L'inconfort peut durer assez longtemps (son apparition est associée à une extension des appendices de l'œuf avec du sang veineux).
  3. Très rarement - atrophie ou hypertrophie du testicule, problèmes avec la production de sperme.
  4. Cas uniques lésions du nerf génital-fémoral dans le canal inguinal (se manifestant par une perte de sensibilité de la face interne de la cuisse).
  5. Parfois après l'opération, les veines ne se soucient pas rester étendu. Dans ce cas, une réopération ou une correction peut être affectée.
  6. De temps en temps, l'opération peut affecter négativement la quantité de testostérone produite.
  7. C'est aussi possible rechute (25-40% - rechute après chirurgie ouverte, 10-15% de probabilité de retour de la maladie après la méthode endovasculaire, méthode enodoscopique - 10% de rechute, traitement microchirurgical - 2%). Les enfants sont plus susceptibles de retourner des problèmes de circulation sanguine.

Récupération après la chirurgie

L'intervention chirurgicale avec varicocèle n'est pas très difficile et la récupération après la chirurgie varicocèle se produit rapidement et sans aucun problème.

Le patient Un jour ou deux peuvent être déchargés sur un mode à la maison (habituellement, 7-10 jours il est recommandé d'être à la maison). Cependant, chaque cas est individuel, parfois il est nécessaire de garder le patient à la clinique plus longtemps.

En ambulatoire, le patient rend visite au médecin dans un mois, une demi-année, un an et demi. L'examen, spermogramme est effectué. Le médecin donne des recommandations générales concernant nat. charges et mesures préventives.

Période de récupération dépend du type d'opération effectuée (par exemple, une intervention chirurgicale utilisant la méthode Ivanissevich nécessite 7-14 jours de rééducation, chirurgie endovasculaire - 1-2 jours, varicellectomie microschirchique - 2-3 jours).

En outre, la période dépendra de l'âge du patient (plus le groupe d'âge est élevé, plus la récupération a lieu longtemps).

Rééducation après chirurgie varicocèle comprend:

  • le choix d'un mode d'activité sexuelle et physique approprié;
  • thérapie pour prévenir l'inflammation;
  • d'autres méthodes dépendront du succès de la guérison et de la récupération du testicule.

Vie sexuelle

Sur le désir sexuel et la puissance, la maladie n'a aucune influence. Après l'opération, toutes les fonctions sexuelles sont préservées.

La seule chose que le sexe après une opération varikotsele peut d'abord causer des sensations douloureuses, il est donc possible que quelque temps devra s'abstenir (environ, 3 semaines).

Le sperme est complètement régénéré 75 jours après la chirurgie.

D'autres aspects de la vie

L'armée

Après l'opération, les patients reçoivent un délai de 6 mois.

Sports

Les charges sont autorisées au plus tôt dans un mois. Les cours de bodybuilding sont exclus (ou tout autre sport associé à la levée de poids). Il est nécessaire de minimiser la charge sur la cavité abdominale.

Masturbation

L'excitation sexuelle trop fréquente d'une nature prolongée augmente l'approvisionnement en sang des organes intimes et provoque une rechute.

Traitement de la varicocèle et la possibilité supplémentaire d'avoir des enfants

Sur la photo, spermatogramme après varicocèle

Quand une maladie survient, la motilité des spermatozoïdes diminue, ce qui réduit la probabilité d'une conception réussie.

Cependant, si l'opération est effectuée en temps opportun, la fonction de reproduction sera préservée.

Beaucoup d'hommes fonction des spermatozoïdes est restaurée après la chirurgie (comme on peut le voir sur le spermogramme).

Les experts soutiennent que si la fonction du sperme est normale, il n'est pas nécessaire de traiter la varicocèle.

Si vous essayez maintenant activement d'avoir un bébé, mais que rien ne se passe, faites un diagnostic bidirectionnel (les deux partenaires). Peut-être que la raison réside dans la varicocèle! Si le problème peut être identifié en temps opportun - le traitement augmentera la probabilité de la conception de l'enfant à certains moments!

Avez-vous besoin d'une chirurgie de varicocèle?

Comment la varicocèle se manifeste-t-elle dans les premières étapes et comment identifier indépendamment la maladie? Sur l'impact de la maladie sur la possibilité supplémentaire d'avoir des enfants et la vie intime en général.

Qu'est-ce que cela signifie si le testicule gauche fait mal après une opération varicocèle

Sommaire

Pourquoi le testicule gauche fait-il mal après l'opération de la varicocèle? Cette question est souvent posée par les personnes qui ont subi cette procédure. Exécution de l'écoulement des varices dans le scrotum nécessite une intervention chirurgicale, ce qui peut entraîner une douleur après la chirurgie varicocèle. Dans la période de récupération, ils sont observés dans presque tous les cas. Certains patients ont des douleurs dans quelques jours, d'autres ne s'atténuent pas pendant longtemps. Les causes de cette condition pathologique peuvent être différentes, mais les experts conviennent que le testicule fait mal à la suite du développement de la complication.

Période post-opératoire

Après l'intervention chirurgicale associée à l'exacerbation de la varicocèle chez un homme, une période de récupération est nécessaire, parfois assez longue. Selon la méthode d'opération, il est de 2 jours à un mois.

Pour la période de réhabilitation, il existe des sensations douloureuses mineures dans la région du testicule gauche. La moitié droite du scrotum, en règle générale, ne cause aucun inconvénient au patient en raison du fait que c'est le côté gauche qui est le plus souvent affecté.

Les statistiques donnent les faits suivants:

  • dans plus de 90% des cas chez les hommes après l'opération, il y a une diminution ou disparition complète du syndrome douloureux dans quelques jours. La norme est une douleur légère ou modérée dans le testicule après la chirurgie pour les trois premiers mois. Dans le flux non compliqué il passe déjà dans les premiers jours de la restitution;
  • environ 5% des cas le long du cordon spermatique, ainsi que dans le testicule après l'opération de varicocèle, un syndrome de douleur d'intensité variable se développe. Dans certains cas, cette pathologie peut durer des mois, parfois des années.

Avec une opération effectuée avec succès pendant la période de cicatrisation, les conditions suivantes peuvent être observées:

  1. Petites ecchymoses.
  2. Picotement léger ou douleur douloureuse.
  3. Rougeur des tissus autour de l'incision.
  4. Oedème.
  5. Décharge incolore de la zone de la plaie.

Le patient peut être libéré de l'établissement médical le troisième jour. Dans ce cas, il est montré une observation ambulatoire.

Si un homme développe un processus inflammatoire purulent, la température du corps augmente, l'œdème et la rougeur restent - il y a une nature compliquée de la période postopératoire. Cette condition s'accompagne de sensations douloureuses dans le testicule gauche au repos, au toucher, ainsi que le certificat sexuel ou acte.

Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter un médecin auprès de votre médecin.

La douleur après la chirurgie avec un flux aggravé peut signaler le développement des complications suivantes:

  • lymphostase;
  • hypotrophie / atrophie testiculaire;
  • hydrocèle;
  • rechute de la maladie.

Chacun d'eux provoque une personne non seulement des sensations douloureuses, mais aussi d'autres symptômes exprimés.

Syndrome de la douleur avec lymphostase

La lymphostasie (congestion dans la lymphe) est attribuée aux conditions précoces compliquées après une opération varicocèle. Il a un caractère inné et acquis.

Dans le premier cas, la pathologie se développe assez rarement, mais une douleur mineure d'un fourreau peut être une préoccupation pour une personne.

La complication acquise est le résultat d'effets indésirables de la chirurgie, le plus souvent avec une ligature des ganglions lymphatiques.

Parmi toutes les conséquences possibles, la lymphostase de la moitié gauche du scrotum prend la place de choix.

Les signes ci-dessus sont déjà observés le premier jour après la chirurgie.

Pour se débarrasser de la lymphostase, le patient est prescrit des suspensions (par exemple, avec une pommade Vishnevsky). Le cours du traitement varie en fonction de l'état du patient, mais après 5 jours de récupération vient. Enlever complètement l'oedème du scrotum est possible pendant les 2 premières semaines de traitement.

Syndrome de douleur avec atrophie / hypotrophie

La réduction du volume du testicule gauche après une opération antérieure varicocèle peut entraîner une très grave complication - atrophie. Dans cette condition, le côté gauche du scrotum s'atrophie complètement. Le contenu du testicule disparaît, et à sa place il ne reste qu'une fine membrane. La peau de l'organe reproducteur devient flasque et entorse.

Les sensations de douleur ne se développent pas immédiatement après la chirurgie, ce qui est associé à la période d'apparition de la maladie elle-même. Cela peut prendre beaucoup de temps avant que ses premiers signes apparaissent.

L'atrophie du testicule avec varicocèle se développe dans deux cas:

  1. Dans le contexte de problèmes avec les vaisseaux sanguins comme une pathologie secondaire. Dans le même temps, l'atrophie est le résultat d'un cours compliqué de varicocèle. En l'absence de traitement efficace et compétent, le syndrome douloureux peut perturber le patient pendant une longue période.
  2. Après une intervention chirurgicale analphabète dans le scrotum. Le testicule gauche fait mal après des opérations varikotsele à des moments si fortement, qui livre à l'homme un inconfort considérable dans la maison et sexuellement.

Une erreur médicale au cours d'une opération peut impliquer un bandage accidentel de l'artère abdominale au lieu de la veine testiculaire. Cette négligence est lourde de sérieux problèmes avec la santé du patient. L'atrophie est une pathologie très grave, conduisant à l'infertilité due à une diminution des spermatozoïdes et des hormones produites.

L'atrophie du testicule gauche est très rare, dans environ 2 cas pour 1000 opérations. Mais si cela se développe, cela a de graves conséquences.

Syndrome douloureux avec un testicule hydropisie (hydrocèle)

Hydrocèle, ou hydrocéphalie des testicules, se réfère à des conditions compliquées retardées, qui peuvent se manifester pas immédiatement, mais après un certain laps de temps (environ 6-25 mois après l'opération). Pathologie se développe si les vaisseaux lymphatiques dans la région du testicule gauche ont été croisés au cours de la chirurgie. A la suite d'une erreur médicale, le liquide séreux commence à s'accumuler entre les feuilles de la coquille du testicule, dont le volume varie de 15 ml à 3 litres.

L'œdème secondaire qui survient après une intervention chirurgicale dans la région du scrotum se présente sous deux formes principales:

  1. La forme aiguë. Développe avec un processus inflammatoire aigu. Il apparaît soudainement avec une augmentation de la moitié du scrotum, qui a été opérée sans succès. Les sensations douloureuses deviennent fortes, parfois intolérables.
  2. Forme chronique. Se développe souvent en raison du traitement avancé des testicules de l'hydropisie aiguë, mais il y a des cas du développement initial de cette forme.

Avec les œdèmes chroniques de l'œil gauche, le syndrome douloureux est mal exprimé. Selon les patients, ils sont préoccupés par la douleur sourde de la nature douloureuse. Parfois, cela peut ne pas être du tout.

Syndrome douloureux avec récidive de varicocèle

Il y a des cas, après les opérations varicocèle le testicule gauche fait mal à cause du développement de la rechute de la maladie. Sa fréquence d'apparition dépend directement de l'âge du patient, ainsi que de la méthode d'exécution de l'intervention chirurgicale.

Le pourcentage est le suivant:

  1. Après une chirurgie ouverte, une exacerbation secondaire apparaît dans 27 à 40% des cas.
  2. Dans la méthode endovasculaire, la rechute survient chez 15% des patients.
  3. Après la méthode endoscopique, la maladie revient dans 10% des cas.
  4. Dans la méthode microchirurgicale - dans 2% des cas.

Chez les enfants après la chirurgie, la pathologie revient dans 2 à 20% des cas, alors qu'elle est de 7% chez les adultes.

Certains hommes célèbrent les douleurs incessantes de leur nature douloureuse dans la région du scrotum. Ils peuvent déranger une personne pendant plusieurs mois, parfois des années. Les sensations douloureuses varient en intensité: de la douleur légère à modérée.

Dans tous les cas, ils devraient alerter le patient. Après tout, la douleur après la chirurgie est le signe d'une procédure infructueuse, et aussi l'occasion de consulter un médecin.

La récurrence de la maladie peut se développer dans la période postopératoire précoce ou tardive, mais de tels cas ne sont pas si communs. Dans ce cas, on observe une expansion répétée des veines du scrotum et d'autres symptômes de la maladie.

Après les mesures de diagnostic, une exacerbation répétée de la varicocèle du testicule gauche peut être confirmée. Dans ce cas, il est recommandé de subir un traitement répété, parfois - une opération répétée, pour l'élimination de laquelle toutes les méthodes d'intervention chirurgicale ne conviennent pas, mais seulement certains d'entre eux.

Le respect du traitement spécial du patient et les recommandations des professionnels de la santé réduiront également le risque de complications possibles.

Douleur après la chirurgie varicocèle

Pas mortel, mais aussi très désagréable, complication après l'opération varikotsele il y a une lésion du nerf, passant dans le canal inguinal. C'est le nerf génital-fémoral. Il n'est également pas bon que les complications ne soient détectées le plus souvent qu'après la chirurgie, lorsque la douleur survient à la place de la plaie postopératoire, en outre, il y a une perte de sensibilité dans la région de la cuisse intérieure.

