Comment traiter les hémorroïdes externes?

Thrombophlébite

Le traitement des hémorroïdes externes se compose de trois directions:

Même au stade initial du développement de la maladie, les premiers symptômes apparaissent. Dans le périnée, il y a une sensation d'inconfort, des démangeaisons et une légère sensation de brûlure. Il y a des petites décharges sanglantes, qui sont généralement visibles sur le papier toilette. À la fin de la défécation, il y a des sensations douloureuses. Des cônes sous la peau autour de l'anus.

Avec le temps, les hémorroïdes externes non traitées peuvent être compliquées. Par exemple, il existe une thrombose du ganglion hémorroïdaire due à la stagnation du sang. La douleur devient insupportable non seulement avec l'effort physique, mais même avec l'éternuement et la toux. Il y a aussi un processus inflammatoire: la peau autour de l'ouverture anale gonfle et devient rouge, la température augmente. Plus tard, l'enflure et l'inflammation peuvent se propager à toute la région des fesses et du périnée. Si dans une telle situation, une personne ne demande pas d'aide, une nécrose tissulaire et une paraproctite purulente peuvent survenir.

Les hémorroïdes se développent à la suite d'une expansion pathologique des veines du rectum, qui provoque des stagnations et des troubles circulatoires dans la paroi vasculaire du canal anal. Cette maladie commune peut se produire sous diverses formes. Selon l'emplacement des ganglions, il existe 3 types d'hémorroïdes:

  1. externe ou externe,
  2. interne,
  3. combinaison.

Chacune de ces formes offre beaucoup de sensations désagréables et douloureuses au patient et réduit considérablement la qualité de vie.

Le diagnostic et le traitement des hémorroïdes, quelle que soit leur forme, doivent être effectués en temps opportun. Pour retarder avec la référence à l'expert il n'est pas nécessaire, différemment la maladie avancera et menace avec les exacerbations constantes et les complications sérieuses. Dans les cas avancés, les complications des hémorroïdes constituent une menace sérieuse pour la vie du patient et nécessitent une hospitalisation et une intervention chirurgicale.

Pour éviter de telles conséquences indésirables, il est nécessaire de faire attention aux premiers symptômes défavorables dans le temps et ne pas reporter la visite chez le proctologue. Laissez-nous s'attarder plus en détail sur l'une des formes de la maladie - les hémorroïdes externes et vous parler des causes de son apparition, les caractéristiques de l'écoulement et les méthodes de traitement.

Caractéristiques des hémorroïdes externes

Pour les hémorroïdes externes, l'emplacement des ganglions à l'extérieur du rectum est caractéristique. Les cônes hémorroïdes sont regroupés à l'extérieur, autour de l'anus. Ils peuvent avoir différentes tailles et sont formés à la suite de l'expansion et de la protrusion des parois des vaisseaux veineux, qui se trouvent normalement dans la couche sous-cutanée autour de l'anus. Cette forme de la maladie doit être distinguée du stade avancé des hémorroïdes internes, dont le symptôme caractéristique est le prolapsus des noeuds vers l'extérieur.

Avec les hémorroïdes externes, les noeuds se forment dans les plexus vasculaires caverneux situés sous la peau autour du sphincter. Pendant la rémission, les ganglions hémorroïdaux peuvent ne pas se manifester du tout et ne pas déranger le patient du tout. Mais au cours d'une exacerbation, ils deviennent enflammés et se rappellent d'eux-mêmes avec des symptômes extrêmement désagréables.

Une autre caractéristique des hémorroïdes externes est l'absence ou l'insignifiance des hémorragies hémorroïdaires et une douleur fortement prononcée des ganglions lorsque la maladie s'aggrave. Dans ce cas, les noeuds externes des hémorroïdes sont couverts de peau, tandis que les plexus internes qui tombent ont une membrane muqueuse.

Causes des hémorroïdes externes

La formation d'hémorroïdes externes entraîne souvent une prédisposition génétique et une faiblesse congénitale de la paroi veineuse. L'impulsion au développement de la maladie est certains facteurs:

  • Activité motrice faible, travail sédentaire ou vice versa, activité de travail associée à de longues heures quotidiennes de rester «sur vos pieds».
  • Problèmes avec le mouvement de l'intestin. Constipation persistante, forçant à la déformation sévère pendant la défécation.
  • Emploi de sports motorisés ou travail lié à la levée de poids.
  • Une alimentation incorrecte et déséquilibrée avec une prédominance de plats gras, épicés, salés et épicés.
  • Habitudes nocives, abus d'alcool et de tabac.
  • La période de grossesse et d'accouchement chez les femmes.

Sous l'influence de l'un quelconque des facteurs ci-dessus, il y a une poussée de sang vers les organes pelviens conduisant à des phénomènes stagnants et à la difficulté à évacuer le sang des formations caverneuses sous-cutanées dans la région rectale. Ces phénomènes sont accompagnés par l'expansion des vaisseaux veineux et la formation de nœuds sous-cutanés autour de l'anus.

Les symptômes des hémorroïdes externes

Aux premiers stades de la maladie, les premiers symptômes apparaissent avant la formation de ganglions externes hypertrophiés. Le patient peut ressentir:

  • Inconfort constant, brûlure et démangeaisons dans la région anale. À la suite du peignage des zones de démangeaisons sur la peau, une irritation se produit.
  • Traces de sang sur le papier hygiénique après la défécation. Le saignement des hémorroïdes externes n'est pas typique, mais lorsque les ganglions atteignent de grandes tailles, des selles denses peuvent les blesser. En même temps, il y a une légère décharge de sang. Les hémorroïdes externes sont souvent accompagnées par l'apparition de fissures anales, lors de la défécation, elles peuvent provoquer des saignements.
  • Lors d'une exacerbation, les ganglions hémorroïdaux enflent et deviennent enflammés, ce qui s'accompagne de l'apparition de douleurs assez fortes et vives. En dehors de l'aggravation des phénomènes douloureux sont absents.
  • Les nœuds hémorroïdaux autour de l'anus sont de tailles différentes, ils sont élastiques, le patient peut les sonder indépendamment.

Les hémorroïdes externes pendant la rémission ne sont pratiquement pas gênantes et se manifestent comme des symptômes caractéristiques seulement pendant les exacerbations. Le diagnostic des hémorroïdes externes ne pose pas de difficultés, car les ganglions peuvent être observés lors de l'inspection visuelle de la région anale.

Complications

La progression des hémorroïdes externes peut être accompagnée de complications telles que la thrombose du ganglion. Dans ce cas, le patient présente des symptômes cliniques caractéristiques, accompagnés d'une douleur aiguë et insupportable.

Un thrombus se forme à la suite d'une stagnation prolongée du sang, ce qui entraîne son épaississement et la formation d'un caillot sanguin. Le thrombus ouvre le nœud de l'intérieur, provoquant des douleurs douloureuses qui augmentent avec la marche, la toux, les éternuements. Le patient ne peut pas s'asseoir et peut à peine bouger.

Le nœud lui-même devient cyanotique, tendu et enflé, lorsqu'il est touché, il répond avec une douleur aiguë. L'exacerbation des hémorroïdes externes peut être accompagnée d'un processus inflammatoire, contre lequel l'œdème des tissus mous de la région périanale se développe, rougissement de la peau et augmentation de la température corporelle.

Si le processus inflammatoire progresse et se propage au tissu sous-cutané, l'œdème et l'hyperémie s'emparent de toute la zone d'entrejambe, et les douleurs deviennent encore plus douloureuses et intenses.

Cette situation menace le développement de la paraproctite purulente et la formation de fistules pararectales, dans ces cas, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour éliminer le thrombus.

Les médecins conseillent aux premiers symptômes malheureux de ne pas remettre la visite au proctologue et déjà avec l'expert pour décider comment se débarrasser des hémorroïdes externes.

Traitement des hémorroïdes externes

Dans le traitement des hémorroïdes externes, trois méthodes principales sont utilisées:

  • Conservateur
  • Minimalement invasive
  • Chirurgical

La méthode conservatrice implique un ensemble de mesures visant à éliminer les symptômes douloureux et à soulager l'état du patient. La thérapie des hémorroïdes externes implique l'utilisation de médicaments en combinaison avec un régime spécial et des ajustements de style de vie.

Une variété de formes posologiques sont utilisées:

L'action des médicaments pour le traitement des hémorroïdes externes vise à éliminer l'œdème, les démangeaisons et l'inflammation. Beaucoup d'entre eux contiennent des anesthésiques dans leur structure, arrêtant les sensations de douleur et les substances qui favorisent la régénération et la guérison des tissus endommagés. Le plus grand effet est sur les médicaments contenant des composants qui diluent le sang, ils contribuent à la résorption des caillots sanguins et prévenir la thrombose.

