Traitement des remèdes populaires de proctitis et des bougies à la maison

Causes

Caractéristiques du fonctionnement du rectum sont un facteur qui doit développer des maladies inflammatoires de la membrane muqueuse de l'intestin inférieur. L'inflammation, qui recouvre directement le rectum, est appelée rectite. La plupart des pathologies sont de nature combinée, affectant également le côlon sigmoïde (protosigmoïdite) et le tissu adipeux environnant (paraproctite). Affecté par cette maladie de personnes d'âges et de sexe différents, il n'y a pas de données sur la prédisposition accrue à l'émergence de la proctite de certaines catégories de la population.

Caractéristiques de la structure et du fonctionnement du rectum

Le rectum est la section terminale la plus basse de l'intestin, qui se termine par l'anus. La tâche principale - l'élimination des produits alimentaires du tube digestif - est assurée par une structure spéciale de la paroi intestinale.

Il a une couche musculaire assez puissante qui pousse les selles denses à la sortie, et un mucus actif qui produit une grande quantité de mucus, ce qui est nécessaire pour la promotion efficace des fèces.

Le mucus intestinal dans sa composition a un contenu enzymatique qui aide à traiter partiellement les nutriments, et tout ce qui reste non digéré est transformé en excréments et évacué du corps.

La défécation de contrôle permet deux sphincters (intérieur et extérieur), représentant les anneaux musculaires, dans un état réduit, retenant les excréments dans l'intestin, et dans le relâché - le relâchant vers l'extérieur. Ce processus complexe est fourni par une énorme accumulation de terminaisons nerveuses dans la muqueuse.

Dans la cavité du petit bassin, le rectum jouxte le réseau veineux hémorroïdaire, les parois vaginale et utérine chez la femme, la prostate et la vessie chez l'homme.

Les causes de la rectite

Pour provoquer l'inflammation dans le rectum peut être un tas de facteurs, allant du traumatisme aux processus malins. Considérez les causes possibles de la proctite plus en détail.

Proctite de genèse infectieuse

L'introduction d'agents infectieux dans la paroi intestinale est l'une des causes les plus fréquentes de rectite. Les agents causals de l'inflammation sont:

  • des micro-organismes pathogènes intestinaux et conditionnellement pathogènes et pénétrés à partir de foyers chroniques d'infection dans les organes voisins (E. coli, cocci, chlamydia, cytomégalovirus, herpès);
  • mycobactéries tuberculeuses - pénétrer dans la muqueuse intestinale par des fissures et le long de la circulation sanguine, l'infection est caractérisée par la formation d'ulcères et de fistules du rectum;
  • gonocoques - à travers la paroi vaginale s'infiltrer dans le rectum en présence d'une femme atteinte de vaginite gonorrhéique;
  • spirochètes pâles - les agents causatifs de la syphilis peuvent affecter l'intestin (principalement chez les femmes), provoquant le chancre après l'infection, et dans les stades secondaire et tertiaire - les condylomes et les gencives;
  • parasites - invasions helminthiques dans le rectum (ascarides, oxyures, chaînes) et protozoaires (dysenterie amibienne, infusoria - balantidia).

Inflammation causée par des dommages au rectum

L'intégrité de la paroi intestinale peut être perturbée à la suite de manipulations médicales, de maladies, de corps étrangers entrant dans le rectum. Les causes les plus fréquentes de blessures:

  • les hémorroïdes, la constipation, les diarrhées fréquentes provoquent des irritations dans la région anale, des fissures, des égratignures;
  • les dommages au mucus peuvent être tranchants, les éléments grossiers dans les excréments - les os, les morceaux solides non digérés de nourriture, les objets avalés;
  • opérations sur le rectum (élimination des hémorroïdes, traitement des fissures anales);
  • les lacunes chez les femmes pendant le travail;
  • le sexe anal;
  • blessures accidentelles, l'introduction d'objets étrangers dans l'anus.
Mauvaise alimentation

Les fèces contenant des irritants peuvent provoquer une proctite alimentaire. Avec cette forme d'inflammation, les cellules de la muqueuse subissent une attaque chimique, ce qui entraîne une sécrétion excessive de mucus. Cela arrive quand la nourriture est riche en alcaloïdes, capsaïcines, acides, c'est:

  • nourriture très pointue;
  • mauvaise utilisation des épices;
  • consommation excessive de cornichons, produits fumés;
  • libations alcooliques fréquentes.

Pathologie du tractus gastro-intestinal

Dans le système digestif, tous les organes sont interconnectés, et une violation des fonctions de chacun d'entre eux conduit à l'échec dans l'ensemble du tractus. Beaucoup de maladies gastro-intestinales conduisent à l'ingestion d'aliments mal digérés dans le service du rectum, à des problèmes de selles - et ces facteurs provoquent directement une irritation de la muqueuse et de son inflammation. Nous listons les pathologies les plus fréquentes qui contribuent à l'émergence de la proctite:

  • toutes les formes d'hépatite provoquent des perturbations dans le processus de digestion des graisses, qui à leur tour sont la cause de flatulences, de diarrhées, de retards dans les selles qui provoquent une inflammation dans le rectum;
  • la cirrhose du foie entraîne les mêmes conséquences que l'hépatite, mais la maladie se développe plus rapidement et plus activement, car les cellules hépatiques non seulement fonctionnent mal, mais meurent complètement;
  • avec la cholécystite, stagnation de la bile dans la vésicule biliaire, en conséquence - la transformation des aliments pauvres en raison d'un manque d'acides biliaires dans les sucs digestifs;
  • inflammation du pancréas - pancréatite, forme une déficience des enzymes responsables de la dégradation des protéines et des glucides, ce qui crée des conditions pour les processus de putréfaction dans l'intestin, le développement de la dysbiose;
  • ulcère gastrique, gastrite - perturbation de la digestion dans l'estomac, la libération excessive d'acide nuit à la microflore et à la muqueuse de toutes les parties de l'intestin.

Dysbiose intestinale

La perturbation de la microflore dans l'intestin n'est pas considérée comme une maladie en soi. Ceci est une condition réversible, qui est le résultat d'inexactitudes dans la nutrition, l'abus d'antibiotiques et la présence de diverses maladies.

Sous l'influence de facteurs défavorables de bactéries bénéfiques dans l'intestin sont tués, et commencent à dominer les microbes pathogènes et nuisibles qui entraîne par la suite à la diarrhée, la constipation, mauvaise digestion, flatulences. Et tous ces facteurs, comme vous le savez, sont le chemin direct vers le développement de la rectite.