Complications après chirurgie varicocèle sont observés assez rarement et dans la plupart des cas, cela est dû soit à l'imprécision du chirurgien, soit aux caractéristiques techniques et aux complexités qui ont surgi pendant l'opération.

Complications après chirurgie du varicocèle

Si la douleur après l'opération varicocèle, il y a une possibilité que des complications se sont produites. La complication la plus dangereuse est l'atteinte d'une artère iliaque assez large, située plus profondément que la veine testiculaire. Cependant, s'il y a des difficultés à trouver cette veine, le chirurgien peut faire une erreur en prenant cette artère comme une veine, et alors il peut la panser, ou simplement blesser l'instrument.

Les médecins affirment que la période de réadaptation après cette intervention chirurgicale dépend directement du type d'intervention effectuée. Cependant, sous n'importe quelle forme, avec un diagnostic de varicocèle, varicocèle postopératoire Un certain temps devrait être à l'hôpital, et tout d'abord cela est dû au fait qu'il y a un besoin de surveillance obligatoire de l'apparition de complications.

Et les complications sont encore possibles. Ceux-ci incluent le saignement, l'hydropisie et l'infection sur le site de la blessure chirurgicale.

Cependant, toutes ces complications après la chirurgie sont très rares. Surtout à notre époque, quand les méthodes modernes de traitement de la varicocèle ont été introduites dans la chirurgie, et parmi eux des méthodes microchirurgicales et laparoscopiques. Après l'introduction de ces innovations, les statistiques ont commencé à indiquer que le pourcentage de complications spécifiques enregistrées était significativement réduit.

Pourquoi la douleur après l'opération?

L'une des complications précoces du traitement chirurgical de la varicocèle est la lymphostase de la moitié gauche du scrotum. Par son apparence, il est obligé de vaincre et de panser les vaisseaux lymphatiques pendant l'opération.

Il existe des complications plus graves de la varicocèle, bien qu'elles soient extrêmement rares. Ce sont:

  • atrophie,
  • hypertrophie,
  • azoospermie des testicules.

Par exemple, atrophie testiculaire après varicocèle est observé dans deux cas pour mille opérations. Cependant, pour les patients jeunes qui sont parmi ces deux cas, cette complication est en effet tragique.

La réduction ou la disparition de la douleur après la chirurgie survient chez la grande majorité des patients, ce nombre est nettement supérieur à 90%. Et pourtant, trois à cinq pour cent des patients après cette opération éprouvent des douleurs à la fois le long du cordon spermatique et dans le testicule, et cette pathologie peut se manifester pendant très longtemps.

Pour prévenir les saignements et le développement de l'enflure dans l'opération après sur le site de la plaie pendant deux heures mettre le froid - une bulle de glace. En outre, après chirurgie, les médecins varicocèle sont fortement conseillés de porter une suspension pendant plusieurs jours.

Les sutures après une chirurgie de varicocèle sont habituellement enlevées au plus tôt sept à huit jours plus tard. Les méthodes chirurgicales traditionnelles de varicocèle de traitement, suggèrent qu'après l'opération le patient peut commencer l'activité physique habituelle pas plus tôt qu'un mois. Mais, encore, n'appliquez aucune contrainte physique lourde pendant plusieurs mois.

Le testicule gauche fait mal après l'opération Varikotsele

Les varices du scrotum (varicocèle) dans un état négligé nécessitent une intervention chirurgicale. En soi, la pathologie est pas dangereuse, l'opération est effectuée en présence de la douleur sévère due à un malaise esthétique, l'arrêt de croissance des testicules à la puberté. Il existe plusieurs techniques qui sont à la disposition du médecin - endoscopie, chirurgie ouverte, microchirurgie. Comme après toute autre opération, immédiatement après la procédure et pendant plusieurs jours de plus, le patient ressentira de la douleur qui passera après un certain temps. Certains processus de récupération est plus rapide, et ils peuvent rapidement oublier la maladie, d'autres après la chirurgie varicocèle la douleur testiculaire pendant longtemps. Les raisons sont différentes, mais les experts croient qu'ils sont tous liés à des complications postopératoires.

La période de récupération dure de quelques jours à un mois. Pendant tout ce temps, dans la région du testicule gauche, il y a un malaise, une douleur mineure. Sur le côté droit, les sensations désagréables ne se produisent généralement pas. Pour éviter toute panique inutile au sujet de votre maladie, vous devriez évaluer les statistiques:

  • quelques jours après l'opération dans 90% des cas, le syndrome douloureux diminue ou disparaît complètement. Les médecins disent que la douleur normale dans le testicule après la chirurgie de Varicocel est normale pendant 3 mois. S'il n'y a pas de complications, les symptômes désagréables disparaissent dans la première semaine après l'opération;
  • environ 5% des patients après l'opération dans le testicule et le cordon spermatique apparaît douleur. L'intensité des sensations désagréables peut être différente, ainsi que la durée. Certaines personnes ont des douleurs dans les testicules pendant des mois, d'autres même pendant des années.

À quoi s'attendre après la varicocèle

Pendant la période de récupération, jusqu'à ce que les plaies postopératoires guérissent, les symptômes suivants peuvent être révélés chez un homme:

  • douleur douloureuse, picotements dans le scrotum;
  • petits hématomes;
  • la peau autour du site d'opération devient rouge;
  • gonflement;
  • décharge transparente de la plaie post-opératoire.

3 jours après l'opération, le patient peut rentrer chez lui à partir de la clinique, mais il observe le calendrier de la visite du médecin pour surveiller sa santé et son rétablissement. Les complications de la période post-opératoire peuvent se manifester comme les signes d'un processus inflammatoire purulent - les poches ne disparaissent pas, la peau devient rouge, la température augmente. Cela fait souvent mal au testicule gauche après l'opération de Varikotsele au repos, au toucher et pendant les rapports sexuels. De tels symptômes nécessitent une attention médicale urgente. La présence de douleur après la chirurgie La varicocèle peut parler de la présence de telles complications:

  • lymphostase;
  • atrophie ou hypotrophie testiculaire;
  • hydrocèle;
  • rechute varikotsele.

Chacune de ces complications est caractérisée non seulement par la douleur, mais aussi par d'autres symptômes, que vous pourrez découvrir en détail plus tard. Quelle que soit la complication, l'automédication est dangereuse.