Avec les hémorroïdes externes, les onguents, les gels ou les crèmes sont le plus souvent prescrits, car ils sont plus faciles à appliquer aux nœuds externes des hémorroïdes et l'effet de leur utilisation est beaucoup plus rapide que lors de l'utilisation de suppositoires rectaux. Les plus populaires sont les onguents et les gels suivants

  • Avance de secours, Relief Ultra(onguent, gel). La composition de ces médicaments comprend l'huile extraite du foie d'un requin. Les onguents et les gels de soulagement ont un puissant effet anti-inflammatoire et régénérateur, guérissent rapidement les tissus endommagés, réduisent les démangeaisons et les poches, arrêtent les saignements.
  • Proctosédil (onguent). La composition du médicament comprend l'héparine, antibiotique et glucocorticostéroïde, de sorte que la pommade a un effet antithrombotique prononcé, antibactérien, analgésique et anti-inflammatoire.
  • Posterizan (bougies, onguent). Cette préparation combinée renforce et stimule l'immunité cellulaire locale, régénère les tissus, réduit la perméabilité et augmente le tonus des vaisseaux sanguins.
  • Aurobin (onguent). La composition du médicament comprend un médicament hormonal prednisolone, de sorte qu'il peut être utilisé uniquement selon les directives d'un médecin. Un autre composant est la lidocaïne, il soulage rapidement la douleur et réduit l'inflammation. Le triclosan, qui fait partie de la pommade, a un puissant effet antimicrobien et le dexpanthénol a un effet cicatrisant.
  • Hepatrombine G (onguent, bougies). Cette combinaison comprend l'héparine, le dexpanthénol et l'allantoïne. L'héparine empêche la formation de caillots sanguins, réduit le gonflement, normalise le flux sanguin local dans le rectum. Le dexpanthénol guérit les tissus, l'allantoïne combat l'inflammation et améliore le métabolisme cellulaire.
  • Pommade à l'héparine. Le médicament comprend l'héparine, qui arrête le processus inflammatoire et a un effet antithrombotique, l'anesthésie, qui soulage la douleur et l'acide nicotinique, ce qui favorise une meilleure absorption de l'héparine.

Le choix du médicament dépendra des principaux symptômes, les médicaments sont prescrits individuellement par le médecin en tenant compte des caractéristiques de la maladie.

En plus des préparations topiques dans le traitement des hémorroïdes externes, les comprimés et les capsules qui doivent être pris par voie orale se sont avérés être bons.

  • Detraleks (Venarus, Venodiol, Flebodia). Ces médicaments ont un effet venoprotecteur et veinotonique. Ils réduisent l'extensibilité des veines, contribuent à la réduction des phénomènes stagnants et au renforcement des petits vaisseaux sanguins (capillaires).
  • Fort de Ginkor. Les comprimés ont un effet veinotonique, normalisent la microcirculation sanguine dans le rectum, renforcent les capillaires. Avec l'exacerbation des hémorroïdes soulager les symptômes douloureux, prévenir la formation de thrombi et de nouvelles hémorroïdes.
  • Asklezan A(comprimés). Une préparation d'origine végétale qui aide à normaliser la circulation sanguine et à renforcer les parois des vaisseaux sanguins.
  • Pilex (comprimés). Ce remède à base de plantes multi-composants, qui aide à réduire la congestion, l'enflure et l'hyperhémie de la peau, a un effet anti-inflammatoire, cicatrisante et veinotonique, a un effet antioxydant et antibactérien.

Lors du traitement des formes externes d'hémorroïdes, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui sont pris par voie orale peuvent être utilisés. C'est l'indométhacine, le diclofénac, l'ibuprofène. Ils aident à faire face à l'inflammation et aux symptômes douloureux, mais ils doivent être prescrits par un médecin.

Méthodes minimalement invasives

Si le traitement conservateur ne donne pas un résultat positif, des techniques peu invasives sont utilisées. Les méthodes de traitement suivantes sont largement utilisées:

Il existe certaines limites à l'utilisation de méthodes peu invasives. Donc, avec les hémorroïdes externes, la sclérothérapie est contre-indiquée. Vous ne pouvez pas intervenir dans des complications telles que la paraproctite aiguë et purulente, la thrombose du ganglion hémorroïdaire, la fissure rectale.

Méthode chirurgicale de traitement des hémorroïdes externes

À l'intervention chirurgicale pour enlever les hémorroïdes externes ont eu recours dans ces cas, quand les exacerbations de la maladie se produisent constamment, les hémorroïdes progressent, et le traitement conservateur ne donne pas de résultats. Si les hémorroïdes externes sont compliquées par une thrombose du ganglion hémorroïdaire et que la thérapie ne permet pas d'améliorer l'état du patient, l'unité est ouverte et le thrombus enlevé.

Ce type d'intervention est appelé thrombectomie et dans la grande majorité des cas, c'est le seul moyen de résoudre le problème. La thrombose du ganglion hémorroïdaire est dangereuse car, en l'absence de traitement rapide, elle entraîne des lésions tissulaires nécrotiques et une infection du sang. Cette condition est une menace sérieuse pour la vie du patient et nécessite une hospitalisation et une intervention chirurgicale.

L'opération avec les hémorroïdes externes consiste en l'enlèvement des caillots veineux (thrombus) du ganglion des hémorroïdes. L'intervention est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale, prend plusieurs minutes et se caractérise par une technique simple de réalisation. Peu de temps après la manipulation, le patient peut rentrer chez lui, sa capacité de travail est préservée, il peut mener un mode de vie habituel. Comment fonctionne l'intervention?

  • Dans la première étape, le patient reçoit des anesthésiques.
  • Ensuite, le chirurgien fait une petite incision (0,5 cm) sur la surface du noeud thrombosé.
  • Grâce à l'incision à l'intérieur, une solution physiologique est ajoutée, ramollissant le caillot de sang et permettant d'éliminer complètement un caillot de sang veineux.
  • Après cela, le médecin restaure l'intégrité du vaisseau et suture la plaie.

Après l'intervention, une amélioration significative de l'état du patient survient presque immédiatement. La douleur disparaît disparaît, les poches diminuent et l'inflammation passe complètement. La plaie post-opératoire est retardée de plusieurs jours.

Au cours de la période de récupération, il est recommandé au patient d'effectuer une bonne hygiène de la région anale après la défécation et d'appliquer un pansement stérile sec sur la zone de la plaie. L'opération de la thrombectomie exclut l'apparition de complications graves. Parfois, dans les premiers jours après l'intervention, la plaie provoque des douleurs dans la région anale. Dans de tels cas, le patient est prescrit des analgésiques.

Le coût de l'intervention chirurgicale avec hémorroïdes externes est relativement faible et, avec l'anesthésie et le traitement postopératoire ne dépasse pas 15-20 mille roubles.

Traitement des hémorroïdes externes avec des remèdes populaires à la maison

En tant que mesures supplémentaires pour le traitement conservateur des hémorroïdes externes, la médecine traditionnelle peut être utilisée. Faites-le après consultation avec votre médecin. L'utilisation de recettes folkloriques est une mesure efficace qui peut accélérer le rétablissement, mais qui ne peut être complètement guérie qu'en combinant ces méthodes de façon compétente avec la pharmacothérapie et le strict respect des recommandations des spécialistes.

La médecine traditionnelle offre l'utilisation de bains sessiles et de vapeur avec l'ajout de décoctions à base de plantes, une variété de lotions et des compresses et des onguents à base d'ingrédients naturels. Pour l'élimination de l'inflammation recommandé bouillons, camomille, calendula. Pour la préparation des onguents, utilisez de la propolis, du miel ou des momies. Les nœuds externes sont conseillés pour lubrifier le jus d'oignon, le bouleau goudronné, le jus de chélidoine. Bonne aide pour enlever la lotion d'inflammation des pommes de terre crues, des carottes, de l'argile.

L'un des moyens les plus populaires est l'huile d'argousier. Pour le traitement des nœuds externes, l'huile d'argousier est appliquée sur un tampon de gaze ou de coton et appliquée sur la zone touchée. Bains efficaces avec des procédures d'ail ou d'oignon à l'ail et à l'ail.

Des herbes médicinales, le moyen le plus efficace est l'alpiniste pochechuiny. Cette plante a un puissant effet anti-inflammatoire. Vous pouvez prendre une décoction de la plante à l'intérieur ou faire avec elle des lotions sur les nœuds enflammés. Pour préparer le bouillon, deux cuillères à soupe de matière première sont versées une nuit avec deux verres d'eau bouillante, le jour suivant l'infusion est filtrée et utilisée pour l'usage prévu.

Quelques recettes de médecine populaire

Un bon soulagement de la douleur et de l'inflammation laisse des framboises, du nerprun, des toupies de carottes.

