Comment traiter l'inflammation du côlon sigmoïde (sigmoïdite)?

Prévention

Chaque personne est individuelle et l'état de santé dépend directement de la structure anatomique de ses organes. Ceci s'applique dans une plus large mesure au système digestif et aux parties du petit et gros intestin. Le côlon sigmoïde fait partie du gros intestin et constitue une composante importante du système digestif. De son travail correct et équilibré, le bien-être de la personne dépend largement.

Dans sa structure, le côlon sigmoïde ressemble à la lettre latine "sigma" et chez différentes personnes peuvent différer de manière significative dans la forme. Habituellement, il est situé au niveau de la crête iliaque gauche, mais dans certains cas, ses boucles peuvent atteindre l'hypochondre droit. Le côlon sigmoïde aide à digérer les aliments, à absorber l'eau et à saturer le corps.

Inflammation du côlon sigmoïde (sigmoïdite) - se produit assez souvent et se produit lorsque la synchronisation des processus se produisant dans le système digestif est perturbée. C'est dans cette partie de l'intestin que l'eau est aspirée de la nourriture digérée et les fèces finales sont formées. La forme incurvée de l'intestin retarde le passage du contenu de l'intestin le long de celui-ci. La stagnation des masses fécales, causée par des causes physiologiques, provoque le développement de processus inflammatoires. Par conséquent, la sigmoïdite est diagnostiquée, beaucoup plus souvent que les lésions inflammatoires d'autres parties de l'intestin.

Quelles sont les causes de la sigmoïdite?

La cause principale de l'inflammation du côlon sigmoïde réside dans les caractéristiques anatomiques de la structure de l'intestin. Plus il y a de coudes dans le gros intestin, plus la probabilité d'inflammation est grande en raison de la stagnation de son contenu et de l'impossibilité de passer les masses fécales. Pendant la grossesse, le développement de la sigmoïdite peut être causé par une pression sur l'intestin de l'utérus gravide.

La cause de l'inflammation peut devenir rectite, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse. Souvent, la cause de la pathologie est une dysbactériose ou une infection intestinale. Dans la plupart des cas, cet organe souffre d'une insuffisance circulatoire dans le côlon. L'inflammation du côlon sigmoïde peut avoir de graves conséquences et entraîner de graves perturbations du tube digestif.

Les symptômes de l'inflammation du côlon sigmoïde

Les symptômes de la maladie dépendra de la façon dont l'inflammation se produit - sous une forme chronique ou aiguë. Sigmoïdite sous forme aiguë se manifeste par les symptômes suivants:

  • Syndrome de douleur intense dans la région iliaque à gauche
  • Douleurs spasmodiques, rendant le dos et la jambe gauche
  • Gonflement et grondement dans l'abdomen
  • Liquide fréquent, selles fétides avec un mélange de sang et de pus
  • Nausées, vomissements, ne pas apporter de soulagement
  • Fièvre, accompagnée de signes d'intoxication (faiblesse, pâleur de la peau)

L'inflammation chronique du côlon sigmoïde apparaît souvent dans le contexte d'une dysbiose intestinale et se poursuit par une constipation et une diarrhée alternées. Il est caractérisé par une sensation constante de raspiraniya dans la région abdominale et la douleur qui apparaît pendant la défécation et donne au périnée. Le patient souffre d'insomnie, devient rapidement fatigué, devient nerveux et irritable.

Dans l'évolution chronique de la maladie, l'absorption et la digestion des aliments ne se produisent pas correctement. Et si cet état persiste longtemps, une personne devient très maigre, se fatigue rapidement, présente des signes d'intoxication (frissons, fièvre). L'inflammation chronique de l'intestin peut se produire avec des périodes de rémission, quand il y a une subsidence de symptômes défavorables. Mais sous l'influence de facteurs défavorables, il peut y avoir des exacerbations occasionnelles. La rechute de la maladie peut causer:

  • Stress, stress physique
  • Dysfonction de l'alimentation
  • Subcooling le corps
  • Les blessures
  • Maladies infectieuses aiguës

Avec l'exacerbation de la sigmoïdite chronique, la sévérité des symptômes peut être différente et dépend largement de la cause qui a provoqué l'inflammation.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de la sigmoïdite provoque souvent des difficultés, ses manifestations sont confondues avec les symptômes de l'appendicite aiguë. Avec un diagnostic erroné ou un appel intempestif à l'aide médicale, les phénomènes inflammatoires vont augmenter, le côlon sigmoïde ne pourra plus fonctionner, créant une menace sérieuse pour la vie humaine. Avec ce développement des événements, il y a une menace d'une fusion intestinale avec les organes voisins. Dans ce cas, le traitement conservateur ne fonctionnera pas, pour résoudre la situation, il sera nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.

