Maladies du rectum, symptômes et traitement

Prévention

Les maladies du rectum peuvent être très différentes - des hémorroïdes aux affections beaucoup plus inquiétantes, par exemple le cancer. C'est pourquoi il est très important de prêter attention aux principaux symptômes dans le temps, ainsi que de traiter ces maux. Bien sûr, il ne faut pas s'engager dans l'automédication, il est nécessaire de contacter le proctologue et d'autres spécialistes qui aideront à déterminer le diagnostic et à traiter l'intestin.

Les symptômes des affections intestinales

Tout d'abord, l'attention est attirée sur des manifestations telles que des sensations douloureuses dans l'anus, qui peuvent être associées à l'absence ou à la présence de formations dans la zone indiquée. En parlant de cela plus en détail, il faut garder à l'esprit que les symptômes en l'absence de néoplasmes sont caractéristiques des fissures de l'anus, de la proctite et de la proctalgie. Les symptômes douloureux, auxquels les changements structurels sont encore caractéristiques, sont les hémorroïdes, les paraproctites, les polypes et les néoplasmes du rectum.

En outre, les maladies du rectum peuvent être associées à la libération de sang, y compris son apparition dans les selles. Un autre symptôme est la constipation, qui ne dure pas moins de 48 heures. Le changement pathologique dans le rectum peut être associé à la diarrhée, à savoir une selle molles fréquente avec des impuretés de mucus, de pus, et même de sang. Les signes non moins prononcés sont:

  • ténesme, c'est-à-dire besoin fréquent et faux de vider l'intestin;
  • l'incontinence des gaz et des selles, qui est la plus fréquente en cas de prolapsus intestinal;
  • l'ajout de selles aqueuses et les changements dans la nuance des fèces - ceci est typique à la fois pour le cancer et d'autres pathologies chroniques (par exemple, la maladie de Crohn).

Ainsi, les maladies du rectum peuvent être très différentes, et il est donc très important de comprendre autant que possible leur classification et d'esquisser les principales mesures réparatrices.

Qu'est-ce qu'une proctalgie?

Une attention particulière devrait être accordée à un tel phénomène comme la proctalgie. Discours dans ce cas est à propos de cette douleur, dans laquelle le spécialiste ne peut pas identifier une cause spécifique ou toute affection associée au rectum. En particulier, la douleur peut être associée à des troubles émotionnels et peut s'expliquer par des spasmes courts dans la région rectale.

Prokalgia est identifié chez les adultes, et dans la plupart des cas, il est chez le mâle d'âge moyen. L'état se développe selon l'algorithme suivant: la nuit, de manière inattendue, il existe différents degrés d'intensité de la douleur dans l'anus. Ils peuvent durer de trois à 30 minutes. En même temps, comme le disent les experts, une telle violation est associée à un sommeil problématique et au fait que des épisodes de douleur seront notés plusieurs fois pendant la nuit.

Afin de diagnostiquer la proctalgie, vous devez systématiquement exclure les causes organiques et les plus importantes de la douleur dans le rectum. À cet égard, en développant des sensations douloureuses dans l'anus, une personne doit chercher un soutien qualifié auprès d'un proctologue et subir un examen complet. Le traitement après identification du diagnostic de la proctalgie consistera à stabiliser (autant que possible) l'état émotionnel, en excluant les situations liées aux différentes expériences et stress.

Caractéristiques de la détection et du traitement des hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une maladie du rectum qui survient assez souvent chez 10% des adultes. Les principales raisons du développement des hémorroïdes doivent être prises en compte:

  • constipation chronique;
  • debout ou sédentaire, travail inactif;
  • travail physique lourd;
  • abus d'alcool;
  • utilisation fréquente de noms irritants aigus;
  • répété - l'un après l'autre - des périodes de grossesse.

La cause la plus fréquente de la constipation chronique est l'absence dans la nourriture de composants tels que les fibres végétales et les fibres alimentaires. Tout cela provoque des symptômes particuliers et le traitement de ceux-ci le plus correctement commencer le plus tôt possible.

Parlant directement des symptômes, faites attention aux saignements de la région du rectum. Le plus souvent, il est identifié au cours de la dévastation de l'intestin. Pas moins souvent, les patients remarqueront des taches de sang sur les sous-vêtements ou le papier toilette. Ensuite, les formations nodales peuvent commencer à tomber de l'anus, leur ajustement main-bras indépendant est possible. Une complication essentielle de la forme interne des hémorroïdes est non seulement le prolapsus des ganglions, mais aussi leur violation ultérieure dans la région de l'anus où ils ne seront pas corrigés, et leurs symptômes sont extrêmement douloureux.

De telles maladies du rectum sont traitées sur une base ambulatoire, par exemple, en raison d'une thérapie sclérosante, dans laquelle des composants spéciaux sont introduits dans les ganglions hémorroïdaux, et le sang sera dirigé vers tous les vaisseaux non affectés. Les formations sont également bandées au détriment des boucles de caoutchouc spécifiques. Dans les situations plus sévères, un traitement avec un laser spécial est pratiqué.

Essentiellement moins efficace est le traitement avec l'utilisation de noms médicinaux, onguents et gels. Ils contribuent à la réduction des phénomènes stagnants dans les veines, caractérisés par un effet anti-inflammatoire et analgésique.

Qu'est-ce qu'une fissure anale?

Les fissures anales, ou les fissures dans l'anus, sont, en fait, une violation de la structure de la paroi de l'ouverture de l'anus. Ils peuvent avoir une forme linéaire ou ovale, dont la longueur est de un à deux centimètres, il est fortement recommandé de veiller à ce que:

  • ils sont situés traditionnellement le long de la ligne médiane;
  • facteurs prédisposants devraient être considérés comme le développement de la constipation, les hémorroïdes, les colites et d'autres pathologies du rectum;
  • la fissure anale est caractérisée par une douleur dans la région de l'anus au tout début du processus de défécation (dans la forme aiguë de la fissure) et après la défécation (chronique);
  • les signes peuvent s'accompagner d'une raréfaction des saignements, à savoir l'apparition de plusieurs gouttes de sang écarlate après la fin de l'évacuation intestinale.

À ce jour, le traitement des fissures à l'aide d'un laser spécial, qui permet de soulager le patient des symptômes négatifs pendant une courte période. À la maison, avec des fissures aiguës ou une aggravation de la forme chronique, chaque matin avant que l'intestin soit vidé, un lavement avec de l'eau est placé à une température à peine chaude. Après la défécation, un bain sédentaire avec du permanganate de potassium est prescrit pendant 10 minutes. Après cela, la région périnéale est séchée avec de la gaze et une bougie spéciale est insérée.

Avant de s'endormir, le bain sédentaire est répété et un suppositoire de composition similaire est introduit. Le traitement local des fissures peut être effectué de la même manière et avec les mêmes préparations qu'avec les hémorroïdes, par exemple avec Troxevasin ou Glivenol.

Comment la rectite est-elle manifestée et traitée?

La proctite est un processus inflammatoire associé à la muqueuse du rectum. Les patients se plaignent de douleurs dans le bas de l'abdomen et dans l'anus. Parlant des symptômes de la maladie rectale, ne pas oublier la diarrhée et que dans les selles sont visibles des boues et des veines de sang.