  1. Pour préparer une décoction de feuilles de framboise (2 cuillères à soupe) verser un verre d'eau bouillante, insister une demi-heure. Prendre 1/3 tasse trois fois par jour avant les repas.
  2. Krušinu (20 g) versez 200 ml d'eau, portez à ébullition et faites cuire à feu doux pendant 20 minutes. Prendre une cuillère à soupe deux fois par jour avant les repas.
  3. Les dessus de carotte peuvent être brassés en tant que thé, à raison de 40 grammes de matières premières par litre d'eau bouillante. L'infusion est prise un verre trois fois par jour.
  4. Bien renforcer la paroi vasculaire et avoir un effet veinotonique des teintures de l'églantier, marronnier et noisetier. Pour préparer l'infusion à partir d'un marronnier 50g de graines, les plantes sont versées une bouteille de vodka et insistent dans un endroit sombre pendant deux semaines. Prendre 30-35 gouttes trois fois par jour.
  5. L'infusion de noisette est préparée comme suit. Prenez deux cuillères à soupe de feuilles broyées et insister dans 500 ml d'eau bouillante pendant une heure et demie. Buvez la moitié du verre quatre fois par jour avant les repas.
  6. Les hanches sont d'abord moulues dans un moulin à café, puis une cuillère à soupe de matière première est versée dans 500 ml d'eau bouillante, 2 cuillères à café de miel sont ajoutées et insistent sous le couvercle fermé pendant 10 heures. L'infusion résultante est filtrée, et je prends le volume entier pendant la journée avec de la nourriture.

Un bon effet anesthésique et hémostatique est donné par les bains sessiles froids. Pour ce faire, versez de l'eau froide dans le bassin, ajoutez les herbes médicinales et asseyez-vous dans la baignoire pendant 5 minutes. La procédure est recommandée d'être fait deux fois par jour jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.

Eh bien soulager les symptômes de douleur bains chauds avec l'ajout de décoctions de camomille, aira, sauge, ail haché, des balles d'oignon. Le bain est pris jusqu'à ce que l'eau refroidisse. Pour la disparition des symptômes, habituellement un cours de 10 procédures est suffisant.

Efficace avec les hémorroïdes externes et les bains de vapeur fumés avec des oignons hachés ou de l'ail, qui sont émiettés sur une brique chaude. La brique est placée dans un récipient en argile ou en métal avec une couverture en bois, dans laquelle il y a une ouverture. Le patient est situé au-dessus du récipient de telle sorte que la zone de l'anus est au-dessus du trou d'où provient la vapeur. Le soulagement vient après la première procédure. Vous pouvez faire de tels bains en une journée. Après la procédure, la zone de l'anus est lubrifiée avec de la vaseline pour éviter l'irritation de la peau.

Avec le bon choix, les méthodes traditionnelles de traitement apportent un résultat tangible et facilitent grandement l'état du patient.

Hémorroïdes externes pendant la grossesse - traitement avec des onguents et des suppositoires

Le traitement des formes externes d'hémorroïdes pendant la grossesse nécessite une approche individuelle. Lors du choix des médicaments, il est nécessaire de prendre en compte les contre-indications possibles, la durée de la grossesse et d'exclure les risques pour la santé de l'enfant à naître. Les hémorroïdes externes chez les femmes pendant la période de gestation nécessitent une surveillance médicale obligatoire, l'automédication ne devrait pas être faite. Seul un médecin expérimenté peut choisir des médicaments sûrs et prescrire le traitement nécessaire.

Pour le traitement des hémorroïdes externes pendant la grossesse, les onguents ou les gels sont le plus souvent utilisés. Les préparations suivantes sont autorisées pour l'utilisation:

  • Pommade Fleming. C'est un remède homéopathique contenant des extraits de plantes. L'onguent soulage l'inflammation, élimine les démangeaisons, les brûlures et la douleur.
  • Bezornil crème. Un remède pour la médecine populaire chinoise contenant des ingrédients naturels sûrs. Agit comme un anesthésique, il arrête le processus inflammatoire, combat les saignements.
  • Posterizan. Il a un effet immunomodulateur, élimine l'inflammation, la douleur et les démangeaisons.
  • Pommade à l'argousier. Il a un bon effet de régénération et de cicatrisation, il aide à éliminer les phénomènes inflammatoires.
  • Pommade et gel. La composition du médicament comprend des ingrédients naturels, en particulier, l'huile provenant du foie d'un requin. Le médicament a un effet anti-inflammatoire, analgésique et cicatrisant.

Pour le traitement des hémorroïdes externes chez les femmes enceintes, il est possible d'utiliser des comprimés qui ont un effet veinotonique. Les médicaments tels que Flebodia, Venarus, Detralex contiennent dans leur composition de la gespéridine et de la diosmine, qui aident à renforcer les vaisseaux veineux et à éliminer les phénomènes stagnants.

Leur utilisation est autorisée pendant la grossesse, mais le traitement doit être contrôlé par un médecin, qui détermine la dose nécessaire et la durée du traitement. Formes comprimés sont utilisés pour les exacerbations des hémorroïdes externes, ils agissent favorablement sur l'ensemble du système circulatoire. Dans certains cas, avec diverses conditions pathologiques, de tels médicaments peuvent avoir un effet néfaste sur le cours de la grossesse, de sorte qu'ils ne peuvent être prescrits que par un médecin.

Le traitement des hémorroïdes externes pendant la grossesse nécessite une approche compétente. Dans de tels cas, avant d'utiliser les remèdes populaires à la maison, vous devez visiter un bon proctologue. Un appel opportun aux spécialistes permettra de lutter efficacement contre la maladie et d'apporter un résultat positif et durable.

Examens sur le traitement des hémorroïdes externes chez les hommes et les femmes
Numéro de référence 1

J'ai eu un noeud externe détecté. Le médecin a écrit un tel ensemble: suppositoires ultraproct, pommade aurobine et hepatrombin-g. Bien sûr, le traitement a été plus long que prévu. Mais si vous attendez, tout ira bien.

La chose principale, j'ai remarqué, c'est qu'au moment du traitement il vaut mieux ne pas fumer et boire de l'alcool. Cela valait la peine de boire même un verre de champagne, car le nœud augmentait de nouveau. J'ai également souvent fait un rack sur les omoplates - "bouleau", mangeaient du cornouiller et adhéré à un régime - ne mange pas de graisse.

Numéro de référence 2

J'ai, en plus des onguents et des comprimés d'hémorroïdes externes, prescrits par un médecin, trouvé une autre procédure intéressante pour moi-même. Il y a une telle chose comme le lit de Nuga-Best. Il y a une ceinture-myostimulator, qui par un courant électrique réduit les muscles.

Même que les ceintures qui annoncent pour la presse. Et ça m'a beaucoup aidé quand j'étais assis sur cette ceinture. Littéralement, dans les deux premiers jours, l'inflammation s'est produite.

Méthodes éprouvées de traitement des hémorroïdes externes


Le principal symptôme des hémorroïdes est l'apparition de phoques - les noeuds et les cônes dans l'anus. En raison de la non-conformité massive à un mode de vie sain, plus de 70% de la population mondiale souffre de cette maladie. Selon l'emplacement des phoques, il y a des hémorroïdes externes et internes. Si votre diagnostic d'hémorroïdes externes - le traitement doit être complet: il est nécessaire de combiner les médicaments et les ordonnances à domicile, lorsque les complications sont recourues à une intervention chirurgicale.

Diagnostic et traitement des hémorroïdes

Les méthodes et les moyens de traitement des hémorroïdes externes dépendent du stade de la maladie, qui détermine le proctologue. Le diagnostic comprend des questions sur l'état de santé, les plaintes et l'examen physique. Pour détecter les hémorroïdes internes, le rectum est vérifié avec un doigt et un anoscope, l'externe est immédiatement visible. Pour exclure les maladies plus graves liées à l'oncologie, utilisez un coloscope ou effectuez une sigmoïdoscopie flexible. En présence de saignement du rectum, un examen rectal digital peut être nécessaire. Un examen physique et matériel complet aidera le médecin à déterminer avec précision la maladie et son stade. Si le diagnostic final est hémorroïdes externes, alors les tactiques de traitement sont déterminées en fonction de la symptomatologie.

Le traitement médicamenteux est pertinent à tous les stades, tout comme l'utilisation des ordonnances à domicile, un changement de style de vie. Une solution chirurgicale du problème est nécessaire si les médicaments ne soulagent pas la condition ou le patient fait appel à l'hôpital, ayant des complications sous la forme d'hémorroïdes externes thrombosées ou un processus inflammatoire qui affecte l'ensemble du corps. Il est important de pouvoir distinguer indépendamment les stades de la maladie afin d'empêcher sa progression:

  • Sur le premier il ya des démangeaisons, des brûlures, des petites taches de l'anus, vous pouvez sentir les phoques dans sa région. Pour faciliter la situation aidera les bains chauds, une bonne nutrition, l'exercice et les promenades régulières;
  • Dans la deuxième étape, les noeuds augmentent, en plus de saigner, la décharge de la muqueuse apparaît. L'inconfort et la douleur accompagnent le processus de défécation. Pour améliorer la condition, vous devriez toujours consulter un médecin et effectuer le traitement prescrit: utiliser des suppositoires prescrits, des comprimés et des onguents;
  • La troisième étape est complétée par l'œdème, l'irritation - les hémorroïdes externes prennent une forme aiguë. Le traitement nécessite un certain nombre de médicaments qui réduisent la douleur et l'inflammation;
  • Au quatrième stade, les nœuds et les bosses deviennent si grands qu'ils empêchent une personne de mener une vie normale. La stagnation du sang peut entraîner l'apparition de caillots sanguins qui déclenchent le processus inflammatoire. Les nœuds des hémorroïdes externes acquièrent une teinte cyanosique, ils en souffrent. Si rien n'est fait, le processus purulent-inflammatoire peut se développer, dont les symptômes sont la fièvre, l'intoxication musculaire, l'œdème des tissus mous du périnée, la faiblesse générale. Le traitement des hémorroïdes thrombosées doit nécessairement comprendre des médicaments thrombolytiques et veinotoniques. Si la situation est commencée et qu'ils n'aident pas, alors le problème devrait être résolu par des méthodes radicales.