Seul un expert peut établir un diagnostic précis, basé sur l'image clinique et les résultats des tests. Le patient est examiné et interrogé, la cavité abdominale est palpée. Pendant l'examen, un spécialiste expérimenté est capable de déterminer l'emplacement exact du locus de la maladie et de déterminer quelle partie de l'intestin est affectée.

Une analyse générale des selles et du sang est obligatoire, ils aideront à clarifier la nature et la gravité du processus inflammatoire. Comme des recherches supplémentaires, le médecin peut prescrire l'échographie de la cavité abdominale, la sigmoïdoscopie et la radiographie de l'intestin. Dans ce cas, un diagnostic précis est important, ce qui aidera à établir une image réelle des lésions de ces parties ou des parties du tube digestif. Pour clarifier le diagnostic, une méthode d'examen endoscopique peut être assignée au patient.

Traitement de la sigmoïdite

Inflammation du côlon sigmoïde est un processus complexe et long, nécessitant le patient de suivre strictement le régime prescrit. Le principe du traitement est de prendre des médicaments, le repos au lit avec l'exacerbation de la maladie et un régime spécial. Les médicaments suivants sont prescrits pour un traitement médicamenteux:

  1. Médicaments antibactériens (fluoroquinols, tétracycline, ampicilline, doxycycline)
  2. Spasmolytiques et analgésiques
  3. Préparations à effet sédatif astringent et enveloppant
  4. Bougies avec du méthyluracile, des corticostéroïdes et microclysters avec décoction de camomille dans la sigmoïdite aiguë

Lorsque la maladie s'aggrave, le patient doit se conformer à l'alitement et à un régime alimentaire particulier. Après la disparition des symptômes aigus, le patient est prescrit dans un délai d'un à deux mois pour prendre des médicaments qui rétablissent la microflore intestinale (lactobactérine, bififorme). Pendant le traitement d'un bon résultat, la phytothérapie peut être réalisée.

Il a un effet positif sur la motilité intestinale et a un effet astringent, analgésique et anti-inflammatoire. Si la cause de l'inflammation est un processus infectieux, un régime strict sera suivi d'un certain régime de consommation et d'une thérapie vitaminique.

Régime alimentaire pour l'inflammation du côlon sigmoïde

Avec la sigmoïdite aiguë, aggravée par la diarrhée, le régime №4 ou №4 est prescrit. Le but de ces régimes est d'éliminer les processus inflammatoires, putréfiants et fermentaires dans l'intestin, de réaliser le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et de fournir au corps les nutriments nécessaires aux troubles digestifs.

En raison de l'élimination des graisses et des hydrates de carbone de l'alimentation, les processus provoquant des phénomènes de putréfaction et de fermentation sont inhibés, le péristaltisme de l'intestin est renforcé et la quantité de suc gastrique suffisante pour digérer les aliments est libérée.

Le régime n ° 4 est faible en calories, sa valeur énergétique est seulement de 2000kcal par jour. Les aliments protéinés prédominent dans l'alimentation, et les glucides et les graisses sont réduits au minimum. Diètes minus - teneur insuffisante en nutriments et en vitamines, il est donc déconseillé de s'y tenir longtemps. Le meilleur moment pour un régime strict n'est pas plus de sept jours, ce qui est suffisant pour ramener le tube digestif à la normale. Pour réduire le fardeau sur l'intestin, il est recommandé de manger fractionné, 5-6 fois par jour, en utilisant chaque fois une petite quantité de nourriture. Les plats doivent être servis chauds, sous forme liquide, purée ou râpée.