Insuffisance veineuse

Les parois du rectum sont abondamment imprégnées de vaisseaux sanguins qui fournissent une nutrition intestinale et une adsorption des nutriments provenant des aliments digérés. Perturbation de la circulation sanguine dans la région pelvienne conduit à la stagnation, qui se manifeste par un mauvais accès de l'oxygène à la membrane muqueuse, ce qui ralentit la régénération de la paroi intestinale, une diminution de l'immunité locale. Maladies pouvant provoquer une circulation sanguine faible dans le rectum:

  • hémorroïdes - en plus d'une perturbation générale de l'approvisionnement en sang à la zone touchée, les nœuds peuvent provoquer une irritation, des rayures, des ulcères à la place des veines anales dilatées;
  • varices - tôt ou tard déverse dans les hémorroïdes, mais jusqu'à ce que cela se produise, le problème est exprimé en stagnation, ce qui empêche le flux sanguin normal dans l'anus.
  • veines défaite pour former des caillots de sang (thrombus) - - thrombophlébite une maladie dangereuse non seulement localement (pour thrombogenèse dans les hémorroïdes est montré une opération d'urgence), mais aussi pour le corps entier - tout thrombus peut se détacher et obstruer la lumière des vaisseaux sanguins; les thrombus, situés principalement dans le rectum, peuvent provoquer une rectite;
  • troubles généraux de la circulation sanguine dans le corps, tels que l'insuffisance cardiaque et la faiblesse des valves veineuses - provoquer une stagnation du sang dans la partie inférieure du corps, ce qui, en fait, conduit à des problèmes avec la muqueuse du rectum.
Oncologie

Malheureusement, un processus malin dans le rectum est l'une des premières raisons qui peuvent être suspectés lors du développement d'une proctite. Les cellules cancéreuses, qui sont étrangères au corps, provoquent une réaction sous la forme de la production des anticorps appropriés.

En conséquence, en réponse à la croissance tumorale, des agents apparaissent, conjointement avec lesquels les cellules malignes sécrètent des toxines qui endommagent la muqueuse intestinale. Si la proctite du cancer n'est pas détectée à temps, le processus malin se propage au péritoine, entraînant une inflammation de la cavité abdominale - péritonite.

Intoxication

L'intoxication du corps, qui résulte d'un empoisonnement par des agents chimiques, des métaux lourds, ainsi que pendant la radiothérapie, provoque un processus inflammatoire dans la muqueuse du rectum. La proctite est considérée comme l'une des complications les plus courantes de l'irradiation utilisée dans le traitement des patients atteints de cancer.

Conditions auto-immunes

Les maladies dans lesquelles le corps affecte ses propres cellules sont appelées maladies auto-immunes. Dans ce cas, la zone touchée peut être des corps très différents - de l'articulation des sinus au muscle cardiaque. Muqueuses - la cible facile pour l'immunité mutin, mais avec des lésions proctite parois rectales peuvent être une manifestation de ces troubles comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Provocateurs

En plus des causes directes de l'inflammation du rectum, contribuer au développement de l'inflammation et des facteurs communs que les patients font rarement attention:

  • immunité faible;
  • rhumes fréquents;
  • hypothermie du corps;
  • problèmes avec le mouvement de l'intestin;
  • inflammation des organes en contact avec le rectum (vessie, urètre, utérus, vagin, ovaires, prostate, etc.).

Types d'inflammation du rectum

La proctite peut avoir deux formes de flux: aigu et chronique. Dans le premier cas, l'inflammation est aiguë: malaise, fièvre, faiblesse et autres symptômes du processus inflammatoire. Avec la proctite chronique, les symptômes de la maladie sont flous, les symptômes faibles de l'inflammation peuvent être troublants pendant une longue période. En règle générale, l'évolution de la proctite lente avec exacerbations périodiques peut parler de la présence des conditions les plus défavorables: processus auto-immuns, tumeurs, pathologies vasculaires.

Par la nature de la lésion de la muqueuse intestinale, la rectite est subdivisée selon les types:

  • catarrhal-hémorragique - la muqueuse rectale gonfle, devient écarlate, de petits hématomes se forment sur les parois;
  • des foyers catarrhal-purulents à contenu purulent se développent sur les parois du rectum;
  • catarrhal-muqueux - selon les signes, cette proctite est semblable à catarrhal-hémorragique, à l'exception de l'absence d'hémorragies, est caractérisée par une sécrétion excessive de mucus;
  • polypose - la couche muqueuse de l'intestin dégénère en excroissances bénignes - polypes;
  • érosif - sur la surface de la membrane muqueuse érosions et d'autres types de dommages sont formés;
  • ulcération - ulcération à la surface de la couche muqueuse;
  • ulcéreux-nécrotique - ulcères sur la paroi intestinale, alourdis par la nécrose des tissus environnants;
  • purulent-fibrineux - les parois du rectum de l'intérieur sont revêtues d'un film mince constitué de tissus conjonctifs avec des impuretés de contenu purulent.

Le développement d'un processus pathologique dans le rectum peut avoir lieu dans différents scénarios: si les parois intestinales réagissent avec un épaississement à la suite d'une inflammation, cette forme de rectite est appelée hypertrophique. Lorsque la maladie conduit à l'amincissement de l'intestin, le lissage de ses plis, il s'agit alors d'une atrophie. L'épaisseur de paroi inchangée indique un développement normal de la proctite, lorsque les changements dans l'intestin ne sont pas critiques.

Symptômes de proctite

Dans l'inflammation aiguë, ses symptômes sont assez clairs:

  • la sensibilité dans le rectum, qui augmente en essayant de vider;
  • gêne dans l'anus: sensation de brûlure, lourdeur, sensation de corps étranger;
  • sensations désagréables dans le périnée - la douleur dans les intestins peut irradier dans la région génitale chez les hommes et les femmes;
  • soulager la douleur;
  • écoulement de sang et de pus de l'anus;
  • hyperthermie jusqu'à 38 degrés;
  • signes généraux d'intoxication (faiblesse, frissons);
  • désirs désagréables fréquents "grands";
  • problèmes de défécation (selles molles fréquentes ou, au contraire, constipation permanente);
  • veines de sang dans les selles.

L'apparition de tels symptômes devrait encourager le patient à consulter d'urgence le proctologue. En règle générale, les signes de rectite aiguë se développent en quelques heures, un maximum d'une journée, et un diagnostic rapide vous permet de rapidement et avec un minimum d'effort se débarrasser de l'inflammation du rectum.

Proctite aiguë non traitée, ainsi que la présence de maladies graves peuvent donner une image de l'inflammation chronique:

  • douleur faible dans le rectum, inconfort tolérable;
  • fièvre légère;
  • écoulement muqueux ou purulent de l'anus;
  • impuretés sanglantes dans les fèces;
  • des signes d'anémie, si le rectum saigne constamment;
  • maigreur, épuisement du corps - avec proctite sévère, lorsque le processus d'absorption des nutriments dans le rectum est rompu ou l'intoxication se produit à la suite d'une maladie intestinale maligne.

Processus inflammatoire dans le rectum peut couvrir les tissus et les organes environnants, provoquer le développement de pathologies étendues. Parmi les complications qui surviennent souvent à la suite d'une rectite, on peut noter:

  • paraproctite aiguë - la transition de l'inflammation de l'intestin vers le tissu adipeux autour du rectum;
  • abcès chronique avec formation d'une fistule - l'une des conséquences les plus désagréables, qui est exprimé dans l'inflammation purulente, ce qui provoque la fusion du tissu malade et la formation de cavités entre l'intestin et les organes adjacents, y compris l'accès à la surface de la peau;
  • pelvioperitonite - inflammation du péritoine;
  • colite, sigmoïdite - la saisie par le processus pathologique des parties sus-jacentes de l'intestin - sigmoïde et du côlon;
  • la proctite peut provoquer la croissance des polypes et des cellules cancéreuses;
  • avec un tissu cicatriciel de forme rectale sévère conduit à un rétrécissement de la lumière intestinale;
  • l'inflammation de l'intestin change le rapport de la microflore dans le tube digestif, qui, à son tour, est la cause de la dysbiose, réduisant l'immunité locale et générale.