À la condition pathologique donné, il est fortement recommandé non seulement l'inspection instrumentale, mais aussi en laboratoire. Cela est dû au fait que la cause de l'algorithme inflammatoire dans le rectum est souvent une variété de micro-organismes. Un traitement efficace de cette pathologie devrait être plus étroitement associé à l'identification d'un agent causal spécifique de la maladie et à l'administration des composants antibiotiques requis.

Au stade de l'aggravation de la maladie chez les patients atteints de proctite, des lavements spéciaux avec des onguents hormonaux auront un bon effet. C'est à propos de Lorinden et Fluorocort.

Que devez-vous savoir sur la paraproctite?

La paraproctite est un processus inflammatoire dans la région des tissus sous-cutanés. Il est fortement recommandé de prêter attention au fait que:

  • il est situé à côté du rectum, précisément à cause de la pénétration de micro-organismes de l'intestin;
  • formé une forme aiguë de paraproctitis et une espèce chronique sous la forme d'une fistule. En parlant de cela, nous entendons un canal à travers lequel le pus va pénétrer continuellement du rectum dans la peau;
  • paraproctite aiguë du rectum, dont les symptômes commencent soudainement, le patient est associé à une douleur importante dans le périnée et dans le rectum;
  • En outre, il y a une augmentation des indicateurs de température et une augmentation du bien-être général.

Avec la forme présentée de paraproctitis, l'intervention urgente du chirurgien est fortement recommandée. Il est très important que les patients atteints d'un type chronique de maladie soient observés et traités avec un spécialiste comme proctologue. Le traitement avec des remèdes populaires dans ce cas n'est pas effectué, seuls des médicaments spécialisés peuvent être utilisés.

Brièvement sur les polypes et les tumeurs

En ce qui concerne les conditions de la tumeur, il est fortement recommandé de veiller à ce qu'il n'y ait pas de signes caractéristiques des maladies les plus importantes. Il s'agit, en particulier, de polypes et d'oncologie. Après avoir atteint une certaine taille, ils montreront des saignements du rectum, de la constipation et des sensations douloureuses.

La clé pour identifier les polypes et les tumeurs à un stade précoce est de considérer l'attention significative d'une personne à sa propre santé. Les mêmes préoccupations et la référence au proctologue au minimum les manifestations des violations de la fonction du rectum. Les polypes antérieurs et les néoplasmes du rectum chez les femmes et les hommes sont reconnus, le plus favorable est le pronostic pour la thérapie des maladies présentées. À propos des médicaments à utiliser et des mesures thérapeutiques à suivre pour suivre le cours de récupération, vous devrez également consulter un proctologue.

Démangeaisons anales et constipation

Les démangeaisons dans l'anus peuvent être le seul symptôme d'une condition pathologique indépendante avec un nom similaire. On l'appelle une démangeaison anale initiale et étant donné que ses causes ne sont pas définies, on l'appellera aussi idiopathique. Il est également remarquable que les démangeaisons dans l'anus peuvent être un symptôme de nombreuses maladies différentes. Dans ce cas, nous parlons de démangeaisons anales secondaires, dont les causes peuvent être une infection fongique, l'utilisation de certains antibiotiques, des maladies gynécologiques et autres.

Parlant de la constipation, faites attention au fait que:

  • il s'agit de réduire la vidange intestinale (défécation) et la rétention des selles pendant 48 heures ou plus;
  • tandis que les selles sont solides et sèches;
  • après un tabouret, il n'y a pas de sensation de vidange complète de l'intestin;
  • à la constipation, il est donc nécessaire d'inclure non seulement un retard dans les selles, mais aussi des situations dans lesquelles les selles sont disponibles tous les jours, mais en très petites quantités.

La constipation est une maladie courante, en particulier dans les pays développés. Dans l'écrasante majorité des cas, ils ne menacent pas la vie humaine, mais ils apportent beaucoup de souffrance. C'est pourquoi leur traitement qualifié et opportun devrait faire l'objet d'une attention particulière.

Ainsi, parler du rectum, des maladies, des symptômes et du traitement est fortement recommandé pour faire attention à leur diversité. Tous dépendent uniquement du type spécifique de chaque pathologie et ne doivent donc pas être traités seuls. Cela s'avérera être une garantie d'une restauration rapide et maximale de la santé, même avec une tumeur maligne.

0 de 9 emplois complétés

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6th
  7. 7th
  8. 8ème
  9. 9ème

OBTENEZ LE TEST GRATUIT! Grâce aux réponses détaillées à toutes les questions à la fin du test, vous pourrez RÉDUIRE la probabilité de la maladie!

Vous avez déjà passé le test plus tôt. Vous ne pouvez pas recommencer.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer le test.

Vous devez effectuer les tests suivants pour commencer ceci:

  1. Pas de rubrique 0%

1. Puis-je prévenir le cancer?
L'émergence d'une maladie comme le cancer dépend de nombreux facteurs. Assurez-vous que la sécurité totale ne peut pas être une seule personne. Mais n'importe qui peut réduire considérablement les chances d'une tumeur maligne.

2.Comment fumer affecte le développement du cancer?
Absolument, interdisez absolument de fumer. Cette vérité est déjà ennuyante pour tout le monde. Mais arrêter de fumer réduit le risque de développer tous les types de cancer. Avec le tabagisme, 30% des décès dus au cancer sont associés. En Russie, les tumeurs pulmonaires tuent plus de personnes que les tumeurs de tous les autres organes.
L'exclusion du tabac de votre vie est la meilleure prévention. Même si fumer n'est pas un paquet par jour, mais seulement la moitié, le risque de cancer du poumon est déjà réduit de 27%, comme l'a constaté l'American Medical Association.

3. L'excès de poids affecte-t-il le développement du cancer?
Regardez les écailles plus souvent! Les kilos en trop n'affecteront pas seulement la taille. L'Institut américain de recherche sur le cancer a constaté que l'obésité provoque le développement de tumeurs de l'œsophage, des reins et de la vésicule biliaire. Le fait est que le tissu adipeux sert non seulement à préserver les réserves d'énergie, il a aussi une fonction sécrétoire: la graisse produit des protéines qui affectent le développement du processus inflammatoire chronique dans le corps. Et les maladies oncologiques apparaissent sur fond d'inflammation. En Russie, 26% de tous les cas de cancer sont associés à l'obésité.

4. Les sports contribuent-ils à réduire le risque de cancer?
Donnez au moins une demi-heure d'entraînement par semaine. Le sport se situe au même niveau qu'une nutrition adéquate lorsqu'il s'agit de prévenir l'oncologie. Aux États-Unis, un tiers de tous les décès sont attribués au fait que les patients n'ont observé aucun régime et n'ont pas fait attention à l'éducation physique. L'American Cancer Society recommande de s'entraîner 150 minutes par semaine à un rythme modéré ou la moitié du temps, mais plus activement. Cependant, une étude publiée dans la revue Nutrition and Cancer en 2010 prouve que même 30 minutes suffisent pour réduire le risque de cancer du sein (auquel une femme sur huit est exposée) de 35%.

5. Comment l'alcool affecte-t-il les cellules cancéreuses?
Moins d'alcool! L'alcool est accusé de causer des tumeurs de la bouche, du larynx, du foie, du rectum et des glandes laitières. L'alcool éthylique se décompose dans l'organisme en aldéhyde acétique qui, sous l'action des enzymes, se transforme en acide acétique. L'acétaldéhyde est le plus puissant cancérogène. L'alcool est particulièrement nocif pour les femmes, car il stimule la production d'œstrogènes - des hormones qui affectent la croissance du tissu mammaire. L'excès d'œstrogènes entraîne la formation de tumeurs mammaires, ce qui signifie que chaque consommation supplémentaire d'alcool augmente le risque de tomber malade.