Recommandations générales

Le traitement des hémorroïdes devrait commencer par un changement de mode de vie, sinon il reviendra constamment, même s'il est enlevé chirurgicalement. La cause profonde réside dans la malnutrition provoquant la constipation, ainsi que la faible mobilité.

Dans les premiers stades, les hémorroïdes externes sont traitées sans médicament. Voici les conseils donnés par des proctologues qualifiés:

  • Augmentez progressivement la quantité de fibres et de liquides dans l'alimentation. Mangez plus de céréales, de légumes frais, de fruits, buvez beaucoup d'eau propre. Cela aidera à rendre les excréments mous et volumineux, ce qui facilitera sa sortie - il ne blessera pas l'anus. Il est à noter que l'augmentation de la quantité de fibres dans l'alimentation sans suffisamment de liquide conduira à des ballonnements, des flatulences et de la constipation;
  • Si nécessaire, utilisez des laxatifs. Les pruneaux et les préparations à base de plantes sont efficaces et naturels. La vidange régulière de l'intestin aidera à prévenir ou à réduire les noeuds;
  • Au lieu d'utiliser du papier toilette, laver à l'eau tiède sans savon ou faire tremper l'anus avec un chiffon humide - cela aidera à éliminer les démangeaisons;
  • Si possible, dormez sur le ventre, mettez un oreiller sous vos hanches - cela réduira l'enflure;
  • Bouger plus, effectuer de la gymnastique, ce qui implique le traitement des hémorroïdes;
  • Si vous devez vous asseoir longtemps au travail, faites-le sur l'oreiller. Une fois en une demi-heure, vous devez vous lever et marcher un peu.

Les gens qui suivent ces conseils ont été en mesure de se débarrasser des hémorroïdes sans traitement médicamenteux à long terme, de sorte qu'ils laissent de nombreux commentaires positifs sur la bonne nutrition et le mode de vie actif.

Méthodes de traitement à domicile

Le traitement des hémorroïdes externes doit être correctement sélectionné, sinon les médicaments achetés et les recettes populaires n'apporteront pas de soulagement, et la maladie progressera. Ne faites pas cela vous-même - consultez toujours un proctologue pour récupérer le plus rapidement possible et vous éviter les complications possibles. Voici les options pour le traitement à domicile des hémorroïdes externes:

Traitement des hémorroïdes externes

Hémorroïdes externes appelées veines variqueuses situées dans l'anus. La cause - la stagnation du sang, provoquant la protrusion, la formation d'hémorroïdes. Cela crée une sorte de "frange" coriace, entourant constamment l'anus. Les nodules sont de tailles différentes, mais dans un état calme, sans exacerbation de la maladie, ne pas déranger la personne du tout.

Causes des hémorroïdes externes

Pour que cette pathologie apparaisse, il faut une certaine prédisposition, qui est la faiblesse des parois veineuses. En passant, le phénomène est très commun - des hémorroïdes externes, selon les calculs les plus approximatifs, plus de la moitié de la population mondiale souffre.

Les statistiques sont difficiles à nommer chiffres exacts - en supposant que ce problème est assez intime, beaucoup de gens ne se tournent pas vers un médecin, essayant de s'en sortir seuls, avec l'aide de remèdes populaires ou de recommandations "de bon voisinage". Dans ce cas, la maladie peut temporairement disparaître, créant une illusion trompeuse de bien-être, de sorte que si l'occasion se présente, elle devrait être renouvelée avec une vigueur renouvelée.

Comme les facteurs provocateurs pour l'apparition (exacerbation) des hémorroïdes externes, les causes suivantes se détachent habituellement.

  • Les plus importantes sont les violations de l'activité normale du tractus gastro-intestinal. Tout d'abord, mention de constipation, puisque dans cet état l'acte de défécation prend beaucoup de temps - une personne est obligée de faire de grands efforts, de faire des efforts. Mais il est important de considérer qu'avec des diarrhées régulières, des hémorroïdes peuvent également se former. Des conséquences similaires sont causées par la mauvaise habitude de passer plus de temps dans les toilettes que nécessaire - par exemple, lire des journaux. Et aussi - abus de toutes sortes de lavements (y compris - dans le but de perdre du poids).
  • L'émergence de la maladie contribue à la levée de poids - sont souvent causés par attente pour les hommes qui sont engagés dans le travail physique intense, ainsi que les athlètes, les haltérophiles.
  • Pour les femmes, le problème est différent. Plus souvent qu'autrement, les hémorroïdes commencent à les déranger pendant la grossesse et après l'accouchement. Cela est dû à des changements hormonaux dans le corps et à une charge supplémentaire sur les vaisseaux pendant la période de gestation. En outre, l'accouchement naturel s'accompagne de tentatives, au cours desquelles des ganglions peuvent tomber dans la région de l'anus.
  • L'apparition d'un malaise aigu dans l'anus, des démangeaisons, des douleurs et des veines bombement conduit trop bonne nourriture - l'utilisation régulière d'aliments frits et aigus, conserves au vinaigre, les cornichons épicés au détriment des fruits et légumes frais. Le facteur provoquant est également l'alcool sous toutes ses formes - avec les hémorroïdes, il est strictement interdit.
  • Le travail sédentaire est un autre facteur de risque, surtout si la personne ne pratique pas la gymnastique et n'aime pas marcher. La congestion veineuse, qui se forme dans la région pelvienne, peut entraîner l'apparition d'hémorroïdes.

En règle générale, la maladie survient à un âge conscient - les gens y sont les plus sensibles après trente ou quarante ans.

Signes d'hémorroïdes externes

En dehors d'une exacerbation, cette maladie peut se produire, semble-t-il, absolument imperceptible. Tandis qu'une personne n'est pas dérangée par des sensations désagréables, il est peu probable qu'elle fasse attention à l'apparition de nodules près de l'anus. Mais au fil du temps, les symptômes suivants apparaissent.

  • Dans la région de l'anus (surtout après l'acte de défécation), il y a une sensation de démangeaisons douloureuses et de brûlures, et les procédures d'hygiène peuvent être extrêmement inconfortables.
  • En eux-mêmes, les hémorroïdes ne saignent pas, mais ils sont facilement endommagés pendant le mouvement de l'intestin, le sang peut suinter de ces microfissures. Des gouttelettes écarlates sur du papier hygiénique devraient devenir une excuse pour contacter un proctologue, même si les autres symptômes ne dérangent pas.
  • Au stade de l'exacerbation, les ganglions autour de l'anus deviennent enflammés, il est déjà impossible de les ignorer. N'importe quel contact avec ces «bosses» maigres et enflées provoque une douleur douloureuse. Cela est particulièrement visible après chaque acte de défécation.
  • Avec les hémorroïdes aiguës, les sensations désagréables persistent constamment - même si une personne est simplement assise sur une chaise. Ils augmentent avec l'activité physique, les mouvements brusques, les rires, la toux, les éternuements.

Même au stade de l'exacerbation, les hémorroïdes peuvent causer non seulement des inconvénients locaux, mais aussi une détérioration générale de l'état physique - une augmentation de la température corporelle, l'apparition d'une intoxication. Les complications les plus désagréables sont une inflammation purulente (y compris l'apparition d'une fistule) et une thrombose du ganglion hémorroïdaire. En règle générale, ils surviennent dans le cas où le patient n'a pas reçu un traitement adéquat pendant une longue période.

Traitement des hémorroïdes externes - conservateur ou opératoire?

La décision sur la façon de lutter contre les hémorroïdes doit être prise par un médecin. Le plus souvent, il y a assez de méthodes conservatrices. Il est à noter que toutes les méthodes et procédures utilisées sont suffisamment indolores. La nomination des médicaments nécessaires vous permet de vous débarrasser de l'inconfort aigu en un seul jour, une amélioration complète se produit 3-4 jours plus tard.

Les médicaments utilisés pour traiter les hémorroïdes sont disponibles sous forme de comprimés, de suppositoires rectaux et d'onguents (gels). Habituellement, ils sont utilisés en combinaison, combinant des préparations d'action locale et générale.

Le plus souvent prescrire Detraleks en comprimés, Phlebodia, Hemoroidin (et d'autres comme eux), pour réduire la stase veineuse, renforcer les parois des vaisseaux sanguins, ainsi - avoir des effets anti-inflammatoires. En fait, ils traitent la cause profonde de la maladie.

Les moyens d'application topique sont plus symptomatiques, c'est-à-dire qu'ils sont axés sur l'élimination de la douleur, des démangeaisons, des brûlures et des saignements. Avec les hémorroïdes externes, il est plus pratique d'utiliser des préparations de type gel - elles sont plus faciles à appliquer sur la zone touchée.