Douleur dans le testicule avec lymphostase

La lymphostase est la stase du liquide lymphatique d'un caractère inné et acquis. Cette complication peut survenir peu de temps après l'opération de la varicocèle. La lymphostase congénitale est rare, mais elle peut provoquer de petites douleurs. La lymphostase acquise commence à cause de l'opération, souvent - après la ligature des ganglions lymphatiques. Si le médecin fait une erreur, la capsule de l'épididyme s'étendra à cause du remplissage de sang, ce qui entraînera une douleur intense. C'est la lymphostase qui est considérée comme la complication la plus fréquente après une chirurgie de la varicocèle. Vous pouvez le déterminer par de tels signes:

  • douleur sévère;
  • le scrotum est agrandi du côté où l'opération a été effectuée;
  • gonflement et rougeur du scrotum.

Tous les signes énumérés sont détectés le plus souvent dans les premières 24 heures après l'opération. Pour éliminer de telles conséquences, des suspensions avec l'onguent de Vishnevsky et d'autres drogues sont prescrites. Environ 5 jours seront nécessaires pour éliminer le cours aigu de la complication, et le cours complet de la thérapie durera en fonction de l'état général du patient. Le gonflement du scrotum est éliminé en environ 2 semaines.

Douleur dans le testicule avec atrophie

Après la chirurgie, une diminution du volume des testicules peut menacer l'atrophie - une complication grave, dans laquelle le côté douloureux du scrotum devient atrophique. En fait, le contenu du testicule ne reste pas, et au lieu de cela - une coquille mince. La peau du scrotum est tendue et flasque. La douleur ne commence pas immédiatement, ce qui est associé au cours de la pathologie. Cela peut prendre beaucoup de temps avant que l'atrophie se produise. La maladie ne se produit pas très souvent - dans 2 cas sur 1000 opérations, mais si c'est le cas, les conséquences seront sérieuses. La complication peut être provoquée dans deux cas:

  • En tant que pathologie secondaire, s'il y a un problème sérieux avec les vaisseaux. Dans ce cas, l'atrophie testiculaire est provoquée par un cours compliqué de varicocèle. Si les mesures appropriées ne sont pas prises à temps, la douleur dans le côté gauche du scrotum peut tourmenter l'homme pendant une longue période.
  • À la suite de l'opération analphabète sur le scrotum. Après l'opération de varicocèle, la douleur dans le testicule gauche peut être si forte que la qualité de vie d'une personne est réduite au minimum. Ceci s'applique à la vie normale et aux contacts sexuels. Un homme ne peut tout simplement pas effectuer des actions ordinaires, car il éprouve constamment un malaise extrême. Comme une erreur médicale qui peut conduire à l'atrophie, vous pouvez spécifier une situation où le chirurgien au lieu du testicule panse l'artère iliaque. Une telle négligence est lourde d'une menace sérieuse pour la santé du patient, y compris, en raison de l'atrophie, l'infertilité se développe.

Hydrocèle (hydropisie)

Hydrocèle, il - hydrocèle, est considéré comme une complication, qui est capable de prendre du temps, et six mois plus tard, et même après 2 ans après la chirurgie de varicocèle. Une hydropisie menace lorsque le chirurgien touche les vaisseaux lymphatiques dans la zone du testicule gauche lors de l'intervention. En raison de l'erreur d'un médecin, un liquide séreux est recueilli entre les feuilles de la coquille de testicule. En conséquence, l'hydropisie peut accumuler un volume suffisant de liquide dans le scrotum - de 15 ml à 3 litres. Si un œdème apparaît, complication après la varicocèle, il est classé comme maladie secondaire. Il coule sous deux formes:

  • hydropisie aiguë. Il coule dans le contexte d'une inflammation aiguë. Le processus commence rapidement - le scrotum commence à augmenter en taille du côté où l'opération a été précédemment effectuée. La douleur est très forte, presque intolérable;
  • oedème chronique. Se produit souvent en raison de l'hydropisie non traitée dans la forme aiguë, bien qu'il puisse également se produire comme une pathologie indépendante. La forme chronique est accompagnée d'un léger syndrome douloureux. Comme le disent les patients, la douleur est terne et douloureuse, et parfois elle disparaît complètement.

Selon des sources médicales, l'hydrocèle devient une complication dans 10% de toutes les chirurgies de la varicocèle. Ces chiffres concernent les opérations qui ont été menées de manière ouverte. Si vous donnez des statistiques sur la microchirurgie, l'hydrocèle ne se produit que dans 1% des cas.

Récidive de varicocèle

En plus des anomalies énumérées ci-dessus, qui causent un syndrome douloureux dans le testicule, après la chirurgie, vous pouvez vous attendre à une récidive de la varicocèle. Dans ce cas, le patient éprouvera des symptômes similaires. La fréquence des rechutes dépend du mode opératoire et de l'âge du patient. Voici une estimation approximative de cette dépendance:

  • opération ouverte. La rechute se produit dans 27-40% des cas;
  • méthode endovasculaire. La rechute survient dans 15% des cas;
  • endoscopie. Varicocèle apparaît dans 10% des cas;
  • microchirurgie. La probabilité de ré-émergence de la maladie chez un patient est réduite à 2% des cas.

Si nous parlons de la dépendance du risque de rechute sur l'âge du patient, chez les adultes après l'opération réussie la pathologie se fait sentir dans 7% des cas, et chez les enfants - dans 2-20% des cas.

Que faire avec la douleur dans le testicule

Notant à la douleur dans le scrotum pendant longtemps, beaucoup d'hommes, cependant, ne se dépêchent pas chez le médecin, et essayer de traiter des matériaux à portée de main - les recettes de la médecine traditionnelle, anti-douleurs, etc. Ceci est une mauvaise tactique, ce qui peut conduire à des problèmes de santé..

Peu importe à quel point la douleur est douloureuse, mais si elles sont après la chirurgie, vous devez consulter de toute urgence un chirurgien qui a effectué l'opération. Habituellement, la douleur peut parler de complications qui se sont produites au cours d'une intervention chirurgicale infructueuse, c'est pourquoi vous devez contacter le même spécialiste, et pas à un autre, parce que le chirurgien est responsable.

Les technologies modernes ont permis de réduire le nombre de complications possibles après l'opération de la varicocèle. De nouvelles méthodes, équipements, médicaments sont utilisés. Après une réadaptation appropriée, y compris le traitement et les procédures, la maladie n'est généralement pas retournée.

Une norme ou une pathologie si les douleurs après l'opération sont restées varikotsele

L'élimination des varices du cordon spermatique est la seule façon de traiter la varicocèle. La médecine moderne dispose d'un arsenal de techniques opérationnelles grâce auxquelles elle garantit l'élimination complète de la maladie. Le pronostic du maintien de la fertilité dépendra des caractéristiques individuelles de chaque patient.