Comment identifier rectite? - Diagnostic de la maladie

Basé sur les plaintes du patient et les manifestations cliniques de la maladie, un médecin proctologue peut supposer la présence d'inflammation dans le rectum. Cependant, il est impossible de diagnostiquer sans réaliser des études objectives. Pour le diagnostic de rectite, les manipulations suivantes sont assignées au patient:

  1. Examen manuel rectal - en insérant les doigts dans l'ouverture anale, le médecin évalue le fonctionnement des sphincters, l'état de la membrane muqueuse du rectum, la présence de sécrétions, révèle les déformations de l'intestin et des organes adjacents.
  2. La rectoscopie est un examen endoscopique qui consiste à examiner le rectum à l'aide d'une microchambre insérée dans l'anus. Il permet de détecter les pathologies sur les parois du rectum et du côlon sigmoïde, si nécessaire - prélever un échantillon de tissu pour l'analyse biopsique.
  3. Biopsie - en règle générale, la barrière du matériel se produit pendant la rectoscopie. L'étude des tissus au microscope permet de répondre à des questions sur la présence de la pathologie de la muqueuse et la probabilité de sa malignité.
  4. Le coprogramme est une analyse de selles, qui permet d'identifier les troubles digestifs et leur nature, la présence de sang dans les selles.
  5. Bakposev - analyse des fèces pour la composition bactérienne, l'identification des agents pathogènes et un test de leur sensibilité aux médicaments antibactériens.
  6. Analyse pour les œufs de vers - aide à détecter les parasites qui pourraient provoquer une proctite.

Traitement de proctite et prophylaxie

Comme pour toute maladie du tractus gastro-intestinal, le traitement de la rectite nécessite une stricte adhérence à un régime alimentaire. Tout d'abord, nous parlons du rejet de produits qui irritent les parois intestinales, notamment les plats aigres, épicés et acides; produits gras et hydrates de carbone, teneur élevée en fibres grossières.

Recommandé: plats visqueux chauds, consistance liquide et semi-liquide des produits, traitement thermique - principalement à ébullition, à la vapeur. Par exemple, un patient souffrant de rectite aiguë peut être recommandé un tel menu:

  • omelette, fromage blanc, riz ou bouillie de semoule dans l'eau avec une tranche de beurre pour le petit déjeuner;
  • bouillon de viande maigre, soupe aux légumes, côtelettes de poulet, viande, poisson blanc, un verre de kissel - pour le déjeuner;
  • Bouillie bouillie sur l'eau, escalope de vapeur, fromage cottage, chapelure de pain de blé - dîner.

Avec proctitis, en plus d'une bonne nutrition, prescrire la charge physique possible. Un mode de vie sédentaire provoque des phénomènes stagnants dans le petit bassin, et c'est le chemin direct vers l'inflammation de l'intestin. Exercice pour le tonus des muscles pelviens et la presse nommer même les patients qui sont représentés en mode couché.

Proctite de traitement avec des médicaments: suppositoires, antibiotiques

Typiquement, la thérapie rectale est effectuée en ambulatoire. Mais dans les formes sévères de l'inflammation du patient est recommandé à traiter à l'hôpital: d'une part, il permet au patient de l'alimentation, et d'autre part, aide à abandonner les mauvaises habitudes et mener une vie saine, en troisième lieu, fournit un traitement efficace sous la supervision de spécialistes.

Lorsque proctitis, le patient peut être prescrit les médicaments suivants:

  1. Antibactérien et antiviral, selon les résultats d'études bactériologiques (métronidazole, lévomitsétine, pénicillines, macrolides, etc.)
  2. Spasmolytiques (No-shpa) - pour soulager le syndrome de la douleur, éliminer les spasmes, faciliter la défécation.
  3. Les agents antiallergiques - détendre les parois du rectum.
  4. Les moyens qui améliorent la régénération des tissus (suppositoires avec du méthyluracile, huile d'argousier) aident à restaurer la membrane muqueuse, à améliorer les processus métaboliques et à éliminer les symptômes d'inflammation.
  5. Les préparations hormonales (dexaméthasone, hydrocortisone) sont prescrites pour certains types de rectite.

Comme mesures supplémentaires, les lavements (pour assurer la vidange de l'intestin), les lavements avec des solutions de guérison, les herbes (camomille, calendula, collargol) sont recommandés. Les bains sédentaires locaux avec du permanganate de potassium ont un effet antiseptique local.

Le traitement chirurgical de la proctite

Dans certains cas, avec une rectite, une intervention chirurgicale est indiquée:

  • la transition de l'inflammation vers le tissu adipeux (paraproctite), qui nécessite l'excision de l'abcès;
  • la cicatrisation des tissus sur le site de l'inflammation peut conduire à un rétrécissement de la lumière du rectum - une opération est recommandée pour restaurer le canal normal;
  • proctite, qui ne se prête pas à un traitement conservateur;
  • L'inflammation est causée par un néoplasme dans l'intestin;
  • diagnostiqué une colite ulcéreuse non spécifique.

Traitement de la proctite chronique

La rectite chronique paresseuse nécessite un traitement d'entretien constant visant à renforcer l'immunité, soulager les symptômes de l'inflammation. Recommandé:

  • traitement de la boue;
  • bains au radon;
  • balnéothérapie;
  • massage
  • physiothérapie;
  • Exercice de thérapie.

Toutes les procédures énumérées sont indiquées par un traitement de cours dans un cadre de sanatorium-resort.

Prévention de l'inflammation du rectum

Les mesures de prévention de la proctite et de sa rechute consistent à maintenir la santé générale et locale:

  • traitement rapide des maladies du tractus gastro-intestinal;
  • l'élimination de l'inflammation dans les organes voisins;
  • une bonne nutrition (restriction de frits, gras, aigus);
  • refus d'alcool et de fumer;
  • hygiène soigneuse de l'anus et des organes génitaux;
  • Utilisation de contraceptifs de barrière pour exclure la transmission de l'infection pendant les actes sexuels.

Inflammation du rectum: causes, symptômes, complications possibles. Méthodes de traitement de l'inflammation du rectum

Le rectum appartient à la partie inférieure du système intestinal.

En raison des particularités de son emplacement, il souffre souvent de diverses maladies.

Considérez plus en détail les symptômes de l'inflammation rectale, les causes, ainsi que les méthodes de traitement de cette maladie.