De nombreux proctologues recommandent Relief ou Proctosidil. Dans le premier cas, l'ingrédient actif est un extrait du foie de requin, dans la seconde, le pouvoir de guérison des substances hormonales est utilisé. Lubrifiant ces nœuds hémorroïdaux, ils sont dirigés simultanément vers l'intérieur par des mouvements mous et pointus.

En règle générale, le traitement combiné donne rapidement un résultat - les symptômes désagréables disparaissent, l'inflammation et le gonflement disparaissent, les nœuds sont attirés vers l'intérieur. À l'avenir, pour prévenir les rechutes, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin, mener un style de vie sain, éviter les efforts physiques excessifs et une nutrition inadéquate.

Opération avec des hémorroïdes externes

L'intervention chirurgicale avec cette pathologie est très rarement utilisée, seulement dans les cas les plus graves - en cas de complications ou d'exacerbation régulière de la maladie.

Thrombose hémorroïdaire peut être une manipulation spéciale - thrombectomie au cours de laquelle le site d'incision, et le caillot formé est éliminé. Cela ne résout pas complètement le problème, mais il permet d'utiliser des méthodes de traitement conservatrices avec beaucoup de succès à l'avenir. Une opération est sous anesthésie locale et ne nécessite pas d'hospitalisation.

Contrairement à la thrombectomie, l'excision du site lui-même est une solution plus cardinale du problème. Cette manipulation permet non seulement de soulager l'état actuel du patient, mais aussi d'éliminer complètement le problème. Cette méthode est utilisée si la maladie prend des formes prolongées avec des rechutes partielles, accompagnées d'une thrombose permanente, ganglions saignants.

L'opération est réalisée sous anesthésie locale ou rachidienne dans un hôpital, prend un total d'environ vingt minutes. La pré-formation est minimale, elle consiste à nettoyer les lavements la veille et le jour de l'hémorroïdectomie. Jeûne est effectué. Le deuxième jour, le patient est transféré en ambulatoire. Un remède complet est généralement trouvé après quelques semaines.

Pour éliminer les hémorroïdes externes, d'autres méthodes peuvent être utilisées - par exemple, la coagulation au laser. Il réside dans le fait que la «frange» tombante est littéralement coupée avec un faisceau laser, alors que l'effet de saignement est absent - les tissus semblent être soudés ensemble.

De plus, beaucoup de cette opération - il ne nécessite pas de préparation, peut être réalisée même dans la période la plus aiguë, accompagnée d'une inflammation (contrairement à la chirurgie conventionnelle), est rapide et indolore, ne nécessite pas d'hospitalisation et même des changements importants dans le mode de vie. Il n'y a que deux inconvénients, mais ils sont assez lourds:

  • La coagulation au laser est une manipulation coûteuse;
  • avec un grand nombre de nœuds, une «taille» incomplète est possible, dans ce cas une rechute de la maladie est réelle.

Les remèdes populaires et les conseils de grand-mère

Les hémorroïdes ne sont pas le problème le plus agréable, il n'est donc pas utile de retarder le traitement. Il ne sera efficace que s'il est nommé par un proctologue après un examen complet. Le fait est que la plupart des symptômes (de la douleur et des démangeaisons au saignement) peuvent être causés par d'autres maladies, ce qui nécessitera une approche complètement différente.

Mais dans le processus, vous pouvez soulager votre condition avec l'aide de méthodes folkloriques bien connues et des remèdes naturels naturels.

  • Après chaque acte de défécation avec les hémorroïdes externes doivent être emportés avec de l'eau froide (mais pas de la glace!) Avec du savon alcalin - à cette fin, prenez généralement l'économique.
  • Un bon résultat est fourni avec des plateaux avec des herbes médicinales, par exemple avec de la camomille. Son bouillon peut également être utilisé pour le récurage conventionnel. Conviennent également à ces fins le thym, le souci, la chélidoine.
  • La pommade indépendante des hémorroïdes est fabriquée à partir de propolis, de miel et de goudron de bouleau. Parfois, à cet effet, utilisez de l'argile médicale, des momies, des carottes râpées ou des betteraves.

La principale chose qui mérite d'être rappelée - le traitement à domicile ne peut pas contredire les rendez-vous chez le médecin et doit nécessairement être convenu avec lui!

Hémorroïdes externes

Hémorroïdes externes - varices du plexus hémorroïdaire externe situé sous la peau du périnée, en aval de la ligne dentée du rectum. Les principaux symptômes sont la douleur et l'inconfort (démangeaisons ou brûlures) dans le périnée et l'anus, qui sont amplifiés par des séjours prolongés en position debout ou assise et après la défécation. Il peut y avoir des saignements mineurs sous la forme de traces de sang sur le papier toilette et sur le linge. Diagnostiquer les hémorroïdes externes avec un examen externe, l'anoscopie, la sigmoïdoscopie, l'échographie endorectale. Le traitement chirurgical le plus efficace, les méthodes conservatrices sont également utilisés.

Hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes sont des changements pathologiques dans les hémorroïdes externes, conduisant à la stagnation du sang dans les corps caverneux, leur inflammation et la thrombose. Dans le monde moderne, les hémorroïdes sont une maladie extrêmement courante: elles souffrent de 5 à 25% de la population (selon certains auteurs - jusqu'à 80%). Au sujet de la maladie a été connue même dans les temps anciens, on croit que la première fois il décrit Hippocrate. Le terme lui-même est traduit du grec «saignement». En proctologie, les hémorroïdes externes (sous-cutanées) et internes (sous-muqueuses) sont distinguées. La part des hémorroïdes externes dans la structure pathologique générale varie de 34% à 41%. Les hommes sont malades beaucoup plus souvent que les femmes. Environ 80% des cas d'hémorroïdes sont diagnostiqués dans le sexe fort, qui sont en âge de travailler - de 30 à 60 ans.

Causes des hémorroïdes externes

La cause principale des hémorroïdes externes - violation débit veineux de sang à partir du plexus veineux des artères cochléaires hémorroïdes externes due à la faiblesse congénitale ou acquise parois veineuses. Lorsque l'écoulement est perturbé, le sang stagne, les corps caverneux se dilatent et leurs changements hyperplasiques se développent. Avec une expansion importante du corps caverneux et exploite un facteur mécanique, affaibli muscle longitudinal du rectum, elle ne peut pas tenir les hémorroïdes externes et ils font saillie de plus en dessous de la peau dans la zone d'entre-jambes.

Les facteurs qui provoquent le développement d'hémorroïdes externes sont la constipation permanente, la diarrhée prolongée, la grossesse sévère et les traumatismes à l'accouchement. Dans ces conditions, une tension excessive des muscles périnéaux est créée et la pression dans les ganglions hémorroïdaux augmente. En outre, la maladie est provoquée par un mode de vie avec un minimum d'effort physique, le travail sédentaire, la musculation, l'abus de plats pointus, l'alcoolisme. Souvent, les hémorroïdes externes sont une maladie professionnelle des programmeurs, des employés de bureau, des conducteurs, des coiffeurs, des chargeurs, des athlètes d'haltérophilie. Le facteur héréditaire joue un rôle important. La formation d'hémorroïdes pendant la grossesse conduit à une compression de l'intestin avec un utérus élargi. Souvent, les hémorroïdes externes sont combinés avec des varices des membres inférieurs.

Les changements morphologiques sont formés dans les parois des corps caverneux situés en aval de la ligne dentée. Chez eux, on observe une hyperplasie de la couche endothéliale avec des lésions de sclérose. En cas d'inflammation, il existe des lésions et des exsudats qui favorisent la formation de caillots sanguins. Les changements se développent dans l'appareil locomoteur de l'anus et la partie terminale du rectum; Les fibres de collagène sont affaiblies, ce qui conduit à une protrusion encore plus importante des nœuds. Le nombre d'artères et d'anastomoses augmente, ce qui provoque une augmentation du remplissage sanguin des corps caverneux, et lorsque l'écoulement est rompu, le sang s'accumule, étirant encore plus les parois des ganglions.

Les hémorroïdes externes sont aiguës et chroniques. Beaucoup d'auteurs croient que les hémorroïdes aiguës sont simplement la première manifestation d'une maladie précédemment non diagnostiquée. Les hémorroïdes externes adjacentes sont divisées en compliquées et non compliquées. La pathologie peut survenir sous forme isolée ou combinée lorsque le patient présente à la fois des signes d'hémorroïdes internes et externes.

Les symptômes des hémorroïdes externes

Le premier symptôme est la douleur dans l'anus. Ils peuvent être associés à un acte de défécation, mais surviennent le plus souvent spontanément. Parfois, la douleur provoque trop longtemps assis ou debout, une activité physique excessive. Pour augmenter les sensations désagréables peut également pendant la toux, éternuer, courir, sauter. L'intensité du syndrome douloureux est différente: de l'inconfort léger à la douleur insupportable de la thrombose. En plus de la douleur, les patients se plaignent parfois de démangeaisons, de brûlures et d'autres sensations désagréables dans l'anus.