6.Quel chou aide à combattre le cancer?
J'adore le brocoli au chou. Les légumes non seulement entrent dans un régime sain, ils aident également à combattre le cancer. Y compris donc les recommandations pour une alimentation saine contiennent la règle: la moitié de la ration quotidienne devrait être des légumes et des fruits. Particulièrement utiles sont les légumes liés aux crucifères, qui contiennent des glucosinolates - des substances qui, lorsqu'elles sont traitées, acquièrent des propriétés anticancéreuses. Ces légumes comprennent le chou: blanc uni, Bruxelles et le brocoli.

7.Sur la maladie dont le cancer d'organe affecte la viande rouge?
Plus vous mangez de légumes, moins vous mettez dans une assiette de viande rouge. Des études ont confirmé que les personnes qui mangent plus de 500 grammes de viande rouge par semaine ont un risque plus élevé de développer un cancer du côlon.

8. Que signifie de la protection proposée contre le cancer de la peau?
Faites le plein de crème solaire! Les femmes âgées de 18 à 36 ans sont particulièrement sensibles au mélanome, la forme la plus dangereuse de cancer de la peau. En Russie, pendant seulement 10 ans, l'incidence du mélanome a augmenté de 26%, les statistiques mondiales montrent une augmentation encore plus grande. Dans cet accus et l'équipement pour les coups de soleil artificiels, et les rayons du soleil. Le danger peut être minimisé avec un simple tube de crème solaire. Une étude du Journal of Clinical Oncology de 2010 a confirmé que les personnes qui appliquent régulièrement une crème spéciale souffrent de mélanome moitié moins que ceux qui négligent de tels produits cosmétiques.
La crème doit être choisie avec le facteur de protection SPF 15, appliqué même en hiver et même par temps nuageux (la procédure doit prendre la même habitude que le brossage des dents) et ne pas être exposée au soleil de 10 à 16 heures.

9. Pensez-vous que le stress affecte le développement du cancer?
En soi, le stress ne cause pas le cancer, mais il affaiblit tout le corps et crée les conditions pour le développement de cette maladie. Des études ont montré que l'anxiété constante modifie l'activité des cellules immunitaires responsables de l'incorporation du mécanisme «hit and run». En conséquence, un grand nombre de cortisol, de monocytes et de neutrophiles circulent constamment dans le sang, responsables de processus inflammatoires. Et comme déjà mentionné, les processus inflammatoires chroniques peuvent conduire à la formation de cellules cancéreuses.

MERCI POUR LE TEMPS PARFAIT! SI L'INFORMATION A ÉTÉ NÉCESSAIRE, VOUS POUVEZ QUITTER UN COMMENTAIRE DANS LES COMMENTAIRES À LA FIN DE L'ARTICLE! Nous serons reconnaissants envers vous!

Maladies du rectum et de l'anus: symptômes et traitement

Le rectum est responsable de l'élimination des restes de nourriture digérée et des toxines du corps. En fonctionnement ce service du tractus gastro-intestinal éprouve une charge énorme et est souvent blessé, ce qui augmente le risque de divers maux.

Par conséquent, considérons les maladies existantes du rectum, leurs symptômes et leurs signes, ainsi que le traitement de chaque maladie séparément.

Qu'est-ce que le rectum?

Avant de toucher à la question des maladies du rectum et de l'anus (les images sont présentées dans le matériel), découvrez d'abord quelle est la partie donnée de l'intestin.

Le rectum est le segment terminal du gros intestin, qui est situé en bas du côlon sigmoïde et de l'anus.

Aide La longueur de cette partie de l'intestin varie de 14 à 20 cm.

Son diamètre est différent: au départ - à partir de 4 cm, dans la zone la plus large - jusqu'à 7,5 cm La structure structurelle de cette partie de l'intestin se compose de 2 sections différentes:

  • pelvienne - est dans la cavité du petit bassin et se compose de départements namdapulyarnogo et ampulyarnogo;
  • périnéale - il s'ouvre vers l'extérieur dans l'anus.

Les parois de cet intestin sont constituées de 3 types de tissus: muqueux, sous-muqueux et musculaires. Dehors, il est couvert par un fascia fort. Entre le tissu musculaire et le fascia se trouve la couche de graisse.

DLa fonction principale du département est d'enlever les selles du corps. C'est un processus réflexe très complexe, contrôlé par le cortex cérébral.

L'urgence du problème des pathologies intestinales

À ce jour, les problèmes associés à divers types de dysfonctions rectales sont très courants.

Cependant, peu de gens se pressent de rendre visite au médecin en raison du caractère si délicat du problème.

Et c'est une grosse erreur, car il est tout simplement impossible d'imaginer l'activité vitale d'un organisme sans la participation du rectum.

Elle est la même «ouvrière» que le cœur, les poumons ou l'estomac.

Par conséquent, il est utile de prêter attention aux perturbations dans son travail et en temps opportun, de rendre visite à un spécialiste afin de rendre toute l'aide possible à votre corps.

Les maladies du rectum - un problème urgent dans le monde moderne. La cause de ce phénomène est un mode de vie, la malnutrition, en particulier les activités professionnelles (travail sédentaire), l'activité physique excessive, les mauvaises habitudes, l'excès de poids.

Maintenant, peu de gens peuvent se vanter de maintenir un mode de vie sain, bien que, bien sûr, il y ait une tendance positive dans cette direction. Mais jusqu'à ce que l'exclusion de tous les facteurs provoquant soit complètement supprimée.

Pathologies du rectum

Presque tous les maux qui se développent dans cette région de l'intestin se manifestent par des symptômes similaires: douleur, démangeaisons, constipation ou diarrhée, sang et impuretés des muqueuses dans les fèces.

La symptomatologie est prononcée, et elle cause beaucoup de souffrance physique et morale.

Important! Il n'est pas nécessaire de retarder avec une campagne au médecin et d'autant plus d'être engagé dans un auto-traitement.

Le recours opportun est la clé du succès des interventions thérapeutiques.

Ensuite, considérons les causes et les symptômes d'une maladie particulière du rectum et une photo de chacun d'eux.

Rectocèle

Rectocèle - protrusion de la paroi de la partie rectale de l'intestin en direction du périnée ou du coccyx.

Aide. La maladie apparaît souvent chez les femmes.

Ensuite, considérons les facteurs, les symptômes du rectum et de l'anus, et la base du traitement.

Rectum: maladies, symptômes, traitement

Le rectum est la dernière partie de l'intestin, responsable de l'excrétion des selles. Il n'y a plus de processus de digestion. Cependant, il y a une quantité significative de fibres nerveuses - pour la transmission opportune du signal sur le débordement du rectum.

Le tissu musculaire, ainsi que la paroi intestinale de la muqueuse intestinale connaissent un stress énorme, en particulier pour les patients souffrant de maladies chroniques du système digestif, et avec une tendance à la constipation. Dans ce cas, le risque de maladies du rectum augmente parfois.

Si à l'heure (quand les premiers symptômes de la maladie apparaissent) demander de l'aide médicale, dans la plupart des cas, la maladie peut être arrêtée. Le médecin prescrira un traitement qui aidera un patient particulier à éviter les épisodes répétés.