Produits autorisés:

  • Breadcrumbs ou pain blanc rassis
  • Viande diététique bouillie ou vapeur: poulet, lapin, dinde, veau. La viande cuite, le soufflé, les knels, les boulettes de viande sont cuits à partir de la viande bouillie. Au lieu du pain dans la viande hachée ajouter le riz bouilli écrasé
  • Des soupes effilées et visqueuses sur de la viande maigre ou du bouillon de poisson. Ils ajoutent du riz, des boulettes de viande vapeur, des flocons d'œufs, de la purée de viande
  • Le poisson est bouilli à faible teneur en matière grasse ou cuit à la vapeur. De viande hachée forme boulettes de viande ou kleli
  • Les œufs sont cuits à l'eau tendre ou sous la forme d'une omelette à la vapeur
  • Fromage blanc râpé non acide et faible en gras autorisé, soufflé à la vapeur de lait caillé
  • Les bouillies sont faites pour être frottées, cuites sur de l'eau ou sur un bouillon à faible teneur en matière grasse. Utilisez des céréales telles que le sarrasin, le riz, les flocons d'avoine
  • À partir de boissons, vous devez boire du thé vert, du café noir sans sucre, des décoctions de cynorrhodon, des groseilles, des myrtilles, des cerises d'oiseaux
  • Pommes aigres frottées permises, gelée, cerises, coings, groseilles, myrtilles, poires

Produits interdits

  • Pain frais, farine sucrée et produits de boulangerie
  • Viande de variétés grasses, bacon sous toutes ses formes, produits carnés sous forme de saucisses, saucisses
  • Soupes avec un bouillon de viande riche et riche, avec l'ajout de légumes, pâtes. Les soupes au lait sont interdites
  • Poisson gras, caviar, poisson en conserve
  • Tous les types de graisses (beurre et huile végétale)
  • Oeufs frits et cuits
  • Légumes frais, baies, légumes verts, fruits
  • Lait entier et produits laitiers fermentés gras
  • Pâtes, légumineuses, millet, orge perlé
  • Boissons gazeuses, kvas, cacao et café au lait
  • Toutes les épices, les sauces épicées, les épices
  • Tous les bonbons, chocolat, confiture, miel

Comme on peut le voir à partir du menu présenté, le régime numéro 4 - hypocalorique, pour le moment de sa conformité, les patients perdent plusieurs kilogrammes de poids. Avant de commencer un régime, il est important de consulter un médecin. Adhérer à ce régime ne peut être que peu de temps, jusqu'à l'affaissement des symptômes aigus. Après la fin du régime, vous ne pouvez pas revenir immédiatement à l'alimentation habituelle, et manger des plats difficiles à digérer, gras et riches en calories.

Au pic de l'exacerbation, aux fortes douleurs et la diarrhée il vaut mieux pendant un ou deux jours en général refuser l'ingestion alimentaire. A ce moment, il est recommandé de boire plus de liquide: thé noir vert et fort, décoction de cynorrhodon, cerises d'oiseaux, groseilles. De l'alimentation il faut exclure les plats trop chauds ou froids, pour limiter l'usage du sel. Ne mangez pas d'aliments gras, frits, d'aliments fumés, de marinades, d'épices, d'alcool. Pour le fonctionnement normal du système digestif, il est utile de prendre des bouillons d'herbes médicinales: menthe, écorce de chêne, camomille, millepertuis, sauge.

Traitement de la sigmoïdite avec des remèdes populaires

Décoctions de préparations à base de plantes pour l'inflammation du côlon sigmoïde contribuent à la réduction des processus inflammatoires, améliorer le fonctionnement des intestins, exercer un effet astringent et arrêter la diarrhée. Nous vous conseillons de boire du thé à base d'herbes. Pour ce faire, à parts égales (une cuillère à café), prenez des feuilles de plantain, de chélidoine, de fleurs de camomille, de graines d'aneth et de cynorrhodon.

La collection est brassée avec un litre d'eau bouillante et laissée au repos pendant six heures. L'infusion reçue est bu environ un quart de verre 6 fois par jour avant les repas. Durée du traitement - quatre semaines. Ensuite, ils prennent une pause pendant une semaine et le cours de la prise de décoction à base de plantes est répété. Pour fixer le résultat, il est souhaitable de répéter ce traitement trois fois.