Les hémorragies avec hémorroïdes externes se produisent moins fréquemment qu'avec les hémorroïdes internes, et ne sont pas trop intenses. Le sang n'apparaît pas dans les selles, mais sur le linge, le papier toilette ou une serviette pour les procédures hygiéniques. Parfois, vous pouvez voir des veines de sang sur le dessus des excréments. En outre, le patient peut indépendamment ressentir de petites formations dans l'anus, semblables à des cônes, souvent douloureuses. Si les hémorroïdes sont considérablement agrandies, le patient peut ressentir des sensations de corps étranger dans l'anus. Dans le cas où les ganglions deviennent enflammés, la douleur augmente, la température du corps peut augmenter de subfébrile aux chiffres fébriles.

Les complications des hémorroïdes externes comprennent l'inflammation des corps caverneux et la thrombose veineuse. Souvent, ils sont diagnostiqués ensemble. En règle générale, la thrombose se développe dans l'un des ganglions. Le patient a une douleur aiguë, il peut apparaître après l'acte de défécation ou vous-même. L'intensité de la douleur ne dépend pas de l'ampleur de la thrombose du ganglion hémorroïdaire et est très individuelle. À l'examen, vous pouvez voir la jonction cyanotique et l'œdème près de lui, qui s'étend progressivement à toute la zone périanale. La thrombose prolongée avec les hémorroïdes externes est toujours accompagnée d'une inflammation.

Les hémorroïdes externes, compliquées par le processus inflammatoire, passent par trois étapes. Au premier, la douleur, les démangeaisons et la sensation de brûlure, surtout après la défécation ou après avoir pris des plats pointus, salés ou marinés, s'intensifient. Lors de l'examen, un nœud dense et agrandi est trouvé, un léger gonflement est possible. Avec le passage à la deuxième étape, tous les symptômes s'intensifient, la peau autour du nœud devient rouge, le gonflement est plus important. L'examen rectal des doigts ne peut pas être effectué en raison de la douleur. La troisième étape est caractérisée par la transition du processus inflammatoire vers le tissu sous-cutané et les tissus environnants. Lorsque la palpation de la zone affectée provoque une vive douleur, la peau au-dessus du nœud enflammé acquiert une couleur bordeaux avec une teinte bleutée. Une formation dense avec un infiltrat autour de lui est sondée, des zones de nécrose peuvent être révélées.

Diagnostic des hémorroïdes externes

Le diagnostic des hémorroïdes externes peut souvent être déjà fait avec un examen externe. Autour de l'anus, il y a de petits sceaux caractéristiques, ils peuvent gonfler vers l'extérieur sous la forme de cônes ou probablement seulement sous la peau. Parfois, les nodules ont une couleur cyanotique, ce qui peut être un signe de thrombose. Si vous appuyez fortement sur le noeud, le patient a mal. Avec une exacerbation des hémorroïdes externes autour de la région anale, vous pouvez identifier l'enflure et la rougeur de la peau.

D'autres méthodes de recherche aident le proctologue à clarifier le diagnostic et à identifier les états comorbides. Avec l'anoscopie et la sigmoïdoscopie, le rectum entier est examiné pour exclure la forme combinée des hémorroïdes avec l'expansion des ganglions internes ou leur prolapsus. Aussi cette technique permet d'exclure la polypose diffuse, les tumeurs cancéreuses. Si la sigmoïdoscopie n'était pas suffisamment informative, ou si l'on soupçonne une pathologie concomitante, une coloscopie est réalisée pour examiner l'ensemble de l'intestin. Si nécessaire, effectuer un examen radiologique avec un lavement de contraste (irrigoscopie). En présence de saignement afin de différencier sa source, l'angiographie est réalisée en remplissant le bassin de l'artère mésentérique inférieure.

Dans le diagnostic correct avec les hémorroïdes externes, l'échographie endo-rectale - échographie du rectum - aide à mieux visualiser les changements dans les corps caverneux et les veines adjacentes. Les méthodes de laboratoire pour les hémorroïdes externes sont peu instructives. À l'aide d'un test sanguin général, vous pouvez évaluer la présence de signes d'inflammation des ganglions hémorroïdaires: une augmentation caractéristique de la VS et du taux de leucocytes. La thrombose s'accompagne parfois de modifications du coagulogramme.

Différencier les hémorroïdes externes avec des nœuds prolapsus avec des hémorroïdes internes. Dans ce dernier cas, ils peuvent être insérés à l'intérieur (si ce n'est pas la quatrième étape), les nœuds tombés sont couverts d'une membrane muqueuse, plutôt que de la peau. En outre, le prolapsus du rectum ou de la membrane muqueuse doit être évité. Il est important de distinguer entre les hémorroïdes externes et les tumeurs de la région périanale, les polypes du rectum, les verrues génitales, les hémangiomes. Parfois, les hémorroïdes sont similaires à la papille anale agrandie. L'inflammation des ganglions doit être distinguée de la paraproctite aiguë ou chronique. Démangeaisons dans le périnée peuvent se produire dans les maladies fongiques, le diabète, mais ces pathologies ne définissent pas les formations tumorales dans l'anus. Pour établir un diagnostic définitif, des études complémentaires sont réalisées.

Traitement des hémorroïdes externes

Le traitement conservateur avec les hémorroïdes externes est symptomatique et ne conduit pas à un traitement complet. Nommer pommades externes avec non-stéroïdiens, parfois avec des médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Ils sont capables d'enlever l'enflure, de réduire la douleur et l'inconfort. Il est conseillé aux patients de suivre un régime, de mener une vie plus active, de ne pas soulever de poids.

Dans la thrombose, fixent les anticoagulants (l'héparine, la fensiparine, l'acide acétylsalicylique). Si la thrombose est diagnostiquée à un stade précoce, les thrombolytiques (streptokinase, urokinase) sont efficaces. Si la thérapie conservatrice est inefficace, le thrombus est enlevé chirurgicalement. Pour cela, le nœud est coupé avec un scalpel, et un caillot de sang est extrait. La procédure est peu invasive et ne nécessite pas d'hospitalisation.

La méthode la plus efficace pour traiter les hémorroïdes externes est l'ablation des ganglions. Cette technique est capable longtemps, sinon éternellement, de sauver le patient de la maladie. Opérer des hémorroïdes externes sous anesthésie locale, l'hospitalisation n'est pas nécessaire. La méthode la plus courante de traitement chirurgical est l'hémorroïdectomie. L'opération est montrée dans les cas où il y a une thrombose répétée, les noeuds hémorroïdaux sont de grande taille. Actuellement, les méthodes de traitement minimalement invasives sont largement utilisées, telles que la ligature des hémorroïdes par des anneaux de latex, la sclérothérapie, la cryodéstruction, la photo- et l'électrocoagulation.

Pronostic et prévention des hémorroïdes externes

Le pronostic des hémorroïdes externes est plutôt favorable. Si la pathologie est diagnostiquée à temps, adhérer à toutes les recommandations d'un spécialiste, puis pendant longtemps la maladie peut se dérouler sous une forme latente, sans aucune complication. Des problèmes apparaissent avec la thrombose des veines hémorroïdales - alors le patient a besoin d'un traitement urgent. Avec les bons soins médicaux, l'ablation d'un thrombus ou d'un nœud, le patient revient assez rapidement à la vie normale.

La prévention des hémorroïdes externes consiste à observer une alimentation rationnelle et une activité physique modérée. Ne pas abuser des repas tranchants, de l'alcool. Si le travail est associé à une position assise ou debout prolongée, les sports sont recommandés, mais vous devez limiter votre activité physique en soulevant des poids. La prévention doit s'adresser aux personnes ayant une prédisposition héréditaire - manifestations d'hémorroïdes externes ou internes, varices des membres inférieurs chez des proches.

Nous nous débarrassons d'une maladie désagréable: des méthodes efficaces et des schémas de traitement pour les hémorroïdes externes et les cônes de chute

Les proctologues distinguent 3 types d'hémorroïdes: internes, externes et combinés. Pour la forme externe, de grands nœuds sont présents qui tombent au moindre stress et provoquent une gêne considérable pour le patient.

Traiter les hémorroïdes externes ont besoin d'une combinaison de médicaments qui affectent tous les symptômes, et des remèdes populaires éprouvés. Avec des formes négligées, des techniques mini-invasives ou une intervention chirurgicale aideront.

Dans l'article, nous allons parler non seulement des hémorroïdes externes, comment traiter une maladie, combien passent par des hémorroïdes externes, mais aussi sur les caractéristiques de la maladie elle-même.

Caractéristiques des hémorroïdes externes

Avant de se tourner vers la question de savoir comment guérir les hémorroïdes externes, parlons des principales causes de l'apparition de la maladie chez les hommes. La principale cause des hémorroïdes - violations dans le travail des veines. Lorsque le dysfonctionnement d'un grand vaisseau, qui coule sous la peau dans la région de l'anus, une forme externe de la maladie apparaît.