Cependant, beaucoup sont gênés de voir un médecin avec des plaintes si délicates, préfèrent tolérer ou s'engager dans l'automédication. Hélas, dans ces cas, les chances de guérison sont plutôt faibles. Un développement rapide de la maladie peut affecter la santé et endommager considérablement la vie quotidienne du patient. Une douleur constante, des brûlures et des démangeaisons épuisantes, un processus de vidange douloureux conduisent à l'accumulation de tension nerveuse, de névrose et d'insomnie.

Rectum: maladies, symptômes, traitement

Causes des maladies du rectum

Les médecins disent eux-mêmes que toutes les causes des maladies rectales n'ont pas été étudiées en détail. Il existe une liste de situations et de conditions susceptibles de provoquer ces maladies. Lorsqu'il y a plusieurs facteurs à la fois, le risque de développer la maladie augmente parfois.

  1. Inflammation d'autres parties de l'intestin.
  2. Constipation fréquente (rétention des selles pendant plus de 48 heures).
  3. Présence dans l'anamnèse des varices.
  4. Fissures anales causées par des veaux trop denses. D'autres dommages mécaniques et des ruptures de la muqueuse peuvent également être mentionnés ici.
  5. Alimentation inadéquate (dans l'alimentation, il y a beaucoup de graisses, de viande, de produits de boulangerie et de glucides en raison d'un manque de légumes et de fruits).
  6. En conséquence, l'activité motrice est insuffisante - stagnation du sang dans un petit bassin.
  7. Infections sexuelles.
  8. Dysbactériose, muguet.
  9. Discontinuités pendant le travail chez les femmes.
  10. Maladie intestinale ulcéreuse.

Important: La probabilité de développer des maladies rectales augmente chez les patients qui ont des antécédents de diabète sucré, de dermatite, de réactions allergiques, de névrose, d'anxiété douloureuse.

Le stress et l'anxiété conduisent à un spasme des intestins, ce qui provoque un retard dans les selles

Symptômes

Le diagnostic de ce groupe de maladies est compliqué par le fait qu'au stade initial, les symptômes ne sont pratiquement pas exprimés ou sont si faibles que le patient n'y prête pas attention. Lorsque les signes de la maladie deviennent apparents, il s'avère tellement négligé qu'une personne a besoin d'un examen approfondi et d'un long traitement.

Les symptômes qui devraient alerter:

  1. Les troubles digestifs (constipation fréquente ou vice versa - la frustration d'une chaise sans raison apparente, quand la diarrhée est pas un signe d'une infection intestinale et n'est pas accompagnée d'autres signes caractéristiques).
  2. Brûlure sévère, démangeaisons à l'extérieur et à l'intérieur du rectum. Ces sensations sont particulièrement prononcées immédiatement après la libération des excréments.
  3. Ne pas se sentir complètement libéré des selles.
  4. Fréquent et pressant, ce qui ne finit pas avec la défécation.
  5. Vidange douloureuse, qui se produit même avec le passage libre des excréments dans le rectum. La douleur persiste longtemps après les selles.
  6. Expiration de l'anus de la décharge muqueuse avec un mélange de sang et de pus.
  7. Sang cramoisi sur la surface des selles ou du papier toilette.
  8. Sensation d'un corps étranger dans le rectum.
  9. Perte incontrôlée de gaz intestinaux et d'excréments.
  10. Douleur dans le bas du dos et l'abdomen sous le nombril. Il se produit lors du remplissage excessif, ainsi que après avoir nettoyé le rectum des fèces.

Chez les femmes, une inflammation ou un gonflement exerce souvent une pression sur le vagin et l'utérus, ce qui entraîne des douleurs pendant les rapports sexuels.

Important: L'un des symptômes ci-dessus est suffisant pour appeler un médecin. S'il y en a plusieurs, une visite chez le médecin devrait être prévue dans un proche avenir.

Vidéo - Comment les maladies du rectum se manifestent-elles?

A qui adresser pour les maladies du rectum?

Le médecin-proctologue est engagé dans l'examen et le traitement de ce groupe de maladies. Il assigne des tests diagnostiques et des procédures, mène une enquête et examine le patient, fait un diagnostic final. De plus, il peut recommander un chirurgien ou un oncologue - s'il y a des néoplasmes dans le rectum.

Examen

Obligatoire pour tous les patients présentant des plaintes d'inconfort dans le rectum sont:

  1. Inspection visuelle et palpation.
  2. Test sanguin général.
  3. L'analyse générale des fèces, ainsi que l'analyse sur une dysbactériose.
  4. Rectromanoscopie - examen du rectum à l'aide d'un appareil endoscopique.

Si les données de ces études ne suffit pas pour un diagnostic précis ou ils sont incertains, le médecin attribue des examens supplémentaires: des tests sanguins biochimiques, un scanner ou une radiographie de l'intestin, fibrocolonoscopy, l'examen des autres parties du tube digestif.

Types de maladies du rectum

Toutes les maladies de cette partie de l'intestin peuvent être divisées en 4 groupes principaux.

Tableau 1. Groupes de maladies du rectum

Inflammation de l'anus

Ces maladies se développent souvent à la suite d'une intoxication alimentaire, d'une infection intestinale aiguë ou d'une constipation permanente. Mucus peut devenir enflammé à partir d'aliments trop épicés.

Proctitis

Les symptômes sont les suivants: défécation douloureuse, une sensation de brûlure qui persiste de quelques minutes à plusieurs heures après les selles. Avec une inflammation sévère, il y a de faux désirs, ainsi que l'allocation d'une petite quantité de sang, de pus et de mucus - immédiatement après les selles ou quelque temps après.

Proctitis est divisé en plusieurs types:

  1. Polypose (apparition sur la muqueuse des excroissances - polypes).
  2. Ulcère conduit à l'apparition de lésions érosives et d'ulcères.
  3. Catarrhal hémorragique est accompagnée d'hémorragies multiples et de dommages aux petits vaisseaux.
  4. Forme catarrhale et purulente - elle est caractérisée par des formations purulentes.

Paraproctite

Cette inflammation du bord directement au sphincter anal et aux tissus environnants. La maladie affecte également les glandes anales. Symptômes: forte sensibilité, formation de phoques, selles dans le sens de son retard. Avec une forte inflammation des abcès, le patient a de la fièvre.

Paraproctite - inflammation de la glande rectale

Paraproctitis hommes plus enclins, menant une vie sédentaire, dans le contexte de l'abus de nourriture en glucides et la malbouffe, ou les patients atteints de maladies des organes génitaux, en particulier avec la prostatite.

Dommages à la muqueuse

Une rupture de la muqueuse peut provoquer des masses fécales trop denses, un réglage inexact du lavement, l'utilisation d'objets étrangers lors des rapports sexuels.

Les femmes ont des pauses pendant le travail

Une fissure peu profonde provoque une gêne considérable pour le patient. C'est l'une des formes les plus courantes de maladies de la région anale. Avec une combinaison favorable des circonstances, une fissure de plusieurs millimètres se cicatrise. Si la taille de la fracture est supérieure à un centimètre, le patient a besoin d'un traitement médical.

Les fissures profondes sont traitées chirurgicalement

Les dommages profonds et les ruptures sont plus dangereux: ils entraînent souvent une infection du péritoine et une inflammation des organes internes.

  1. Douleur directement dans l'anus, ainsi que dans l'abdomen.
  2. Flatulence, un ventre dur.
  3. Augmentation de la température.
  4. Difficulté à respirer.