Inflammation du rectum: causes

Les causes suivantes peuvent provoquer une inflammation du rectum:

1. Hypothermie grave du corps.

2. La radiothérapie précédente.

3. Diverses maladies de la digestion, qui ne sont pas traitées (ulcère, colite, dysbactériose, etc.).

4. Maladies infectieuses, maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, syphilis, herpès, etc.).

5. Les dommages à l'intestin lors de l'exécution d'un massage de la prostate incorrect chez les hommes ou après que le lavement est établi.

6. Fracture de l'anus ou non guéri par les hémorroïdes.

7. Troubles des selles (constipation fréquente, diarrhée).

8. L'infection par Staphylococcus ou E. coli peut provoquer une inflammation dans les organes voisins, par exemple le rectum.

9. Tuberculose. Dans ce cas, l'infection pénètre dans le rectum avec la circulation sanguine ou à travers des fissures dans la peau. Dans cette condition, les ulcères commenceront à se former dans le rectum, et il deviendra enflammé.

10. La proctite (forme gonorrhéique) peut passer dans le rectum par le vagin chez la femme.

11. Dommage au rectum avec contacts sexuels non traditionnels (rapports sexuels anaux).

12. Récemment subi des interventions chirurgicales sur le rectum, ce qui a contribué à un traumatisme et une infection dans l'intestin. Cela peut provoquer une inflammation sévère.

13. Blessure de la cavité intestinale par les veaux, dans laquelle on peut trouver les os de poisson et d'autres restes de nourriture durs et tranchants.

14. Inflammation de l'intestin à la suite d'un traumatisme à la naissance (elle survient après une rupture vaginale ou avec une forte tension pendant l'accouchement).

15. Mauvaise nutrition. Cet article fait référence à l'utilisation fréquente d'aliments épicés et gras, d'épices, d'assaisonnements, de diverses sauces épicées et de boissons gazeuses. La réception de boissons alcoolisées, qui irritent fortement la muqueuse rectale, est également importante.

En plus des principales causes de l'inflammation de l'intestin, ces maladies peuvent:

1. Hépatite (virale, médicamenteuse ou toxique). Cette maladie affecte le foie, qui commence à produire des acides spéciaux. Ils aggravent la digestion, provoquent un gonflement et irritent fortement le rectum.

2. La cirrhose est une maladie qui affecte également le foie. Il conduit à la mort cellulaire de cet organe et est affiché négativement sur tous les systèmes du corps.

3. La cholécystite est une maladie dans laquelle la vésicule biliaire est fortement enflammée. Pour cette raison, le système digestif échoue, et le rectum peut devenir enflammé.

Inflammation du rectum: symptômes et signes

L'inflammation du rectum ou de la proctite peut avoir deux formes de percolation: aiguë et chronique. Chacun d'eux est accompagné de ses symptômes.

La proctite aiguë a de tels symptômes:

1. Douleur dans le rectum, ce qui peut donner au bas de l'abdomen. Habituellement, il est aigu et s'intensifie après la défécation.

2. Ballonnements.

3. Inconfort et sensation de lourdeur dans le bas-ventre.

4. L'apparition du sang du rectum.

5. Augmentation de la température du corps.

6. Apparition de douleurs douloureuses dans la longe et le périnée.

7. Faiblesse et perte d'efficacité.

8. Les troubles de l'appétit et les maux de tête.

9. Les envies fréquentes de défécation accompagnées de douleur.

En règle générale, les symptômes ci-dessus de l'inflammation aiguë du rectum se développent dans les 1-2 jours.

Une image clinique complètement différente de la proctite chronique. Habituellement, il est accompagné des symptômes suivants:

1. Douleurs légèrement exprimées dans le rectum, qui ont un cours onduleux (il y a des périodes d'exacerbations et le temps de l'évolution monotone de la maladie).

2. Apparition de démangeaisons sévères et de brûlures dans l'anus.

3. Augmentation mineure de la température corporelle, ce qui indique la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.

4. L'apparition d'un écoulement purulent du rectum indique la progression de l'infection.

5. L'anémie peut se développer en raison de l'épuisement du corps, ainsi que de la perte de sang pendant la défécation.

6. Perte d'appétit et détérioration de la digestion (apparition de constipation fréquente ou de diarrhée).

La forme chronique de rectite se développe en raison de l'inflammation aiguë non traitée ou non complètement éliminée du rectum. Dans cette condition, une personne aura besoin d'un traitement médical plus long et plus sévère.

De plus, la proctite chronique est considérée comme la plus dangereuse car elle peut provoquer le développement de complications graves dans l'état du patient.

Inflammation du rectum: diagnostic et traitement

Lorsque les premiers signes de maladie apparaissent, vous devriez consulter votre médecin. Après avoir examiné le patient et recueilli une anamnèse, le médecin prescrira les études suivantes:

1. Tests sanguins cliniques.

Le traitement de la proctite dépend de la forme et de la complexité de la maladie, des résultats des tests, ainsi que des symptômes généraux et de la présence de pathologies chroniques chez le patient.

La thérapie traditionnelle prévoit:

1. Respect du repos au lit et refus complet de l'alcool.

2. Respect d'un régime strict. Dans un tel régime thérapeutique, le patient devrait s'abstenir d'utiliser les produits suivants:

• sel et sucre (également confiserie);

• Aliments tranchants et frits;

• des boissons gazeuses sucrées;

La base du régime devrait être les produits suivants:

• les fruits secs et les décoctions de ceux-ci;

• décoctions de fruits;

• de la viande bouillie ou du poisson;

3. Il est recommandé au patient d'ajuster son alimentation (manger en même temps, ne pas trop manger, manger de petites portions). Aussi les aliments indigestes (viande par exemple) doivent être servis sous une forme écrasée.

4. Le traitement médicamenteux implique la nomination d'antibiotiques pour éliminer l'infection. La durée de la thérapie avec de tels médicaments est choisie individuellement pour chaque patient, en fonction de l'agent causal de la maladie. Les médicaments les plus efficaces de ce groupe sont de tels antibiotiques:

5. Avec des spasmes et des douleurs sévères, des antispasmodiques sont prescrits (No-shpa).

6. Avec une inflammation sévère, les corticostéroïdes et les médicaments hormonaux sous la forme de suppositoires et de gels (Relief) sont utilisés. Avec leur aide, vous pouvez éliminer la douleur, l'inflammation et les démangeaisons.

7. Il est très important dans le traitement de la rectite de faire des bains sessiles avec l'ajout de permanganate de potassium et de bouillon d'herbes médicinales (camomille, millepertuis). Ils aideront à éliminer l'inflammation et à éliminer l'infection.

8. Avec la proctite chronique, il est utile de mettre des microclysters avec de l'huile d'argousier.

S'il n'y a pas d'effet positif de la thérapie traditionnelle, le patient peut recevoir un traitement chirurgical.