Les varices surviennent généralement à un jeune âge, mais elles ne sont pas exclues chez les hommes adultes. Le traitement opératoire est nécessaire pour la progression de la maladie, la douleur dans le scrotum et la menace d'infertilité. Dans la plupart des cas, l'intervention chirurgicale passe sans le développement de complications postopératoires.

Mais aucune des méthodes appliquées de traitement instrumental ne peut assurer l'absence complète d'effets secondaires de gravité variable, mais il existe des opérations après lesquelles les risques de complications sont minimes.

L'article est consacré à la description des techniques opérationnelles en termes de fiabilité, de complications probables et de rechutes, ainsi qu'aux règles de rééducation. Si la douleur après l'opération varicocèle est restée, cela ne signifie pas toujours mauvais traitement, car tout dépend de la physiologie de l'homme et l'observation des conditions de réadaptation.

Ce que vous devez savoir sur le traitement de la varicocèle

Varicocèle est une pathologie commune. Selon les informations publiées par l'Association mondiale de la santé, la maladie est enregistrée pour chaque septième habitant de la planète mâle. Le plus souvent, la maladie est héréditaire et se manifeste chez les jeunes entrant dans la puberté, de sorte que l'incidence maximale tombe à un âge précoce d'environ 12 à 16 ans, en fonction des caractéristiques physiologiques.

Le système veineux d'un jeune homme pendant la période de croissance intensive et de restructuration sexuelle de l'organisme, associée à l'activité hormonale, ne résiste pas et est susceptible de se déformer.

Faites attention. Si les proches du garçon ont des varicocèles ou des varices des membres inférieurs, les parents doivent y prêter attention et montrer régulièrement l'enfant à l'urologue. À l'adolescence, le jeune homme devrait être informé de la probabilité de la maladie et être conscient de ses symptômes.

En raison du risque de développement de varices, les adolescents sont constamment soumis à des examens médicaux dans diverses institutions municipales, par exemple, dans un bureau d'inscription ou d'enrôlement militaire ou scolaire pour la détection des premiers symptômes.

Si le garçon est trouvé varicocèle dans les premiers stades dans un état stable, l'opération peut être reportée jusqu'à la fin de la puberté ou jusqu'à ce que la condition s'aggrave. En présence de douleur, l'opération est réalisée même si la maladie est au premier stade. Assurez-vous de lire jusqu'à la fin de cet article pour savoir pourquoi il y avait des douleurs après l'opération de la varicocèle.

Si la maturation complète de la varicocèle du système endocrinien mâle n'est pas trouvée, alors il y a une forte probabilité que l'homme ne rencontrera jamais le problème de la maladie veineuse du cordon spermatique. Mais c'est plus sur l'hérédité.

La formation de varicosités scrotalic peut contribuer à des causes secondaires:

  • le développement des maladies des organismes voisins, à la suite desquels se transmettront les veines du cordon spermatique;
  • traumatisme des organes sexuels et voisins;
  • le développement de tumeurs rénales;
  • porter des sous-vêtements trop serrés, serrant le scrotum;
  • travail fréquent avec des objets lourds;
  • enthousiasme pour les sports de puissance;
  • augmentation de la pression dans la partie inférieure du péritoine pour diverses raisons, par exemple, à la suite d'une toux chronique.

Ci-dessus énumérés sont les causes secondaires les plus courantes conduisant à la formation de la pathologie, mais il y en a beaucoup plus. Toute leur essence est réduite à la création de deux facteurs qui provoquent la varicocèle: l'augmentation de la pression artérielle et la stagnation du sang veineux.

En conséquence, dans les veines du cordon spermatique, il n'y a pas de fermeture complète des valves et il y a une légère inversion du reflux sanguin. Au début, il n'est pas perceptible, donc la symptomatologie est complètement absente. Ce stade varicocèle est appelé préclinique ou infraclinique car il procède de manière latente. Dans cette période, il n'y a pas de mal au corps.

Avec le temps, les valves veineuses fonctionnent plus mal, la pression s'accumule dans les vaisseaux sanguins, entraînant l'étirement des parois veineuses et la transition de la maladie à une forme clinique avec des symptômes évidents qui sont facilement identifiés par un diagnostic physique.

C'est important. Si un homme est identifié varicocèle est nécessaire pour effectuer immédiatement un traitement chirurgical, sinon il existe des risques importants de développer l'infertilité. Selon les statistiques, un homme sur dix sur dix après la maladie ne peut pas avoir d'enfants.

Ainsi, les approches de la désignation des opérations chez les personnes d'âges différents sont quelque peu différentes, comme indiqué dans le tableau 1.

Tableau 1. Les raisons pour lesquelles l'opération d'ablation des veines du cordon spermatique n'est pas réalisée (en prenant la décision "+" - signifie que la raison est prise en compte, "-" - la raison n'est pas prise en compte).

Les enfants ne sont pas opérés en raison de leur jeune âge, de l'absence de spermatogenèse et d'une probabilité significative de rechute, qui atteint 30% pendant la puberté. Par conséquent, il est considéré qu'en l'absence de douleur ou de progression de la varicose, il conviendra d'attendre.

Cependant, cette opinion est progressivement remplacée par une autre. Auparavant, varicocèle exploité exclusivement par la méthode Ivanissevicha ou Palomo (dans de très rares cas), mais aujourd'hui il y avait des interventions chirurgicales avec un risque minimal de complications post-opératoires ou récurrences, afin que les enfants sont plus susceptibles d'empoisonner la chirurgie est réduite à presque à néant toutes les conséquences négatives qui peuvent se développer sur le fond les varices du cordon spermatique.

Pour les adultes, de plus en plus sans ambiguïté - s'il y a une varicocèle, alors il faut un traitement rapide. Dans le cas contraire, les risques de perte de fertilité, de dysfonction testiculaire et d'atrophie ultérieure sont accrus. Mais il y a des exceptions.

Pour les retraités, l'opération ne peut être réalisée si la présence de varices dans le scrotum ne les empêche pas de vivre. La même approche s'applique aux hommes qui ont déjà des enfants et qui n'en veulent plus.

Autrement dit, si pour les hommes la fertilité n'est pas pertinente, et si la varicocèle ne cause pas d'inconfort, ils peuvent abandonner la chirurgie en toute sécurité à condition que la maladie se stabilise. Si l'état du traitement chirurgical s'aggrave, il ne sera pas possible d'éviter.

Traitement de la varicocèle

Varicocèle peut être traité médicalement, avec l'aide de la médecine populaire, la gymnastique curative et la physiothérapie, et peut être complètement guéri exclusivement au moyen de l'ablation instrumentale des veines déformées. Pourquoi est-ce décrit plus en détail ci-dessous et dire sur la vidéo dans cet article.