Dans les cas particulièrement graves, des saignements internes et une péritonite se développent (inflammation du péritoine). Ces patients ont besoin de soins chirurgicaux urgents. Si vous ne le donnez pas, le patient souffrira d'une mort douloureuse dans la période de plusieurs heures à plusieurs jours.

Kystes

Ce sont des formations bénignes qui se manifestent à la suite d'une altération du développement intestinal, même pendant le développement intra-utérin. En outre, le kyste est une complication d'un processus inflammatoire prolongé dans le rectum. La maladie ne se manifeste pas longtemps, surtout si la taille du kyste est petite. Quand il se développe, le patient commence à s'inquiéter des symptômes:

  1. Lourdeur et pression dans l'anus, douleur douloureuse.
  2. Trouble des selles (alternance de diarrhée et de constipation).
  3. Incontinence de gaz. Si la taille du kyste est très grande, l'incontinence des selles se produit.

Important: Si le kyste est endommagé et infecté, un exsudat peut se développer, accompagné d'une douleur lancinante et d'un pus. La température du corps augmente, il y a des signes d'intoxication et d'inflammation. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Même en l'absence d'inflammation et de suppuration, un kyste non traité peut entraîner la formation de fistules.

Les symptômes des fistules du rectum

Hernies

Le deuxième nom de cette maladie est rectocèle. Il se pose en raison de la faiblesse ou la rupture des muscles du plancher pelvien (pendant l'accouchement chez les femmes, à la suite d'une intervention chirurgicale sur les organes abdominaux). Hernie peut devenir une complication de la constipation chronique, des hémorroïdes, des charges physiques excessives. Les principaux symptômes: douleur lancinante, de lourdeur dans la région anale, une longue selles de retard et la défécation, la décharge du sang et du mucus. Chez les femmes, une hernie bombement vers le vagin provoque des douleurs pendant les rapports sexuels et la miction, des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos, ce qui est souvent confondu avec des signes de maladies gynécologiques.

Polypes

Les polypes sont des formations bénignes, qui ne causent souvent aucun inconfort. Le patient ressent de la douleur et de la difficulté à déféquer si le polype est très gros ou s'il y a plusieurs lésions. Dans ce cas, une opération d'élimination de la formation est recommandée.

Polype dans le rectum

Les symptômes de la polypose:

  1. Aching dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.
  2. Ineffectual envie de vider.
  3. Retard des selles, suivi de diarrhée.
  4. L'écoulement du sang et des contenus muqueux.

Les tumeurs cancéreuses se produisent souvent dans le contexte d'un cancer intestinal existant ou comme une complication de maladies rectales non traitées, en particulier l'inflammation et les polypes. La principale difficulté réside dans le fait que la maladie ne se manifeste pas depuis longtemps. Le patient est préoccupé par la sensation maximale du corps étranger et la petite quantité de sang pendant la défécation - les mêmes signes qui indiquent un certain nombre d'autres maladies et à la dernière sont ignorés par les patients.

Cancer rectal

Aux stades ultérieurs, il y a:

  • troubles fréquents des selles - constipation prolongée en alternance avec diarrhée;
  • fièvre, fièvre;
  • perte de poids rapide;
  • douleur intense qui se produit dans les intervalles entre les mouvements de l'intestin;
  • l'allocation de grandes quantités de sang et de mucus. Le volume de la perte de sang quotidienne peut atteindre 200 ml, contre lesquels l'anémie et la malnutrition se développent.

Important: Troubles métaboliques, faiblesse, dysfonctionnement des organes génitaux - complications fréquentes des stades avancés du cancer du côlon.

Maladies associées aux lésions vasculaires

Les varices dans la partie inférieure de l'intestin conduisent à l'apparition d'hémorroïdes. La maladie a trois causes principales: l'hérédité, l'activité inadéquate, la malnutrition. Les principaux signes d'hémorroïdes:

  1. Rougeur et gonflement de l'anus.
  2. Douleur désagréable dans le mouvement de l'intestin.
  3. Ne se sentant pas complètement nettoyé du rectum, la présence d'un objet étranger à l'intérieur.
  4. Forte douleur perçante après la défécation.
  5. Isolement d'une petite quantité d'impuretés muqueuses et sanguines.
  6. Si la maladie n'est pas traitée, les nœuds se détachent, provoquant une douleur et une gêne sévères.

Les hémorroïdes sont externes et internes. L'extérieur est facilement détecté par l'inspection visuelle du patient. L'interne est diagnostiquée par des méthodes endoscopiques ou par examen rectal. Plus tôt une personne vient voir un proctologue, plus le processus de traitement sera facile et rapide. Les premiers stades des hémorroïdes sont bien traités avec des méthodes conservatrices, et avec l'observation d'autres recommandations, il est possible d'éliminer complètement les rechutes. Les tardifs ne peuvent pas se passer d'une intervention chirurgicale. L'apparition d'hémorroïdes indique que la maladie est déjà en cours d'exécution.

Quel médecin va avec les hémorroïdes? Quels sont les médicaments les plus efficaces dans la lutte contre cette maladie? S'il y a des recommandations sur l'accouchement à l'hémorroïde. Les réponses à ces questions peuvent être trouvées sur notre portail.

Prolapsus rectal

Souvent, cette condition est une conséquence des hémorroïdes, mais elle peut également se produire seule. Une partie de la muqueuse tombe à l'extérieur. Cela se produit pendant les excréments ou au moindre effort et fiznagruzkah.

Prolapsus rectal

Il y a trois étapes de dépôt:

  1. Pour le premier, l'abaissement épisodique se produit lorsque l'intestin est vide, surtout après un retard dans les selles. Après un moment, la partie tombée revient à sa position d'origine sans aide supplémentaire.
  2. Dans la deuxième étape, la perte peut provoquer un effort physique - par exemple, soulever des poids, faire des exercices physiques. La chute n'est pas éliminée par elle-même, elle doit être corrigée. Après cela, les retombées répétées ne se produisent pas.
  3. Sur le troisième site du rectum tombe même sans effort physique, simplement en position debout. Après repositionnement immédiat ou en quelques minutes, le rectum tombe à nouveau. Cette condition est généralement accompagnée d'incontinence de selles et de gaz, saignements.

Important: Plus le dépôt est fréquent, plus la probabilité de formation d'ulcères muqueux, de foyers hémorragiques est grande.

L'aide proctologique pour le prolapsus rectal est nécessaire aussi vite que possible

Traitement

Dans les maladies du rectum, des méthodes conservatrices et chirurgicales sont utilisées. Les remèdes populaires sont utilisés en complément du traitement de base. La nutrition et le style de vie sont également importants.

Les maladies inflammatoires et les fissures superficielles de la muqueuse sont traitées médicalement. Pour ce faire, utilisez des moyens locaux - bougies, onguents, gels, microclysters. Avec une inflammation sévère, des antibiotiques et des analgésiques sont nécessaires.

Les néoplasmes, en particulier malins, sont traités par ablation chirurgicale. Ce processus est accompagné d'un traitement médicamenteux.

Avec la douleur aiguë et la difficulté dans le mouvement de l'intestin, les laxatifs (locaux ou généraux), aussi bien que des médicaments de douleur, sont utilisés. Les bougies anesthésiques, qui sont injectées dans le rectum après avoir vidé l'intestin, aident à arrêter rapidement la douleur.