Inflammation du rectum: traitement, complications, prévention

En l'absence de traitement en temps opportun, une inflammation du rectum peut entraîner les complications suivantes:

1. Diminution de l'immunité.

2. Développement de l'anémie et de la douleur chronique pendant la défécation.

3. Digestion sévère.

4. Inflammation des tissus entourant le rectum.

5. Développement de la pathologie oncologique dans le rectum.

6. Formation de fistules rectales, à travers lesquelles le pus commencera à couler.

7. Transition de la maladie dans une forme chronique.

8. Contraction intestinale due à la cicatrisation.

9. Violation de la perméabilité des selles dans le rectum.

Pour réduire le risque de cette pathologie, on devrait adhérer à de telles recommandations médicales:

1. Refusez de fumer et de boire de l'alcool.

2. Évitez le stress et la tension nerveuse.

3. Lorsque vous avez des relations sexuelles, utilisez toujours un préservatif. Il est également important d'avoir un partenaire permanent.

4. Mangez et évitez de manger des aliments excessivement gras et épicés.

5. En temps opportun, traiter les maladies qui peuvent causer une inflammation du rectum.

6. Ne vous engagez pas dans l'auto-traitement et lorsque les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin.

7. Deux fois par an pour faire un examen prophylactique avec un proctologue. Il est également souhaitable de pratiquer une échographie de la cavité abdominale.

8. Évitez l'hypothermie forte.

9. Ne pas manger dans des endroits de restauration rapide, où vous pouvez facilement attraper un E. coli.

Les symptômes et le traitement de l'inflammation du côlon

Causes de la maladie

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • inexactitudes nutritionnelles (prédominance dans le menu des plats aigus et utilisation fréquente des boissons alcoolisées);
  • le béribéri;
  • les infections transférées (l'amygdalite, la grippe, la dysenterie), ainsi que les maladies vénériennes et les empoisonnements alimentaires;
  • dysbiose intestinale après antibiotiques;
  • violation de l'équilibre acide du suc gastrique, qui se produit avec certaines maladies du système digestif;
  • pathologie du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire;
  • interventions chirurgicales dans les maladies du rectum;
  • lésion mécanique de la muqueuse du rectum par des corps étrangers;
  • utilisation erronée de produits chimiques dans les lavements (arsenic, plomb, chlorure de calcium, acide phénique, solution de mercure);
  • irritants de température, à la suite de laquelle une brûlure se produit sur la muqueuse;
  • les processus inflammatoires dans les organes adjacents (abcès, endométrite, prostatite, paramétrite, cystite, vulvovaginite et al.);
  • Selles de congestion (constipation chronique);
  • abus de laxatifs;
  • utilisation fréquente de lavements;
  • radiothérapie;
  • une réaction allergique.

La cause la plus courante de la maladie devient une pénétration dans la paroi du rectum d'une infection intestinale (balantidiums, Enterococcus, trichomonas, Escherichia, la dysenterie ou bâtonnets typhoïde) ou microflore certaines infections spécifiques (syphilis, la tuberculose, la gonorrhée, la coccidioïdomycose, la candidose ou actinomycose). En même temps, il développe une rectite aiguë, au fil du temps peut devenir un processus chronique.

L'inflammation chronique du rectum survient généralement après une rectite aiguë ou une colite. C'est rarement une maladie primaire. Habituellement, il est précédé d'une série de pathologies. La plupart des patients qui ont subi des séances de radiothérapie pour des maladies malignes des organes pelviens développent souvent une proctite de radiation, procédant dans un degré facile.

Classification de la proctite

Par la nature de l'évolution de la maladie distinguer:

  • pointu;
  • subaiguë
  • chronique (atrophique, hypertrophique et post-irradiation).

Les caractéristiques pathologoanatomiques du processus distinguent:

  • catarrhale;
  • visqueux;
  • hémorragique;
  • fibreux;
  • purulent;
  • ulcératif.

La localisation du processus inflammatoire est distinguée:

  • cryptite - inflammation des cryptes de clignement - dépressions dans la paroi du canal anal;
  • sphinctérite - inflammation de la muqueuse et de la peau du canal anal;
  • papillite - inflammation des papilles anales.

Selon le développement du processus, les rectites primaires et secondaires sont distinguées.

Les symptômes de la maladie

La proctite aiguë se développe rapidement et progresse assez fortement. Ses principales manifestations sont:

  • augmentation de la température corporelle;
  • frissons sévères;
  • une vive douleur dans le rectum, qui devient intense à chaque acte de défécation;
  • ténesme fréquent avec constipation permanente (chronique);
  • avec la diarrhée, l'apparition de sang et de pus dans les selles (en particulier avec la proctite de gonorrhée);
  • sensation de lourdeur dans le rectum;
  • douleur dans le périnée;
  • soulager la douleur;
  • brûlure grave dans l'anus.


L'inflammation chronique du rectum apparaît imperceptiblement, avec des symptômes communs presque absents. Des signes locaux pendant l'exacerbation des patients du procès marquent:

  • inconfort dans le rectum;
  • des démangeaisons;
  • moculation de la peau;
  • brûler dans la région anale;
  • apparition dans les selles d'une petite quantité de mucus.

Ces symptômes sont souvent ignorés par les patients, et ils évitent d'aller chez le médecin, mais essayez d'obtenir des remèdes maison pour le traitement. Mais le processus inflammatoire progresse ainsi, contribuant à l'apparition de complications, telles que:

  • les hémorroïdes;
  • paraproctite;
  • fracture de l'anus.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic est fait par un proctologue. Pour cela, en plus de l'enquête, le patient subit les types d'examens suivants:

  • La palpation est la sensation du rectum à la main. Cela révélera la zone de douleur et la présence d'un processus inflammatoire.
  • Sigmoïdoscopie - une méthode instrumentale de l'examen du rectum, ce qui permet de voir visuellement les lésions inflammatoires, les changements hypertrophiques et atrophiques dans la muqueuse, la présence d'ulcères, polypes faux, l'état du sous-muqueuse, et plus encore. Au cours de cette étude réalisée une biopsie - des échantillons de biopsie pour examen histologique. Il est nécessaire pour le diagnostic différentiel, parce que les symptômes similaires peuvent apparaître aux premières étapes de pathologies tumorales.
  • La culture bactériologique des matières fécales est une méthode d'examen en laboratoire qui permet de déterminer le type de pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens.

Comment traiter la proctite

Le traitement de la maladie consiste à éliminer la cause qui a provoqué l'inflammation. Cela crée toutes les conditions nécessaires pour la réussite du traitement en premier lieu - le repos au lit, les antibiotiques, un traitement symptomatique, ainsi que le régime alimentaire léger. De l'alimentation est nécessaire pour éliminer les produits qui contiennent des fibres, ainsi que forte, épicé, salé, frit, les aliments gras et d'alcool. Les médicaments qui sont utilisés dans le traitement de la proctite:

  • les antibiotiques (Colimycine, Neomycin-sulfate);
  • les sulfanilamides (Disulfan, Ftalazol, Sulfodimezin);
  • anesthésiques-antiseptiques (suppositoires avec extrait de belladone, Betiol, Anuzol).

En plus des médicaments, le patient est prescrit un certain nombre de procédures:

  • lavement chaud avec addition de permanganate de potassium, de camomille, d'huile de poisson, d'éthacridine, de protargol ou de collargol;
  • bains subaquatiques - lavage sous l'eau de l'intestin à l'aide d'outils spéciaux;
  • douche d'entrejambe ou bains sédentaires chauds avec des désinfectants (par exemple, Tanin);
  • Procédé ulcéreuse en présence d'antibiotiques ou de sulfamides poudre de revêtement directement sur la surface de la muqueuse à l'aide miroir sigmoïdoscopie ou rectale.