Important! Pour guérir varikotsele il est possible seulement opérativement! Toutes les autres méthodes sont reconnues par la médecine traditionnelle, mais seulement comme une thérapie supplémentaire. Il faut comprendre que la veine testiculaire qui a perdu sa morphologie à cause des varices ne pourra jamais revenir à son état antérieur.

Traitement opératoire

L'essence principale du traitement chirurgical est la désactivation des veines déformées de la circulation sanguine, qui, après traitement, sera effectuée à travers d'autres vaisseaux. Les veines malades sont enlevées, bandées ou bouchées, et dans les deux derniers cas, les vaisseaux sanguins qui ne circulent pas progressivement se dissoudront.

L'intervention instrumentale peut être réalisée de plusieurs façons, mais dans la pratique médicale réelle, pas plus de dix techniques ou leurs modifications sont utilisées. Les caractéristiques comparatives des principales opérations sont données dans le tableau 2 et sont décrites plus en détail dans les sous-sections suivantes.

Tableau 2. Caractéristiques comparatives des opérations de base pour certains paramètres.

Opérations Ivanissevich et Palomo

Les techniques sont similaires les unes aux autres, mais dans l'opération de Palomo, non seulement les veines, mais aussi l'artère ovarienne sont supprimées. La plupart des médecins n'en voient pas la nécessité, de sorte que la varicocèle a été traitée principalement par la méthode proposée par Ivanissevich.

Son essence consiste en la suppression de la veine testiculaire. Afin d'obtenir au médecin du vaisseau désiré doit faire une incision dans la région iliaque, qui ressemble à la même chose que pour l'élimination de l'appendicite, mais dans la plupart des cas, il sera sur le côté gauche, comme dans 95% des cas de varicocèle gauche.

L'opération n'est pas compliquée, et pour sa conduite elle ne nécessite aucune condition particulière, donc elle a reçu une reconnaissance de masse depuis le milieu du siècle dernier. Cependant, en raison de la forte probabilité de récidives, d'une période de rééducation prolongée, de douleurs dans l'aine après varicocèle et de traces appréciables sur le corps, cette technique opératoire est activement supplantée par les opérations microchirurgicales modernes.

Les avantages évidents comprennent le faible coût et la capacité d'opérer le patient dans une salle d'opération conventionnelle.

Varicocelectomie microchirurgicale selon Marmara

Cette chirurgie microvasculaire moderne est apparue après l'apparition d'un microscope opératoire, présenté sur la photo, ce qui permet de manipuler les veines sous une augmentation de 6-7 fois. Nous pouvons dire que Marmar a perfectionné les méthodes décrites ci-dessus.

En raison du fait que l'accès aux veines de graines n'implique pas la dissection des tissus musculaires, la période de réadaptation a diminué de plusieurs fois, et le traitement est effectué en ambulatoire. La plaie chirurgicale est située près de la base du pénis, de sorte que la cicatrice sera pratiquement invisible.

Le principal avantage est de réduire la probabilité de récurrence et de complications postopératoires. Ceci est réalisé par le fait qu'avant de veiner les veines, tous les vaisseaux adjacents et les nerfs sont détournés sur le côté, ce qui empêche leur endommagement.

Le chirurgien a l'occasion d'examiner presque complètement la veine testiculaire et de ligoter trois de ses collecteurs, ce qui entraîne le plus souvent une nouvelle maladie. Opération Marmara est considéré comme l'un des meilleurs, le seul inconvénient est le prix élevé, mais le rapport qualité-prix est pleinement justifié.

Laparoscopie

Le laparoscope est l'une des variétés d'un endoscope. Il est équipé d'une caméra vidéo miniature et d'un éclairage à froid, ce qui permet au chirurgien de voir sur le moniteur toutes les actions en temps réel, de sorte que cette technique opérationnelle se distingue par une grande précision des manipulations.

L'anesthésie générale est utilisée pour plusieurs raisons: en gonflant la péritone avec du dioxyde de carbone, il est nécessaire d'immobiliser complètement le patient car vous ne pouvez pas permettre le moindre déplacement. Les veines sont inspectées sur toute la longueur et sont ligaturées aux endroits nécessaires, c'est pourquoi cette technique est la meilleure pour éliminer les rechutes et traiter une varicocèle bilatérale.

Avec une intervention chirurgicale, les risques minimes de complications sont dus au fait que les tissus des vaisseaux voisins ou des nerfs sont très rarement traumatisés. Une rechute est possible avec une mauvaise fixation des ligands, ce qui ne se produit pas dans plus de 2% des cas.

Embolisation et sclérotisation de la veine testiculaire

Ce sont deux opérations différentes. Ils sont inclus dans une sous-section parce que l'essence et le principe de leurs actions sont les mêmes, et les différences sont dans l'agent principal. Dans le premier cas, ce sont des emboles, des spirales ou des agrafes de titane, dans le second, le sclérosant est une substance spéciale qui, lorsqu'elle est ingérée, adhère aux parois vasculaires du vaisseau dans une veine.

Dans les deux cas, un seul but est poursuivi: arrêter le flux sanguin dans la veine malade, après quoi le sang circulera à travers les vaisseaux sains adjacents, et la varicose se dissoudra après un certain temps. Dans ce cas, les complications postopératoires sont éliminées puisque le travail sur l'occlusion veineuse est effectué à l'intérieur de la veine à l'aide d'un bateau spécial, ce qui exclut tout dommage à d'autres structures tissulaires.

Le diagnostic et la surveillance préliminaires de l'installation de l'agent de colmatage sont effectués à l'aide d'appareils à rayons X, de sorte que le patient reçoit une irradiation mineure. La méthode est rarement utilisée, principalement dans les cas où une personne est contre-indiquée dans la réalisation d'opérations de dissection tissulaire.

Revascularisation de la veine testiculaire

Une chirurgie microvasculaire complexe, au cours de laquelle une veine voisine est cousue à la place de la veine de l'ovaire variqueux. Un autre nom moins précis, mais plus compréhensible pour cette technique chirurgicale est la chirurgie de pontage. Le principal point positif est la restauration rapide de la circulation sanguine dans la bonne quantité, ce qui affecte le fonctionnement du testicule.

L'opération est indiquée principalement pour les hommes qui présentent des signes d'atrophie et qui nécessitent une restauration immédiate du flux sanguin. Le principal inconvénient est la forte probabilité d'un thrombus dans la zone de dérivation. Les rechutes sont extrêmement rares avec une suture appropriée des veines.