Graduellement, ils se dilatent et commencent à dépasser de l'anus. Au début, de telles retombées se produisent seulement pendant la défécation, mais en l'absence de traitement, les nœuds deviennent trop grands, les muscles du sphincter ne peuvent plus les retenir.

Les cônes commencent à tomber au moindre stress: éternuer, tousser, rire, soulever des poids ou des mouvements durs.

Les nœuds externes en saillie frottent contre la peau et les sous-vêtements, des irritations et des inflammations se produisent. Les cônes rétrécissent le passage du rectum, rendant impossible la sortie d'un tabouret normal.

Chaque voyage aux toilettes s'accompagne d'une douleur douloureuse, d'une constipation qui peut alterner avec la diarrhée. Très souvent, les hémorroïdes externes sont combinées avec des fissures dans l'anus.

Est-il possible de guérir les hémorroïdes externes? Oui, Plus tôt la maladie est diagnostiquée, meilleures sont les chances de succès.

Aux premiers signes d'hémorroïdes - boutons près de l'anus, constipation, douleur pendant la défécation - vous devez consulter un thérapeute qui donnera des indications au proctologue.

Le médecin procédera à un examen externe, à la palpation et à des examens anoscopiques. Après le diagnostic, un traitement sera prescrit.

Galerie

Ici vous pouvez voir une photo des hémorroïdes externes:

Le meilleur moyen pour une thérapie complexe

Comment traiter les hémorroïdes externes chez les hommes? Pour réduire les nœuds saillants, tonifier les vaisseaux et traiter les fissures anales utiliser une combinaison de plusieurs médicaments.

Habituellement, le médecin nomme un complexe d'analgésiques, de médicaments venotonisants et antitumoraux. Il est recommandé de combiner des médicaments par voie orale avec des médicaments pour les effets externes.

Ci-dessous, nous parlerons plus en détail de ce qui aide les hémorroïdes externes.

À quelle vitesse guérir les hémorroïdes? Les hémorroïdes externes sont bien traitées avec des préparations à base de graisses naturelles et synthétiques.

Les pommades guérissent rapidement les plaies douloureuses, arrêtent les saignements, réduisent l'enflure et créent un mince film protecteur sur la peau. Essayez les produits avec différentes actions: médicament contre la douleur, cicatrisation, anti-inflammatoire.

Liste des meilleurs fonds de ce groupe pour le traitement des hémorroïdes externes:

  1. Levomekol. Pommade avec levometsitinom, aidant activement avec diverses inflammations. Soigne les fissures profondes, réduit l'œdème externe, empêche la suppuration.

Utilisé pour le frottement et les applications. Contre-indications un peu, il est recommandé d'utiliser les cours pendant 5-6 jours avec une pause obligatoire.

  • Gepatrombin G. Pommade sur la base de l'héparine et de la prednisolone, en réduisant la taille des nœuds en saillie. Tonifie les vaisseaux sanguins, renforce leurs parois, normalise le flux sanguin. Réduit la douleur, prévient l'inflammation et les micro-blessures.

    Le médicament est frotté dans la peau et les hémorroïdes saillantes, il est possible d'insérer dans l'intérieur avec un coton-tige ou une pointe en plastique spécial. Le traitement dure 1-2 semaines, le médicament est contre-indiqué pour les tumeurs internes de toute nature et les formes graves de maladies gastro-intestinales chroniques.

  • Pommade de Vishnevsky. Une préparation naturelle à base de goudron de bouleau, de xénoforme et d'huile de ricin. Guérit rapidement les fissures et les éraflures, a un effet désinfectant et anti-inflammatoire.

    Il est plus pratique d'appliquer une pommade sous la forme de compresses, en l'appliquant sur les noeuds enflammés et en recouvrant d'un film plastique. La compresse est maintenue pendant 2-3 heures ou laissée pendant la nuit.

  • Pommade à l'héparine. Le médicament avec l'héparine est indispensable pour un gonflement important. Prévient l'inflammation, aide à faire tomber les hémorroïdes. Le produit est frotté dans l'anus, il n'est pas souhaitable de l'injecter à l'intérieur. Le cours du traitement est de 1-2 semaines.
  • Comprimés

    Un régime thérapeutique pour le traitement des hémorroïdes externes comprend nécessairement des comprimés ou des capsules pour l'administration orale. Ils améliorent la circulation sanguine, préviennent l'inflammation et la croissance des ganglions.

    Les préparations sont bien combinées avec des onguents et des suppositoires rectaux. Les plus efficaces d'entre eux sont:

    1. Detralex. Les comprimés à base de diosmine et d'hespéridine améliorent l'état des vaisseaux et préviennent leur déformation. Il agit en douceur, mais efficacement, il est adapté pour traiter toutes les étapes des hémorroïdes.

    Après le cours en 14 jours, les nœuds externes sont considérablement réduits. Les comprimés ne sont pas recommandés pour le diabète, les maladies auto-immunes, une réaction allergique individuelle.

  • Diclofénac. Signifie un effet analgésique prononcé, anti-inflammatoire, antipyrétique.

    Il est utilisé pour les fissures anales et les gros noeuds, le traitement dure de 10 à 14 jours. Les comprimés sont contre-indiqués dans les maladies du tractus gastro-intestinal et des tumeurs malignes.

  • Lachezis. Remède homéopathique avec extrait de venin de serpent à sonnettes. Il réduit l'inflammation et l'œdème, a un effet antipyrétique, analgésique et cicatrisante.

    Au jour 6-8 granules sont utilisés, les dissolvant jusqu'à dissolution complète. Le cours dure jusqu'à 3 semaines.

  • Antibiotiques

    Pour traiter les inflammations et prévenir les complications, il existe toute une gamme d'antibiotiques pour usage intérieur et extérieur. Levometsitine bien établie et shintomitsine, qui sont pris 2 fois par jour avant les repas. Le cours du traitement est de 5 jours.

    Les médicaments forts ont un certain nombre de contre-indications, avec un surdosage, il peut y avoir des effets secondaires sous la forme de démangeaisons, des éruptions cutanées, des étourdissements ou des nausées.

    Lorsque les hémorroïdes externes ne peuvent pas se passer de pommades avec des antibiotiques. L'inflammation des nodules est bonne pommade sintomycinique ou tétracycline avec les mêmes composants actifs.

    Ces médicaments sont frottés dans la peau et les muqueuses ou utilisés comme compresses de nuit. Fonds Ne peut pas être utilisé pendant plus de 4-5 jours dans une rangée, surdosage, ils provoquent l'écaillement de la peau, des rougeurs et des démangeaisons.

    Bougies

    Suppositoires rectaux plus souvent utilisé pour traiter les noeuds internes. Cependant, certains médicaments sont également efficaces dans des formes externes.

    Une fois dissous, les composants contenant de la graisse s'écoulent hors de l'anus, affectant avantageusement la peau autour de l'anus et les cônes saillants.

    Les bougies sont utiles pour les fissures anales profondes, elles anesthésient, ramollissent les tissus, augmentent leur élasticité et résistent aux larmes. Pour guérir les dégâts Convient aux bougies Olestezin à l'huile d'argousier, Prostopinum au miel et à la cire d'abeille.

    Améliorer la défécation et prévenir la constipation avec des suppositoires avec de la glycérine, car les anesthésiques utilisent des médicaments avec de la lidocaïne, de la benzocaïne, de la belladone.

    Méthodes traditionnelles de traitement: abordables et efficaces

    Comment se débarrasser des hémorroïdes externes à la maison en utilisant des moyens naturels? Avec les hémorroïdes externes, utilisez le plus souvent une variété de bains sédentaires: froid, chaud ou vapeur.

    Les onguents à la maison aideront avec les fissures anales, les suppositoires rectaux à la maison sont utilisés pour améliorer la défécation et l'anesthésie. Compléter le traitement est une variété d'infusions, de bouillons et de thés thérapeutiques. Afin de maximiser les avantages de la thérapie, ces médicaments sont appliqués pendant 10-14 jours.

    1. Pour la préparation de baignoires herbes appropriées avec contreventement, bactéricide, effet de restauration: pharmacie camomille, ortie, plantain, bourgeons de bouleau, absinthe, millefeuille, sauge, calendula.

    Une poignée de matières premières est brassée avec 2 litres d'eau bouillante, chauffée pendant 5-7 minutes, infusée et filtrée. L'infusion chaude aide à éliminer l'enflure et l'inflammation, le froid calme les ganglions enflammés et réduit leur taille. La procédure est mieux fait avant de se coucher, après que la zone de l'anus est enduite d'une pommade faite maison.

  • Pour la préparation d'onguent utiliser des produits de l'apiculture, des herbes médicinales séchées, des momies, des huiles végétales naturelles. Mélange très utile d'huile de pêche avec 5 g de momie. Il est frotté dans la peau autour de l'anus et des noeuds en saillie 2-3 fois par jour.
  • Pas moins efficace mélange avec de la propolis et de la cire. À 4 cuillères à soupe. cuillères de graisse fondue non salée prendre 1 cuillère à café de cire naturelle, la même quantité de miel liquide et 1 cuillère à soupe. une cuillère de propolis râpée.