Lorsque la constipation est recommandée d'utiliser régulièrement des laxatifs et des lavements, ainsi que d'ajuster les selles avec un régime alimentaire. Pendant la rémission, un traitement de spa peut être offert.

Si vous êtes concerné:

  • douleur abdominale, nausée ou vomissement;
  • les brûlures d'estomac;
  • troubles de la selle, alternant avec la constipation;
  • sautes d'humeur;

Nous vous recommandons de lire le blog de Galina Savina sur comment elle a fait face aux problèmes gastro-intestinaux.

Inflammation du rectum - symptômes et traitement avec des remèdes traditionnels et populaires

La proctite est une maladie assez commune, qui ne se manifeste presque pas au premier stade, mais elle peut aussi avoir des conséquences graves au cours de la progression. Par conséquent, il est important de tout savoir sur les symptômes et le traitement de l'inflammation du rectum.

Causes de la maladie

La proctite accompagne souvent l'entérocolite, la proctosigmoïdite et d'autres maladies. L'un des facteurs contribuant à son apparition est une microflore pathogène, qui tombe des organes génitaux, de l'anus ou de l'intestin supérieur. L'inflammation du rectum commence pour les raisons suivantes:

  • utilisation fréquente de plats salés et épicés, restauration rapide;
  • régime alimentaire inadéquat;
  • les maladies des organes pelviens;
  • système immunitaire faible;
  • dommages mécaniques à l'intestin;
  • constipation permanente et hémorroïdes;
  • maladies vénériennes;
  • infection;
  • conséquences de la radiothérapie.

Formes d'inflammation

La maladie peut survenir sous plusieurs formes:

  1. Aiguë - affecte la membrane muqueuse. Il se pose brusquement, le processus inflammatoire peut durer plusieurs heures ou plusieurs jours. Dans ce cas, les symptômes de l'inflammation du rectum apparaissent plutôt brillamment.
  2. Chronique - la maladie affecte les couches profondes de la muqueuse et dure pendant des années, des mois. Il est important de commencer le traitement à temps et de suivre toutes les recommandations des médecins.
  3. Catarrhal-hémorragique - hémorragie par points dispersée dans le rectum.
  4. Catarrhal-purulent - accompagné par la formation de sécrétions purulentes à l'intérieur de l'intestin.
  5. Polypose - les polypes apparaissent dans le corps.
  6. Erosive - pour cette forme est caractérisée par un grand nombre d'érosions et d'ulcères qui se produisent sur la muqueuse intestinale.

Signes de rectite aiguë

Cette forme de la maladie se manifeste par des symptômes tels que:

  • douleur dans le rectum, une sensation de lourdeur;
  • des démangeaisons dans l'anus;
  • une abondance d'écoulement purulent et sanglant, d'inconfort pendant la défécation;
  • tire constamment les toilettes.

En outre, il peut y avoir une douleur dans le périnée, le bas du dos, la diarrhée sanglante, la constipation, une forte augmentation de la température.

Les symptômes de l'inflammation chronique

La médecine identifie un processus chronique hypertrophique et atrophique. Dans le premier cas, un amincissement de la muqueuse est observé, les plis commencent à devenir plus lisses. Dans la seconde, leur épaississement a lieu, avec le temps le rectum acquiert une structure lâche. À l'exacerbation du malade se sent la plus forte douleur à la défécation, le sentiment de l'inconfort. Lorsque la maladie disparaît, une décharge incompréhensible de l'anus peut apparaître.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée avec une exacerbation. Le médecin peut prescrire la rectoscopie, la cytologie des masses fécales, la biopsie de la paroi intestinale. Le traitement de l'inflammation du rectum devrait être complet et inclure:

  • prendre des médicaments;
  • un régime strict;
  • respect obligatoire des règles d'hygiène.

La proctite aiguë est traitée dans un hôpital, car le patient a besoin d'un repos au lit. Le traitement d'une maladie chronique est possible en ambulatoire sous la stricte surveillance d'un médecin. Si le traitement conservateur ne donne pas de résultats positifs, l'inflammation conduit à un rétrécissement de la lumière du côlon, la formation de cicatrices, la chirurgie d'urgence est nécessaire.

Régime avec proctite

Le patient doit se conformer aux directives diététiques recommandées par le docteur. L'alimentation vous permet d'éliminer rapidement l'inflammation et d'éviter les rechutes. De l'alimentation doit être exclu la nourriture qui irrite les intestins, boire une grande quantité d'eau minérale purifiée. Accepte l'utilisation peu fréquente d'aliments contenant des fibres. Les boissons alcoolisées sont strictement interdites. Le menu devrait inclure des soupes légères, des céréales râpées, des produits à base de lait acidulé, du poisson et de la viande.

En plus d'une bonne nutrition, le patient a une activité physique modérée. Travail sédentaire provoque des phénomènes stagnants dans le petit bassin, ce qui conduit à son tour à une inflammation de l'intestin. Des exercices pour le tonus musculaire sont prescrits même pour les patients dont le repos au lit est indiqué.

Traitement médicamenteux

Tout d'abord, le médecin prescrit des antibiotiques qui préviennent d'autres infections intestinales. Il est nécessaire d'effectuer une étude sur la flore pathogène, ainsi qu'un test spécial, à l'aide duquel la sensibilité à différents antibiotiques est déterminée. Dans ce cas, le traitement sera plus efficace. Le plus souvent pour le traitement de la proctite sont utilisés des antibiotiques tels que:

  • les macrolides;
  • les céphalosporines;
  • la lévomycétine;
  • les pénicillines;
  • Métronidazole.

Pour soulager la douleur, le médecin peut prescrire des antispasmodiques - No-shpu ou Riabalu. Dans les cas graves, les corticostéroïdes sont prescrits - les médicaments hormonaux topiques. Ils aident à soulager la douleur, les démangeaisons et les brûlures, arrêtent le processus inflammatoire dans l'anus et facilitent grandement l'état général du patient.

Bougies pour l'inflammation du rectum

Le plus souvent, les patients souffrant de proctite, une bougie spéciale désignent - suppositoires solides qui se dissolvent au contact avec le milieu chaud.

Ils sont facilement injectés dans la zone rectale et affectent localement le problème.

Suppositoires rectaux pour l'inflammation du rectum sont divisés en plusieurs catégories en fonction du type d'exposition. Il y a des médicaments hémostatiques, des analgésiques et des antispasmodiques. Habituellement, à des bougies prescrites Anuzol proctite, Proktozan, secours, Aurobin, Ultraproct et ainsi de suite. Ils contiennent des extraits d'herbes et d'huiles végétales qui adoucissent la muqueuse, ainsi que différents antibiotiques, des agents anti-inflammatoires, analgésiques. Traitement des symptômes de l'inflammation du rectum avec des suppositoires donne le résultat maximum en combinaison avec des comprimés oraux.