Effets postopératoires

Les moments négatifs avec interférence instrumentale ne sont pas souhaitables, mais aucun médecin et aucune technique chirurgicale, aussi novatrice soit-elle, ne peut garantir leur absence absolue. Douleur après l'intervention La varicocèle est une réaction naturelle du corps à l'intervention chirurgicale et peut être causée non seulement par des dommages aux éléments histologiques, mais aussi par le processus de restauration du flux sanguin vers le testicule malade.

Il est important pour un homme de comprendre les causes de la douleur après une chirurgie de la varicocèle, que ce soit le signe d'un processus pathologique en développement ou qu'il lui faille juste attendre et attendre qu'elle s'arrête. Nous parlerons ci-dessous de ce que sont les manifestations négatives après l'opération et comment elles se manifestent.

Récidive de varicocèle

Si après un traitement instrumental du même côté du scrotum est apparu de nouveau ou les veines enflammées n'ont pas disparu - ils disent au sujet de la rechute de la maladie. Contrairement aux complications postopératoires, la rechute est toujours associée à la préservation du reflux dans la veine testiculaire et peut ne pas se manifester immédiatement, mais après une période assez longue.

Raisons de la rechute:

  • empêché tous les vaisseaux enflammés ou laissé les collecteurs de la veine testiculaire;
  • les veines sont faiblement ligaturées ou ligaturées;
  • occlusion insuffisante des veines lors de l'embolisation (sclérotisation) ou déplacement de l'agent de colmatage;
  • le docteur a confondu le testicule avec un autre.

Faites attention. Si le chirurgien, ce qui arrive rarement, mis par erreur un arrêt à la veine mal, il est appelé rechutes, mais en fait dans ce cas, il convient de parler de l'absence de traitement varicocèle comme la manipulation avec un vase variqueuse a été effectué.

Dessin douleur après varicocèle la chirurgie ne peut pas indiquer de façon fiable la présence d'une rechute, mais si après la chirurgie, ils ne passent pas ou sont des veines enflammées pendant longtemps il y a une raison de voir un médecin pour re-diagnostic afin d'identifier les causes de l'inconfort.

La plus grande probabilité de récidive existe chez les garçons âgés de 11 à 16 ans, et aussi dans le cas où l'enlèvement des veines enflammées a été effectuée selon la méthode d'Ivanissevich ou Palomo. Les hommes peuvent se plaindre de la douleur dans le côté après l'opération de la varicocèle, auquel cas un diagnostic supplémentaire des reins est nécessaire.

Dans le cas de la varicocèle droite, il existe une forte probabilité de développer des processus tumoraux sur le rein droit.

Faites attention. Les plus susceptibles de subir des complications postopératoires et des rechutes sont les enfants et les adolescents, de sorte que dans les premiers stades de la varicocèle, les médecins tentent de reporter l'opération pour une période ultérieure.

Le traitement de la rechute, ainsi que la maladie sous-jacente, n'est possible que de manière opératoire. Dans nos cliniques, cela est souvent fait en utilisant la méthode par laquelle le traitement principal a été effectué, bien que l'instruction dans les pays d'Europe occidentale recommande que la rechute soit enlevée par une autre méthode instrumentale, surtout si la maladie récurrente est apparue après une longue période.

Le plus optimal pour le traitement de la varicocèle de récurrence est l'endoscopie, à laquelle l'effet maximal est atteint, mais aussi varicocelectomy selon la méthode de Marmara fait également face à la tâche avec succès.

Cependant, dans notre pays, dans la plupart des cliniques ne disposent pas de l'équipement coûteux et un grand nombre de chirurgiens hautement spécialisés, ce qui est particulièrement important pour les petites villes et villages pour le traitement principal, ainsi que l'élimination des rechutes est traditionnellement réalisée à l'aide d'opérations classiques méthode Ivanissevicha.

Complications après le retrait de la varicocèle

Les complications, contrairement à la rechute, se produisent dans le cas de dommages aux tissus, vaisseaux ou nerfs situés près du cordon séminal, bien que beaucoup de gens pensent que la rechute et la complication sont les mêmes. Le risque de complications pendant la chirurgie diminue en proportion directe de l'exactitude de la méthode chirurgicale.

Par exemple, les mêmes méthodes traditionnelles de Palomo et Ivanissevich restent les moins pratiques de ce point de vue, tandis que les opérations de Marmara et la laparoscopie sont significativement moins susceptibles de développer des complications. Ci-dessous sont considérées les principales pathologies qui surviennent après le traitement des varices du cordon spermatique.

Dropsie des testicules

Dropsy testis ou hydrocèle est la complication post-opératoire la plus fréquente, car les vaisseaux lymphatiques du cordon spermatique sont transparents, minces, à peine perceptibles et facilement blessés. Si leur intégrité est compromise, le drainage change, entraînant une accumulation importante de lymphe dans le scrotum.

La pathologie se manifeste rapidement, généralement dans le premier, moins souvent le deuxième jour. Le traitement est possible en pompant la lymphe du scrotum avec des dommages mineurs aux vaisseaux lymphatiques, mais le plus souvent la chirurgie est nécessaire.

La pathologie n'est pas dangereuse, traitée rapidement et avec succès. Dans la grande majorité de l'hydrocèle est une conséquence des erreurs techniques du chirurgien.

Atrophie du testicule

Cette complication se produit le moins souvent, et la faute principale dans ce cas reposera plus sur le patient que sur le médecin traitant. Atrophie testiculaire - ce stade fin hypoxie lorsque les tissus au testicule n'est pas reçu suffisamment d'éléments nutritifs, les échanges gazeux et est dégradée par l'influence d'accumuler progressivement des métabolites toxiques.

Si vous visitez un médecin en temps opportun, une telle pathologie dans la grande majorité des cas ne peut pas survenir. Lorsque les processus destructeurs glande l'activité fonctionnelle est considérablement réduite, et des signes d'atrophie immédiatement affichées sur les tests spécifiques - le nombre de spermatozoïdes diminuer et diminuer le taux de testostérone dans le sang.

L'atrophie peut survenir lorsque l'intégrité de l'artère testiculaire. Dans ce cas, en règle générale, il y a une hémorragie abondante, un hématome en croissance constante, une diminution de la taille du testicule et son affaissement. Le traitement consiste en la restauration opératoire de l'intégrité de l'artère testiculaire pour une irrigation sanguine complète du testicule.

Changer le fond hormonal

La synthèse de la testostérone diminue le plus souvent, dans de rares cas augmente. Si le nombre d'hormones sexuelles masculines dans le sang est moindre et ne se rétablit pas, il peut signaler l'hypoxie en développement du testicule.

Des sauts et des écarts mineurs sont possibles selon le processus de récupération. Une surveillance continue et une correction médicamenteuse sont recommandées.