Traitement médicamenteux des maladies du rectum

Pour un traitement conservateur, les médicaments sont utilisés:

  1. Action générale - pilules, moins souvent - injections. Sous cette forme, des antibiotiques, des médicaments venotonisants et immunostimulants sont prescrits. Prendre des pilules aide à augmenter significativement l'effet du traitement local et accélérer la récupération.
  2. Fonds locaux - bougies, onguents, microclysters. Il peut être anti-inflammatoire, antibactérien, curatif, analgésique et laxatif.

Tableau 2. Traitement médical des maladies du rectum

Parfois, les patients atteints de proctite (si elle est causée par un stress chronique) sont prescrits des médicaments sédatifs et psychotropes

Important: Les laxatifs ne doivent pas être utilisés chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable.

Qu'est-ce qui conseille la médecine populaire?

Il existe de nombreuses méthodes folkloriques pour se débarrasser des maladies du rectum. Il est souhaitable de les utiliser comme un ajout à la thérapie principale.

Pour le traitement de la proctite et de la paraproctite:

  1. La pommade anti-inflammatoire est préparée à base d'ingrédients naturels: eau poivrée, lin, écorce de chêne, graisse de porc. Mélange d'herbes devrait être haché (passer à travers un hachoir à viande ou un mélangeur), verser la graisse fondue. Laisser reposer pendant 12 heures. Puis trempé un tampon de gaze propre dans la pommade, mis dans le rectum et laisser pendant au moins 5 heures. Durée des procédures - 21 jours.
  2. Microclysters basés sur des décoctions de plantes aidera à éliminer rapidement l'inflammation. Ils doivent être fait après le mouvement de l'intestin. Infusion devrait être retardée dans l'intestin pendant plusieurs heures, ou mieux - la nuit. Pour les microclysters, utilisez des décoctions de camomille, de calendula (individuellement ou en mélange), d'origan et de mélisse. Ces mêmes bouillons peuvent être utilisés pour des bains sédentaires. Selon l'intensité de l'inflammation, le traitement prendra 2-3 semaines.
  3. Une infusion d'eau de souci pour l'ingestion est préparée à base d'une cuillère à soupe d'herbes sèches sur un verre d'eau bouillante. Quelques heures pour insister, puis boire 2 cuillères à soupe 2-3 fois par jour pendant un mois.

Guérison de la fissure anale:

  1. Retirer rapidement l'inflammation et accélérer la régénération de la muqueuse aidera les bougies à base de cire d'abeille et d'herbes hachées camomille, plantain et motherwort. Le mélange d'herbes doit être versé avec de la cire fondue. Pendant qu'il est encore chaud, fabrique une petite bougie. Vous pouvez les stocker dans le réfrigérateur. Après l'évacuation de l'intestin, 1 pc. dans l'anus (pas plus de 3 fois par jour) pendant 2 semaines.
  2. Vous pouvez également faire un plateau sessile pour la zone anale. Pour les bains, vous pouvez utiliser une décoction de pelure d'oignon, une solution de permanganate de potassium, des bouillons d'herbes - camomille, eucalyptus, chélidoine. Cours - 15-20 jours.
  3. Microclyster avec une huile chaude (chauffée jusqu'à 37 degrés) d'olive ou d'argousier. Le volume du lavement est de 30-50 ml. Vous devez injecter l'huile après l'évacuation de l'intestin et attendre plusieurs heures. Si après un microclyster le rectum a été vidé, l'huile doit être répétée. La durée du traitement est de 10-14 jours.

L'huile d'argousier a des propriétés curatives

Comment se débarrasser des hémorroïdes avec l'aide de la médecine traditionnelle:

  1. Pour réduire le saignement pendant les hémorroïdes aidera décoction d'ortie. 2-3 cuillères à soupe de feuilles sèches vous devez verser un verre d'eau bouillante et insister pendant plusieurs heures, en remuant de temps en temps. Boire trois fois par jour à jeun pour 50-70 ml.

De polypes dans le rectum:

  1. Pour éliminer les polypes dans la partie directe et d'autres parties de l'intestin, utilisez la décoction de la viorne. 200 g de baies écrasées versez un litre d'eau, portez à ébullition, puis buvez un verre le matin à jeun. Le bouillon prêt à l'emploi peut être conservé au réfrigérateur pendant plusieurs jours. Mais il vaut mieux cuisiner frais tous les 2-3 jours. Le cours du traitement dure un mois.

Important: En présence de pathologie oncologique, il n'est pas recommandé d'être traité avec des méthodes folkloriques. Dans ce cas, il est nécessaire de subir une chimiothérapie et d'effectuer une ablation chirurgicale de la tumeur. Dans l'espoir d'un conseil populaire, le patient court le risque de perdre un temps précieux et de lancer sérieusement la maladie.

Les kystes et une hernie du rectum ne peuvent pas être complètement guéris par les remèdes populaires. Les méthodes anti-inflammatoires - les mêmes que dans le traitement de la proctite - peuvent être utilisées pour soulager les symptômes désagréables. Le traitement principal est effectué chirurgicalement.

Prévention

Il est beaucoup plus facile de prévenir le développement de la maladie que de s'en débarrasser. Mais les mesures préventives exigent que le patient examine soigneusement le style de vie et les habitudes. Tout d'abord, vous avez besoin de:

  1. Réviser le régime. Il est nécessaire d'y inclure plus de nourriture contenant des fibres - il stimule le péristaltisme et ne permet pas le développement de la constipation.

Une grande quantité de fibres stimule le péristaltisme intestinal

Il est nécessaire de boire un jour une quantité suffisante d'eau

Le respect de ces règles aidera à préserver la qualité de vie, à soulager les problèmes de santé graves

Il convient de rappeler que l'apparition de maladies du rectum dépend largement du mauvais mode de vie: abus d'aliments malsains et épicés, consommation d'alcool, manque de mobilité. Si vous pratiquez des habitudes saines, ces maladies désagréables peuvent être évitées.

Les maladies les plus communes du rectum sont les symptômes et le traitement

Le rectum joue un rôle crucial - il supprime les restes de nourriture digérée du tube digestif ainsi que des produits toxiques de l'activité vitale du corps. C'est la partie terminale de l'intestin, équipée d'un mécanisme de sphincter complexe qui permet une défécation contrôlée. Pour remplir cette fonction, le rectum est doté d'un grand nombre de terminaisons nerveuses et de vaisseaux sanguins. Dans le processus de travail, l'intestin subit une lourde charge et est souvent sujet à des blessures, ce qui augmente le risque de développer des maladies dans ce domaine.

Maladies du rectum: les principaux signes et symptômes

Pratiquement toutes les maladies qui se développent dans la région rectale se manifestent par des symptômes similaires:

  • douleur dans l'anus et dans le périnée;
  • démangeaisons, inconfort, sensation de corps étranger dans l'anus;
  • écoulement muqueux, semblable à du pus, de l'anus et de la zone périanale;
  • le sang dans les excréments;
  • constipation persistante;
  • diarrhée fréquente;
  • ténesme - faux désir de déféquer;
  • fuite involontaire de gaz, d'excréments.

Contrairement aux problèmes dans les segments supérieurs de l'intestin, qui peuvent s'écouler imperceptiblement, le rectum malade présente de nombreux problèmes. Ne tardez pas à faire une randonnée chez le médecin: vous ne serez pas en mesure de déterminer vous-même la maladie - sans un examen proctologique à grande échelle, la probabilité d'un diagnostic erroné est trop élevée.