Traitement chirurgical

Dans certains cas, la rectite est réalisée intervention chirurgicale. Les indications pour l'opération sont:

  1. Transition de l'inflammation au tissu adipeux - nécessite l'excision de l'abcès.
  2. Proctite, ne pouvant pas être traitée par une méthode médicamenteuse.
  3. La cicatrisation des tissus dans la zone enflammée, ce qui peut conduire à un rétrécissement de la lumière du rectum - l'opération est conçue pour restaurer le canal normal.
  4. La cause de l'inflammation sont des tumeurs dans l'intestin.

Traitement de la proctite chronique

forme chronique indolent de la maladie nécessite un traitement d'entretien constant, qui vise à renforcer le système immunitaire et réduire les symptômes de l'inflammation. Le patient est recommandé:

  • traitement de la boue;
  • bains au radon;
  • massage
  • balnéothérapie;
  • physiothérapie;
  • Exercice de thérapie.

Toutes les procédures doivent être suivies d'un cours, de préférence dans un cadre de sanatorium-resort.

Recettes de la médecine traditionnelle

Pour éliminer les symptômes de la maladie, vous pouvez utiliser divers remèdes populaires. Ils aideront à se débarrasser des démangeaisons et des brûlures, soulager la douleur et arrêter les saignements rectaux. Parmi les moyens les plus courants peuvent être identifiés:

  • Bougies maison faites de graisse de blaireau, de beurre, de produits apicoles ou de pommes de terre crues.
  • Onguents à base d'huile d'olive ou de gelée de pétrole.
  • Lotion de bouillons d'herbes - camomille, écorce de chêne, calendula, etc.
  • Décoctions d'herbes médicinales pour l'ingestion.

Il est important de se rappeler que les ingrédients naturels peuvent induire des réactions individuelles. Par conséquent, le traitement des symptômes de l'inflammation du rectum avec des remèdes populaires n'est possible qu'après consultation avec le médecin traitant. Des mesures hygiéniques spéciales sont également recommandées - microclysters avec bouillon de camomille et autres médicaments.

Prévention

Pour prévenir la proctite ou sa rechute, il faut adhérer à des recommandations simples:

  1. L'élimination de l'inflammation dans d'autres organes.
  2. Traitement rapide des maladies du tractus gastro-intestinal.
  3. Nutrition rationnelle.
  4. Refus de fumer et d'alcool.
  5. Respect des règles d'hygiène des organes génitaux et de l'anus.
  6. Utilisation de contraceptifs pour éviter l'infection pendant les rapports sexuels.

L'inflammation du rectum est une maladie désagréable et insidieuse. En l'absence de traitement, il peut se propager aux organes et tissus voisins, entraîner des complications graves et une diminution critique de l'immunité. La proctite est un problème grave qui nécessite un contact immédiat avec un médecin.

Comment traiter l'inflammation du rectum?

L'inflammation du rectum appartient au nombre de maladies non dangereuses pour la santé humaine. Cette pathologie est caractérisée par la défaite de la membrane muqueuse de l'intestin épais, située à proximité du sphincter. Les symptômes de l'inflammation du rectum se produisent sous une forme légère. Dans ce cas, les conséquences de la proctite sont assez graves. C'est le principal danger de la maladie.

Débarrassez-vous de la pathologie des bougies anti-inflammatoires, des antibiotiques et d'autres médicaments, dont certains peuvent être utilisés à la maison. La rectite doit être déterminée par un médecin. Seulement, il sait comment traiter correctement l'inflammation du rectum.

Causes de la maladie

L'inflammation dans le rectum peut survenir pour diverses raisons, souvent sans relation les unes avec les autres. Les facteurs prédisposant au développement de la pathologie sont généralement divisés en deux grands groupes:

Processus inflammatoire dans le rectum se pose à cause de:

  • Introduction à l'anus de substances qui irritent la muqueuse intestinale, ou des corps étrangers. Ceux-ci peuvent être des suppositoires rectaux basés sur des recettes folkloriques, des huiles essentielles et d'autres produits. Habituellement, les symptômes de l'inflammation de la muqueuse rectale dans de telles circonstances ne font qu'augmenter.
  • Dommages mécaniques. Se produit souvent en raison de l'auto-massage de la prostate, la zone autour de l'anus.
  • Infection de l'intestin lors du passage des bactéries des tissus voisins. Il peut s'agir d'une inflammation de la cellulose près du rectum, de lésions du vagin et d'autres organes proches.
  • Tumeur maligne dans l'intestin.

Parmi les causes communes qui provoquent la formation de foyers inflammatoires dans la région du sphincter, on trouve des maladies de nature différente:

  • Pathologies infectieuses (entérovirus, esherigiosme, salmonellose). L'apparition de foyers d'inflammation provoque souvent une diarrhée prolongée.
  • Pathologies auto-immunes (maladie de Chagas).
  • Parasites
  • Infections sexuellement transmissibles (syphilis, gonorrhée).
  • Les maladies qui mènent à une violation de la motilité intestinale. Des problèmes similaires peuvent être causés par une opération infructueuse sur l'organe.
  • Forme intestinale du mal des rayons. Il survient après un traitement à long terme d'une tumeur cancéreuse.
  • Mauvais régime.
  • Constipation régulière.
  • Pathologie du tube digestif. L'intestin est également affecté en cas de flux prolongé de processus stagnants dans les organes pelviens. Il peut s'agir d'hémorroïdes, de prostatite, d'adénome de la prostate, de varices. Un autre facteur important contribuant à la formation de foyers d'inflammation est la faiblesse du système immunitaire.

Pour provoquer l'apparition d'une rectite, en plus des facteurs ci-dessus, les raisons suivantes peuvent être:

  1. rhumes fréquents;
  2. surfusion;
  3. perturbation de l'intestin.

Symptomatologie de la maladie

La proctite se produit sous trois formes. À cet égard, les symptômes de la maladie peuvent différer les uns des autres. Dans la forme aiguë de la présence de la pathologie, il y a deux phénomènes principaux:

  • Sensations douloureuses. La douleur tire et coule avec une intensité moyenne. Les sensations désagréables irradient souvent dans la région abdominale, de sorte que le patient au cours de l'enquête ne peut pas indiquer avec précision leur localisation. Le syndrome douloureux est toujours pire pendant la défécation.
  • Les longues sensations désagréables deviennent la raison de l'irritabilité augmentée du patient.
  • Violation de la défécation.

Le deuxième symptôme lumineux, indiquant un problème avec les intestins. Dans les masses fécales une grande accumulation de mucus est trouvée. Son apparence est expliquée par l'augmentation des envies de déféquer. Dans un certain nombre de cas, de petits caillots de sang sont isolés. En raison de la barrière psychologique résultant de la peur de se rendre à nouveau aux toilettes, la constipation se produit.

Violation de la motilité de l'estomac.

  • La température monte à 37,5 degrés.
  • Diminution de l'appétit

La forme chronique de la pathologie considérée est caractérisée par le fait que les périodes d'exacerbation sont remplacées par une rémission prolongée. Le diagnostic est fait seulement dans le cas où la maladie se manifeste pendant six mois ou plus.