Violation de l'innervation de la surface interne de la cuisse

Les lésions du nerf génital-fémoral, qui côtoie le cordon spermatique, entraîneront une perte de sensibilité de la zone cutanée sur la face interne de la cuisse. La situation doit être corrigée immédiatement, car si l'intégrité du tissu nerveux ne peut pas être rétablie en temps opportun, elle peut complètement perdre la capacité de conduire une impulsion électrique, à cause de laquelle il sera impossible de retrouver la sensibilité perdue.

Testicule augmenté après la chirurgie

Ce n'est pas une pathologie si le testicule est élargi dans les premiers jours et il y a généralement un petit gonflement du scrotum et une blessure qui fait mal après l'opération de la varicocèle. Ces phénomènes sont la réaction normale du corps à l'intervention chirurgicale.

Dans les tissus inquiets, les leucocytes s'accumulent et un processus inflammatoire naturel est observé, qui, si tout est normal, devrait être de courte durée et commencer à passer rapidement. Si les tissus développent une infection, l'inflammation s'intensifiera, la température apparaîtra.

Dans ce cas, nous aurons besoin d'aide. Parfois, il y a suffisamment de traitement antibiotique, et dans certaines situations, il sera nécessaire d'ouvrir et de traiter par des moyens instrumentaux.

Pour soulager la douleur et l'inflammation à un point douloureux, il est recommandé d'appliquer froid, prendre des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. La situation doit être sous le contrôle du médecin traitant.

Douleur testiculaire sévère

Beaucoup de gens sont intéressés par la réponse à la question évidente, comment le traitement varicocèle douloureux après l'opération. Il est important de comprendre que dans toute opération il y a un syndrome douloureux. Il est le plus prononcé lors de l'utilisation de bandes, en particulier lorsque le tissu musculaire est disséqué.

Autrement dit, plus les dégâts sont, moins la douleur, par exemple, par rapport au fonctionnement avec la procédure Ivanissevicha embolisation des testicules, les sensations désagréables dans le premier cas, sera beaucoup plus fort et plus longtemps.

Il devrait être considéré comme naturel, lorsque le lieu de l'opération varicocèle fait mal parce que même une blessure mineure sera en quelque sorte causer de l'inconfort. Sensations désagréables dans le scrotum du côté du cordon spermatique peuvent être causées par son étirement en raison de l'accumulation de sang veineux.

Dans de rares cas, le cidre douloureux pendant la prolongation dure longtemps. Il n'y a pas de traitement spécial pour éliminer ce problème particulier. Le patient est prescrit des procédures standard conçues pour réduire la douleur postopératoire et pour éliminer les poches.

Si la douleur post-opératoire des hommes scrotum varicocèle sont encouragés à porter jockstrap - un bandage spécial qui prend en charge les testicules, déleste le cordon spermatique et les muscles, ce qui réduit l'inconfort et secouait sont beaucoup plus rapides.

Les veines enflammées ne disparaissent pas

Tout traitement instrumental de la varicocèle implique l'élimination des varices. Selon le type d'opération, les varices devraient disparaître, et avec elle la douleur et l'inconfort.

Un rôle important est joué par la physiologie du patient lui-même. Le patient doit être informé à l'avance du déroulement de la rééducation, du moment du rétablissement et être sous surveillance médicale constante.

C'est important. Plus l'homme recevra d'informations de son médecin concernant les nuances du traitement et de la réadaptation, plus il sera facile de détecter le début du développement pathologique et de commencer un traitement en temps opportun, réduisant les risques de développer des pathologies.

Dans le cas où les varices sont conservées, des diagnostics supplémentaires sont effectués, la cause est déterminée et la correction est effectuée, y compris les méthodes instrumentales.

Les symptômes après la chirurgie

La qualité, le calendrier et la probabilité de complications postopératoires dépendent de ces facteurs:

  • méthodologie opérationnelle;
  • l'âge du patient;
  • caractéristiques individuelles (anatomiques, physiologiques) du patient et diagnostic;
  • le comportement d'un homme pendant la réadaptation;
  • erreurs médicales.

À la suite de toute intervention, les symptômes symptomatiques se manifesteront.

Les manifestations normales sont:

  • après l'opération varicocèle il y avait douleur dans le testicule, près de la blessure, dans le scrotum d'une nature temporaire avec une tendance à diminuer;
  • œdème mineur de la plaie, du testicule ou du scrotum;
  • il peut y avoir une légère augmentation de la température corporelle ou du scrotum;
  • faiblesse
  • les hématomes, qui n'augmentent pas en taille;
  • à partir des coutures peuvent être des sécrétions non impliquées de la syphilis, sans odeur désagréable, transparente ou avec une teinte rose, sans pus

Faites attention à ces symptômes. Ils ne devraient pas rester plus de quelques jours et s'estomper progressivement. Dans le cas d'un cours différent, le médecin doit y prêter attention immédiatement.

Les manifestations négatives qui indiquent le développement de complications postopératoires incluent:

  • douleur accrue ou elle ne passe pas;
  • changement de la taille des testicules;
  • augmentation de la température à 38 degrés et plus;
  • l'apparition d'ecchymoses, augmentant en taille ou en saignant;
  • gonflement accru du scrotum ou des sutures, développement de l'inflammation;
  • un liquide trouble est libéré de la plaie, ce qui sent désagréable;
  • perte de sensibilité sur la surface interne de la cuisse;
  • les varices ne passent pas;
  • l'apparition d'autres symptômes perturbateurs associés à l'opération.

Caractéristiques de réadaptation

La durée de la rééducation dépend principalement du type de traitement chirurgical. Cependant, si un homme n'adhère pas aux règles, le traitement peut être retardé. Assurez-vous de suivre le régime prescrit. Dans les premiers jours après la chirurgie, il est recommandé de passer au lit.

Ensuite, vous pouvez commencer l'activité physique, mais ne courez pas, musculation, ne pas soulever le poids jusqu'à ce que le médecin le permet. Il est obligatoire de consulter le médecin après 7, 30 et 60 jours après l'enlèvement des points de suture ou de décharge. Il n'est pas recommandé de pratiquer l'automédication.

Les médicaments indiqués dans le tableau 3 et la dose doivent être prescrits par le médecin, et sans sa permission, vous ne pouvez pas modifier les concentrations ou arrêter de prendre.

Tableau 3. Médicaments dans le traitement de la varicocèle.

Vous Êtes Intéressé Varices

Traitement des varices avec un laser

Prévention

Rétroaction négativeAprès la naissance du premier enfant, le varicoch est apparu sur les deux jambes, sur la veine gauche saillie et à droite il y avait des nœuds sous le genou....

Combien pouvez-vous exercer après le traitement de la varicocèle?

Prévention

Important! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable pour les varices des membres inférieurs." En savoir plus....