Avant la première visite chez le proctologue, une préparation spéciale n'est pas nécessaire. Il suffit de vider les intestins le matin et de faire une toilette complète de tout le périnée. Mais si les examens visuels et digitaux ne vous permettent pas de poser un diagnostic, vous devrez faire des recherches plus approfondies. Habituellement, ils consistent en la livraison des analyses et la tenue de la sigmoïdoscopie - l'examen de la muqueuse rectale dans une longueur de 30 cm avec un endoscope inséré à travers l'anus.

À la veille de la procédure, il est recommandé de boire un purgatif Fortrans et de faire un lavement de nettoyage. Pour clarifier le diagnostic, si nécessaire, au cours de l'étude, un morceau de tissu malade est pris pour analyse. Une biopsie est nécessairement effectuée si des polypes ou une tumeur sont trouvés dans la lumière de l'intestin.

Considérez les maladies proctologiques les plus courantes.

Proctalgie

Le syndrome douloureux dans le rectum, apparaissant sans raison apparente et non accompagné d'autres symptômes typiques de la proctologie, est appelé proctalgie. Si un patient a parfois des douleurs spasmodiques dans l'anus, qui disparaissent complètement après 10 à 15 minutes, le médecin peut suspecter la présence d'une proctalgie.

Ce diagnostic est établi en excluant d'autres pathologies intestinales. Il est également nécessaire d'identifier les facteurs qui peuvent provoquer une douleur dans le rectum. Il peut s'agir d'une intervention chirurgicale sur les organes pelviens dans l'anamnèse, de processus inflammatoires dans le système génito-urinaire, de néoplasmes dans les organes voisins.

Si l'examen n'a révélé aucun écart dans la santé de l'intestin, on lui a prescrit des sédatifs, des bains chauds et des procédures de physiothérapie. En l'absence de circonstances aggravantes, cette condition peut passer sans laisser de traces en soi.

Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont le diagnostic proctologique le plus commun, et son nom «merci» à de nombreuses manifestations désagréables est devenu synonyme de toutes sortes de problèmes de la vie. Et ce n'est pas accidentel: les hémorroïdes sont une maladie chronique qui apporte beaucoup de souffrance à son propriétaire. Au stade initial, il s'agit d'un inconfort tolérable, se manifestant par des brûlures, des démangeaisons et une défécation douloureuse, et avec le développement de la pathologie, ses symptômes sont aggravés par des hémorragies massives et une nécrose des veines de la région anale.

La cause de la maladie est la faiblesse congénitale ou acquise des parois vasculaires qui alimentent le rectum. D'une prédisposition à la naissance aux varices se produit pas si souvent, la majorité des gens "gagnent" les hémorroïdes pendant la vie. Stagnation du sang dans la région pelvienne, qui sont causés par une faible mobilité, travail sédentaire, constipation permanente, les mauvaises habitudes conduisent progressivement à l'étirement des veines du rectum et la formation de cavités élargies en eux - hémorroïdes ou cônes.

Si la maladie se développe selon le scénario interne, ses manifestations externes peuvent ne pas être particulièrement perceptibles. Ainsi, les veines élargies à l'intérieur du rectum ne peuvent pas déranger le patient jusqu'à ce qu'elles se blessent et commencent à saigner. Au fil du temps, les ganglions augmentent de taille et l'hémorroïde passe dans une forme externe. L'apparition de cônes hémorroïdes visibles indique déjà un stade progressif de la maladie. Pendant les périodes d'exacerbations, les ganglions renflent non seulement dans la lumière du rectum, mais peuvent tomber hors de l'anus, ce qui crée un risque de piégeage et de thrombose.

Lors de la formation d'hémorroïdes par le type externe, les nœuds de la région anale sont sondés sous la peau et provoquent un inconfort. Dans l'inflammation aiguë, les cônes hypertrophiés sont très douloureux et peuvent perturber le cours normal de la vie d'une personne.

La plupart des patients préfèrent faire face à la maladie eux-mêmes à l'aide de pommades et de bougies et consulter un médecin lorsque les hémorroïdes atteignent déjà le stade 3 - 4 et sont soumis à un traitement chirurgical. Pour se débarrasser des hémorroïdes de façon conservatrice, vous pouvez, si le temps et sérieusement aborder la question.

Tout d'abord, il est nécessaire d'enlever le stade aigu de l'inflammation. Ici, tous les moyens, y compris les remèdes populaires, peuvent aider à réduire l'enflure, restaurer la circulation sanguine dans la zone anale: onguents, suppositoires, bains sédentaires, compresses. Si nécessaire, le proctologue prescrira des médicaments anti-inflammatoires.

Le patient est tenu de minimiser la charge sur le rectum:

  • établir un régime sain;
  • éliminer complètement la constipation;
  • normaliser le poids corporel;
  • ne pas permettre la stagnation du sang dans le petit bassin;
  • bouger plus;
  • éviter la surfusion et la surchauffe;
  • ne pas soulever le poids;
  • essayez de ne pas fumer ou de boire de l'alcool.

En tant que support pharmacologique, le médecin prescrira des venotoniques - des médicaments qui renforcent les parois veineuses. Avec les récurrences fréquentes et douloureuses des hémorroïdes compliquées par la thrombose des cônes hémorroïdes et des saignements graves, le patient est recommandé de penser à un traitement radical.

Fissures anales

Les fissures de l'anus sont souvent accompagnées d'hémorroïdes et de constipation. La charge accrue sur les parois du rectum, causée par une pression excessive sur la membrane muqueuse, conduit à des microtraumatismes de la couche interne de l'intestin. Les principales causes de l'apparition de fissures - traumatisme muqueux épais matières fécales ou étrangères, la thrombose des hémorroïdes.

La fissure anale fraîche est une fente atteignant 2 cm de long, passant à travers la couche muqueuse jusqu'au tissu musculaire du sphincter anal. Au fil du temps, les tissus endommagés sont régénérés, remplacés par des cellules conjonctives. Il se forme ainsi une fissure avec une structure rugueuse, qui acquiert un courant chronique.

Les principaux signes d'une fissure anale sont:

  • douleur intense pendant ou après les selles;
  • la coagulation;
  • brûlant;
  • sensation de pression dans le canal anal;
  • douleur irradiant vers le périnée, le sacrum, les organes génito-urinaires;
  • spasme du sphincter.

Le principal problème des patients atteints de fissure anale est la défécation douloureuse. En raison d'une douleur douloureuse, les patients commencent à maîtriser leurs désirs, aggravant ainsi la constipation et empêchant la guérison normale de la muqueuse.

Si le tissu cicatriciel ne s'est pas encore formé dans la fissure, il peut être guéri par des moyens conservateurs. La thérapie vise à éliminer le syndrome de la douleur (bougies à la belladone, analgésiques) et à normaliser la fréquence et la consistance des selles. Avec l'aide d'une bonne nutrition, principalement un régime végétal-lait-aigre avec le rejet de tout produit irritant, il est nécessaire de réaliser une vidange quotidienne avec des selles molles.

Pour un nettoyage facile du rectum pendant 3 à 4 semaines, les lavements sont recommandés avec un bain désinfectant ultérieur. Dans l'eau pour l'irrigation anale ajouter une solution faible de permanganate de potassium, bouillon de camomille, souci. Avec la mise en œuvre cohérente de toutes les prescriptions médicales, on peut compter sur la guérison du défaut dans les 2 à 2,5 mois. La fracture chronique est sujette à un retrait immédiat.