Au cours de la rémission de la proctite, il existe des sensations essentiellement désagréables dans l'anus. Habituellement, la forme chronique de la maladie survient dans le cadre d'un cours prolongé d'autres pathologies. Par conséquent, les problèmes rencontrés par le patient, reflètent principalement la maladie sous-jacente.

Certains médecins attribuent la forme rectale radiale sous une forme distincte. Le principal signe de pathologie est une douleur intense qui dure pendant une assez longue période de temps. La médecine moderne ne peut pas encore offrir les moyens d'éliminer efficacement ce symptôme.

En plus de la douleur, le patient fait face aux manifestations suivantes de proctite de rayonnement:

  • immunité faible;
  • une forte diminution de l'appétit;
  • signes caractéristiques de l'intoxication générale du corps;
  • réduction du poids corporel total du patient.

Aussi, le nombre de symptômes caractéristiques de la proctite inclut des changements survenant dans l'ouverture anale:

  • les parois du rectum deviennent rouges;
  • l'apparition de fissures et de trous dans la fistule;
  • autour de l'anus, on observe une rougeur de la peau;
  • lorsque la forme chronique de la maladie est possible, l'apparition d'hémorroïdes.

Types de pathologie

Selon la nature de la lésion muqueuse, la pathologie considérée est divisée en plusieurs types:

  • Catarrhal. Il se produit principalement lorsqu'il est exposé à des irritants dans le rectum. La pathologie est caractérisée par un gonflement de la membrane muqueuse, la formation de petits hématomes sur les parois, des pustules. Il est également possible d'augmenter le volume de mucus sécrété. L'apparition de pustules provoque souvent des micro-organismes pathogènes.
  • Polypose Le signe principal de la formation de la forme polyptique de la proctite est l'apparition dans le rectum de polypes, ou excroissances bénignes.
  • Erosive. Il se produit généralement avec un long cours de pathologie. L'aspect érosif est caractérisé par l'amincissement de la couche superficielle de l'intestin.
  • Ulcératif Pour cette forme de maladie, l'apparition d'érosions profondes, affectant les fibres musculaires du rectum.
  • Mélangé Il résulte de l'impact de plusieurs facteurs provoquants.

Diagnostics

Le diagnostic de la proctite implique un ensemble de mesures visant à établir la véritable cause de la maladie. Les méthodes suivantes sont fournies:

  1. Palpation du rectum. La palpation permet non seulement d'établir la présence de foyers d'inflammation, mais aussi de trouver la cause qui a déclenché l'apparition de la maladie. Le patient prend une position genou-coude pendant l'examen, et le médecin insère un doigt dans l'anus.
  2. À la fin de la procédure, les éléments suivants sont analysés:
    décharge de l'intestin;
    la présence de néoplasmes dans la région où la palpation a été réalisée;
    état des parois intestinales.
  3. Méthodes instrumentales Les méthodes instrumentales de recherche fournissent l'image la plus complète des processus pathogènes se déroulant dans l'intestin. Le diagnostic est effectué par:
  4. Anoscopie L'examen est effectué avec un miroir proctologique. Cet appareil améliore la vue du rectum.
  5. Recto-manoscopie. Un long tube élastique est inséré dans l'ouverture anale du patient à une profondeur de 30 cm.La méthode permet d'évaluer l'état de la membrane muqueuse et d'établir la forme de la pathologie.
  6. L'anuscopie est réalisée le premier jour après le traitement du problème par le patient. Cependant, une préparation de trois jours est requise pour la sigmoïdoscopie, au cours de laquelle le patient doit suivre un certain régime, excluant du régime les aliments riches en fibres. À l'avenir, le patient est mis plusieurs lavements pour un lavage complet de l'intestin.

En cas de suspicion d'un néoplasme malin, une biopsie est prescrite, impliquant la collecte d'un petit nombre de tissus et leur examen subséquent au microscope. De plus, des analyses de fèces, de sang et d'urine sont prescrites. Ces dernières méthodes sont recommandées dans les cas où des maladies concomitantes sont observées.

Traitement

Traitement de l'inflammation du rectum commence par la nomination d'un régime spécial. Il permet une période de temps relativement courte pour soulager la manifestation des principaux symptômes caractéristiques de la proctite.

Le régime implique un refus de consommer ce qui suit:

  • plats gras et épicés;
  • épices;
  • aliments acides.

Ils devraient être remplacés par des plats liquides et des légumes cuits à la vapeur. Il est également recommandé de faire des exercices physiques sans trop charger le corps. Ils empêchent la formation de processus stagnants dans la région pelvienne.

Le traitement de la proctite est effectué à domicile et en ambulatoire. Dans le traitement de l'affection les médicaments suivants sont utilisés:

Antiviral et antibactérien. Ceux-ci comprennent Levomycetin, Penicillin, Metronidazole.

Bougies pour l'inflammation du rectum. Ils aident à éliminer le syndrome de la douleur. Agents antiallergiques Ils sont utilisés pour détendre les fibres musculaires intestinales.

Bougies avec du méthyluracile. Assigné pour restaurer la muqueuse.

Les médicaments hormonaux. Ils ne sont utilisés que dans de rares cas. Ils peuvent rapidement soulager la douleur et la sensation de brûlure.

Les préparations médicinales, ainsi que leur dosage et le mode d'application, doivent être prescrits par le médecin traitant sur la base des données obtenues lors du diagnostic.

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer les foyers d'inflammation comprennent des procédures supplémentaires:

  • bains sédentaires avec ajout de permanganate de potassium;
  • lavements avec des remèdes à base de plantes;
  • méthodes de traitement balnéothérapeutiques;
  • massage
  • physiothérapie;
  • traitement avec de la boue.

La rectite doit être traitée rapidement. Une évolution prolongée de la maladie peut provoquer l'apparition des complications suivantes:

  1. paraproctite (inflammation des tissus intestinaux);
  2. sigmoïdite (inflammation du côlon sigmoïde);
  3. tumeur.

Prévention

Afin de prévenir la proctite, il est recommandé qu'un certain nombre de conditions soient régulièrement remplies:

  1. Traitement rapide des pathologies intestinales.
  2. Élimination des processus inflammatoires dans les organes situés à proximité immédiate de l'intestin.

Une bonne nutrition, suggérant une restriction dans le régime alimentaire des aliments frits et gras.
Refus de boissons alcoolisées et de fumer. Respect des règles d'hygiène pour les organes génitaux et l'anus. L'utilisation de contraceptifs pendant les rapports sexuels.

Vous Êtes Intéressé Varices

Que faire si les veines agissent sur les jambes

Causes

La longueur totale de toutes les veines et vaisseaux du corps humain est d'environ 100 000 kilomètres. La part des veines est de près de 600 mille mètres....

Taches sur les jambes - un défaut esthétique ou un signe de la maladie?

Causes

L'homme est une créature qui est debout. Les jambes sont les plus éloignées du cœur du corps, il est donc difficile de revenir en arrière parce qu'il doit surmonter la gravité....