    Le mélange est chauffé dans un bain d'eau, fouetté et stocké dans un réfrigérateur. Pommade peut être frotté dans la peau et les muqueuses ou utilisé pour les mini-compresses, en appliquant sur un pansement et couvrant avec du papier ciré.

  • Réduire le gonflement externe et les noeuds compresses fraîches aidera. Utilisez une infusion de feuilles de laurier ou de fleurs de calendula. 1 cuillère à soupe Une cuillerée de matière première est versée avec de l'eau bouillante, insister dans la chaleur pendant 2-3 heures, filtrer.

    Le tissu de coton est mouillé en infusion, légèrement essoré et appliqué sur le périnée pendant 1 heure. La compresse doit être fermée avec un film plastique et fixée avec un bandage élastique.

  • Un point très important est le renforcement des vaisseaux sanguins. Pour le traitement à domicile utilisé décoctions d'herbes veinotoniques, par exemple, les graines de marronnier. 1 cuillère à soupe Une cuillerée de matière première est brassée avec un verre d'eau bouillante et insister dans un thermos pendant 2-3 heures. Ensuite, l'infusion est filtrée et bu dans 3 repas avant de manger.
  • Méthodes minimalement invasives de traitement de la maladie externe

    Comment enlever le noeud hémorroïdaire externe, si le traitement conservateur n'aide pas? Le proctologue peut offrir l'une des techniques invasives épargnantes. C'est une option intermédiaire entre l'opération habituelle et la pharmacothérapie, donnant de bons résultats.

    Le choix de la méthode dépend de l'état du patient. Habituellement, les options minimalement invasives sont pratiquées au stade 3 de la maladie, mais avec des nœuds en croissance rapide, ils peuvent être affectés dès la deuxième phase.

    Les avantages des interventions mini-invasives incluent:

    • un minimum de contre-indications;
    • absence d'anesthésie générale;
    • période de récupération raccourcie;
    • un minimum d'inconfort pendant et après l'intervention;
    • la possibilité de rester en consultation externe, sans hospitalisation;
    • une variété d'options.

    Dans les sites de croissance petits mais inclinés, il est recommandé de pratiquer la sclérothérapie. L'essence de la technique est l'introduction d'un agent de liaison dans les vaisseaux endommagés au moyen d'une aiguille incurvée spéciale.

    Sous son influence, les cavités internes se recouvrent rapidement d'un tissu conjonctif, les vaisseaux se rétrécissent, leurs parois se densifient, les nœuds se contractent, libérant la lumière de l'anus.

    Cette opération est adaptée aux 2e et 3e étapes des hémorroïdes externes. Contre-indications seront des formations malignes dans la région du rectum, des maladies chroniques graves, le risque de thrombose.

    Beaucoup d'hommes s'inquiètent de la situation lorsque le nœud hémorroïdal est tombé. Le traitement dans cette situation est effectué au moyen de la désartrisation.

    La désartrisation est recommandée en présence de grands noeuds d'abandon, ne convient pas aux personnes sujettes à la thrombose. Au cours de la procédure effectuée par un anoscope, le médecin panse les artères qui alimentent chaque noeud.

    Le sang cesse de couler vers les cônes et ils meurent rapidement. L'opération est réalisée sous anesthésie locale, après 3-4 jours, le patient rétablit complètement la capacité de travail.

    Comment enlever les cônes des hémorroïdes externes, si elles sont des tailles assez impressionnantes? Les gros noeuds peuvent être détruits par ligature avec des anneaux de latex.

    Un limiteur de latex médical est placé sur le pied de chaque unité, arrêtant complètement l'écoulement du sang. Après 2-3 jours, la nouvelle formation disparaît sans laisser de saignement.

    La procédure n'est pas utilisée pour les processus inflammatoires aigus et excessive saignement rectal, est antiparked dans l'inflammation et la thrombose. Il convient de noter que cette méthode est un traitement efficace pour les hémorroïdes externes.

    À 2 stades d'hémorroïdes, la photocoagulation est souvent utilisée. Les nœuds en croissance sont traités avec un laser qui stimule la croissance rapide du tissu conjonctif. Les cavités sont rapidement remplies, les contours des veines sont lissés.

    La procédure permet de renforcer les parois vasculaires, est réalisée sous anesthésie locale. Pendant l'opération, vous pouvez non seulement couper les noeuds, mais aussi enlever les parois du papillome, du condylome et d'autres néoplasmes bénins.

    Les techniques mini-invasives combinent la rapidité d'exécution et un risque réduit de rechute. À l'observance du régime et l'exclusion des mauvaises habitudes le malade oublie les hémorroïdes pendant 10-12 années, dans beaucoup de cas il réussit à guérir une fois pour toutes.

    Intervention opératoire

    Avec les hémorroïdes externes négligées, les techniques minimalement invasives sont inefficaces. Les gros ganglions enclins à l'inflammation et au pincement ne peuvent être enlevés que par chirurgie, à l'aide d'un scalpel ou d'un couteau électrique. Dans ce dernier cas, les tissus sont cautérisés, ce qui réduit le risque de saignement.

    Comment se débarrasser des hémorroïdes externes, s'il est dans une phase négligée? Le plus populaire L'opération est réalisée par la méthode Milligan-Morgan.

    Il peut être conduit de manière ouverte ou fermée. Dans le premier cas, les ganglions sont bandés à la base, puis excisés avec une petite quantité de mucus qui les entoure. Les fils sont serrés, mais les blessures restent ouvertes.

    Lorsque l'opération est fermée, ils sont suturés. Une opération est possible avec écrêtage de la muqueuse et enlèvement de la partie affectée du vaisseau à travers celle-ci. Le choix de la méthode dépend du médecin et de l'état du patient.

    L'opération est effectuée dans un hôpital, sous anesthésie générale ou anesthésie péridurale. La période de récupération dépend de la méthode.

    Alors, combien de temps prend le traitement externe des hémorroïdes si la méthode de Milligan-Morgan a été utilisée? Lorsque la méthode est ouverte, il faut 1-1,5 mois, avec des réductions ouvertes à 3 semaines.

    Les rechutes sont possibles, mais avec une bonne nutrition et l'absence de facteurs provoquants, ils ne se produisent pas avant 12-15 ans plus tard.

    Dans certains cas, les médecins recommandent la chirurgie de Longo. C'est moins traumatisant et adapté aux patients fragilisés.

    Pendant l'opération, les nœuds sont cousus et tirés vers le haut, libérant la lumière du rectum, mais pas coupé.

    Au fil du temps, les parties déplacées des vaisseaux envahissent un tissu conjonctif, les ganglions diminuent en taille, les parois vasculaires deviennent plus denses et plus élastiques. Les avantages de la méthode dans son indolence, absence d'incisions et saignements.

    Combien de temps les hémorroïdes vont-elles après la chirurgie de Longo? Ainsi, comme l'opération est effectuée dans un hôpital, la période de récupération ne dépasse pas 2 semaines. La rémission dépend du mode de vie, en l'absence de facteurs provoquant, les hémorroïdes ne reviendront pas.

    Mesures express

    Comment guérir les hémorroïdes externes dans un court laps de temps? Les hémorroïdes externes sont caractérisées par la chute des ganglions, des fissures anales douloureuses, un gonflement externe important qui empêche la marche et la position assise. Pour faciliter rapidement l'état du patient, vous pouvez utiliser des moyens express complexes.

    Pour éliminer la douleur, des anesthésiques sous forme d'injections sont possibles. Un coup de novocaïne ou de lidocaïne guérit une attaque aiguë et dure plusieurs heures. Pour réduire les démangeaisons, brûlures et autres sensations désagréables aidera les onguents et les suppositoires avec la ménovazine et le menthol.

    Avec une inflammation étendue, aidez les antibiotiques. La meilleure combinaison d'injections avec des onguents, il est utile de choisir des médicaments avec une substance active. Par exemple, l'action de la lévomécitine dans les injections complètera la pommade Levomekol. Les médicaments ne peuvent pas être utilisés pendant plus de 5 jours consécutifs.

    Conclusion

    Les hémorroïdes externes - une maladie désagréable, qui peut être traitée avec l'aide d'un traitement systématique. En commençant par la thérapie conservatrice et les méthodes folkloriques, on peut obtenir de très bons résultats.

    Si un tel traitement n'aide pas, Il vaut la peine d'écouter les conseils d'un médecin et décider d'une opération ou de l'une des techniques minimalement invasives. Une intervention rapide améliorera rapidement l'état du patient et aidera à rétablir rapidement la santé.

    Nous espérons que notre article vous a aidé à en apprendre davantage sur ce qu'il faut faire si les hémorroïdes sortent, comment nettoyer, les symptômes et le traitement de la maladie chez les hommes.

    Vous Êtes Intéressé Varices

    Instructions pour l'utilisation sur la préparation Tromblets gel avec des explications

    Thrombophlébite

    Thrombless gel est un médicament antithrombotique destiné à un usage externe. Il semble incolore (parfois avec une légère teinte jaune), transparent, avec une subtile odeur d'alcool....