Proctitis

La muqueuse du rectum est prédisposée aux processus inflammatoires. Une inflammation aiguë ou chronique, provoquée par une constipation persistante, des lésions intestinales, des infections, une intoxication alimentaire ou chimique, est appelée proctite en proctologie.

La proctite aiguë est caractérisée par les symptômes suivants:

  • douleur dans le rectum, donnant au périnée, bas du dos;
  • excrétion du pus et du sang de l'anus;
  • troubles des selles;
  • hyperthermie;
  • frissons, faiblesse, développement de l'anémie;
  • envie douloureuse d'aller aux toilettes.

Le cidre douloureux dans la rectite chronique est réduit, mais la fatigue, les signes de l'anémie, la détérioration de la qualité de la vie. Le traitement consiste en une thérapie anti-inflammatoire et antibactérienne, l'élimination des foyers d'infections dans le corps, la normalisation de la nutrition et des selles.

Paraproctite

Une rectite non traitée, à laquelle se joint l'inflammation du tissu intestinal, devient une maladie appelée paraproctite. À travers les fissures de la muqueuse rectale, l'infection pénètre plus profondément, capturant toute la paroi intestinale et s'étendant au-delà. Dans la cellulose, située près du foyer de la proctite, un processus purulent se forme.

Les manifestations cliniques de la paraproctite dépendent largement de la localisation de l'abcès: sous-cutané, sous-muqueux, pelvien, sciatique ou post-rectum. L'intensité de la douleur et d'autres symptômes avec un emplacement différent de l'abcès seront différents.

Les signes généraux de la paraproctite sont les suivants:

  • sensation de lourdeur dans le rectum;
  • douleur dans la profondeur du canal anal;
  • manque d'appétit;
  • les troubles du sommeil;
  • faiblesse et fatigue;
  • fesses œdémateuses.

Le principal danger de la paraproctite est l'ouverture de l'abcès dans la cavité abdominale avec le développement d'une péritonite. Une autre façon de résoudre l'abcès est sur la surface de la peau dans la région périanale à travers la formation d'une fistule. En raison du risque de complications graves, la paraproctite est recommandée pour être traitée chirurgicalement, car les méthodes conservatrices sont inefficaces dans ce cas.

Polypes du rectum

En plus des maladies inflammatoires, la membrane muqueuse du rectum peut donner naissance à des néoplasmes. Le plus souvent ce sont des tumeurs bénignes sur les jambes - polypes. La nature de ces formations n'est pas complètement claire - dans certains cas, la polypose est due à un facteur héréditaire, et d'autres conditions qui contribuent à son apparition sont des inflammations chroniques de la muqueuse intestinale et un mode de vie malsain.

Les polypes peuvent se développer sur toute la longueur de l'intestin, et dans ses parties supérieures sont souvent asymptomatiques. Il est généralement trouvé lors de l'examen de l'intestin en d'autres occasions. Les polypes dans le rectum sont identifiés plus rapidement, car, atteignant une certaine taille, ils ne peuvent passer inaperçus. Les tumeurs bénignes causent une gêne dans la région périanale et peuvent provoquer une décharge de l'anus.

Les polypes sont nécessairement contrôlés pour la probabilité de malignité, et si le risque est confirmé, l'enlèvement endoscopique est effectuée. Les polypes sont sujets à récurrence, de sorte que le patient doit constamment être sur un registre de dispensaire avec un proctologue.

Verrues génitales

Un autre néoplasme bénin du rectum est causé par le papillomavirus et est appelé condylome acuminé. Cette excroissance, de forme ressemblant à une inflorescence de chou-fleur, affecte non seulement le rectum et l'anus, mais toute la région de l'aine. De nombreux spécialistes réfèrent cette maladie à une infection sexuellement transmissible, car l'infection au VPH se produit principalement avec des relations sexuelles avec une personne malade.

Le virus HPV provoque le cancer de la région génitale féminine, en particulier le cancer du col de l'utérus. Condylomes du rectum sont plus susceptibles d'affecter les personnes qui pratiquent activement le sexe anal, et sont les plus courants dans un environnement homosexuel.

Condylomes doivent être enlevés par l'une des méthodes disponibles:

  1. excision chirurgicale;
  2. cryodestruction;
  3. laser, onde, coagulation électrique;
  4. cautérisation chimique;
  5. mélange à l'aide de produits pharmaceutiques (podofilline, solkoderm).

Le matériel restant après la procédure doit de préférence être transféré pour l'analyse histologique.

Cancer de l'intestin

L'oncologie de l'intestin ne peut pas être attribuée à des maladies rares. Le rectum est un lieu commun de localisation des tumeurs malignes. Le cancer du rectum est divisé en proximal, anal et ampoule - selon le département touché par la tumeur.

Les signes de cancer, ainsi que dans le cas de la polypose, ne manifestent ou ne manifestent pas longtemps une clinique faible: inconfort, troubles de la défécation, sensibilité et faible débit. Avec la progression de la tumeur, la douleur s'intensifie et un symptôme tel que des excréments de ruban peut apparaître.

En plus des signes locaux, typique des patients atteints de cancer: diminution des performances, fatigue, perte de poids, maladies virales fréquentes. Le niveau moderne de la médecine peut lutter avec succès contre le cancer, si elle est détectée à un stade précoce.

Hernie rectale

Les hernies du rectum sont appelées prolapsus ou évasion partielle de l'anus. Dangers pour la vie du patient, cette pathologie ne représente cependant pas une souffrance morale et physique.

Le prolapsus rectal survient généralement sans douleur et sans précurseurs - au moment de la toux, de la tension, de l'effort physique, etc. Les causes de la hernie sont dans les caractéristiques anatomiques et physiologiques du petit bassin du patient:

  • Insuffisance fonctionnelle du sphincter;
  • mauvaise disposition des os du bassin et du coccyx;
  • dolichosigma (côlon long sigmoïde);
  • muscles faibles;
  • pression intra-abdominale excessive;
  • accouchement lourd;
  • une tension longue et forte dans les toilettes;
  • facteurs neurologiques.

Le traitement de cette maladie est chirurgical, associé à une gymnastique visant à renforcer le plancher pelvien. Selon les indications - la thérapie médicamenteuse.

Selon les statistiques médicales, seul un faible pourcentage de patients proctologiques présentent un risque élevé de pathologies intestinales dues à une prédisposition génétique. L'écrasante majorité des patients sont eux-mêmes responsables de la survenue de problèmes et ont toutes les chances de prévenir la maladie, menant ainsi un mode de vie sain. Le rôle décisif dans la prévention des maladies rectales est joué par une bonne nutrition et la régulation des selles. Intestin, travaillant "comme une horloge", réduit l'incidence des conditions inflammatoires et oncologiques plusieurs fois.

Vous Êtes Intéressé Varices

Pourquoi la veine sur ma jambe me fait-elle mal?

Prévention

La douleur des veines est due à des processus inflammatoires. Une cause fréquente de douleur dans les veines sur les jambes est les varices. Éliminer cette cause plus tôt, sinon une thrombophlébite ou une phlébite se forme....

Paraproctite aiguë purulente: symptômes et traitement, chirurgie

Prévention

Paraproctite (abcès pararectal) - inflammation avec la formation d'une cavité purulente, se développant dans le tissu pararectal (tissu situé autour du rectum et de l'anus)....