Avec le jus de la diarrhée prolongée des feuilles de plantain aide. Il a un effet astringent prononcé. Le jus est pressé des feuilles écrasées de la plante. Une cuillère à soupe de jus est élevée dans un verre d'eau bouillie et prise pendant 30 minutes. avant de manger

Avec les bonnes tactiques de traitement, dans la plupart des cas, il est possible d'améliorer le bien-être et, en fin de compte, de guérir complètement. Le patient a besoin de patience, donc le processus de traitement est assez long et s'accompagne de restrictions alimentaires strictes. Seulement avec le strict respect de toutes les recommandations médicales peuvent récupérer et revenir à une vie pleine.

Sigmoïdite

Sigmoïdite - Processus inflammatoire aigu ou chronique dans la région du côlon sigmoïde. Se manifeste par une douleur dans le côté gauche de l'abdomen, un gonflement, des grondements, des selles fréquentes, des impuretés pathologiques dans les masses fécales, des nausées, des vomissements et des symptômes d'intoxication. Dans la forme aiguë de la maladie, tous les signes énumérés sont plus prononcés. Avec la sigmoïdite chronique, les symptômes sont lissés, certaines manifestations peuvent être absentes. La maladie est diagnostiquée en tenant compte des plaintes, des données d'examen, de l'examen rectal, de l'endoscopie et d'autres techniques. Le traitement de la sigmoïdite est un régime alimentaire, symptomatique et étiologique des agents d'action générale et locale.

Sigmoïdite

La sigmoïdite est un groupe de processus inflammatoires de diverses étiologies avec des dommages au côlon sigmoïde. Les flux brusquement ou chroniquement, peuvent être isolés ou combinés avec une lésion inflammatoire d'autres parties du gros intestin. La plus fréquente est l'inflammation simultanée du sigmoïde et du rectum - rectosigmoïdite. Parfois, la symptomatologie de la sigmoïdite prévaut dans l'inflammation colique-diffuse du gros intestin. Dans le côlon sigmoïde, les processus inflammatoires se développent plus souvent que dans d'autres parties de l'intestin. La sigmoïdite affecte les visages des deux sexes, parmi les patients il y a une prédominance des femmes. Les adultes souffrent plus souvent que les enfants. La probabilité d'occurrence augmente avec l'âge. Le traitement est effectué par des spécialistes dans le domaine de la gastro-entérologie et de la proctologie.

Les causes de la sigmoïdite

Les chercheurs notent que le sigmoïde est la maladie inflammatoire de l'intestin la plus fréquente et indiquent que cela est dû à un certain nombre de caractéristiques anatomiques et physiologiques du côlon sigmoïde. Il est situé entre le côlon descendant et le rectum et appartient aux parties inférieures du gros intestin. Habituellement, l'intestin est localisé à gauche au niveau de la crête iliaque, mais à cause de la grande mobilité en raison d'une mésentère suffisamment longue, l'intestin, certains patients peut être déplacé vers la droite ou au-dessous du diaphragme, ce qui provoque l'apparition de atypique des symptômes de sigmoidita (la douleur est pas dans la moitié gauche, et dans la région péripodale, dans l'abdomen droit ou supérieur).

Le côlon sigmoïde est en forme de S. Sa longueur varie de 15 à 65 cm, le diamètre de 4 à 6 cm La fonction principale de cette partie de l'intestin est l'absorption active de l'eau et la formation de masses fécales. En raison des courbes physiologiques prononcées et de la présence d'excréments suffisamment durs, la paroi du côlon sigmoïde est plus souvent traumatisée par les veaux, ce qui crée des conditions favorables au développement de la sigmoïdite. Le ralentissement naturel du mouvement des contenus intestinaux augmente encore le risque de sigmoïdite, puisque des substances nocives contenues dans les masses fécales, un long contact avec la muqueuse intestinale.

Dans le côlon sigmoïde, des diverticules sont souvent formés, contribuant à la stagnation du contenu intestinal et souvent compliquée par une diverticulite. Sigmoidita un rôle dans le développement peut jouer un des organes adjacents pression, notamment - l'utérus gravide, ainsi que suffisamment de troubles circulatoires locaux communs associés aux particularités de l'approvisionnement en sang dans cette région anatomique.

Les causes immédiates de sigmoidita peuvent devenir des infections intestinales, surcroissance des bactéries, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, les changements athérosclérotiques des navires ravitailleurs. De plus, la sigmoïdite survient souvent dans le contexte de la radiothérapie. Lorsque dysbacteriosis, un changement de la microflore intestinale, il crée des conditions favorables à la croissance de divers micro-organismes pathogènes et pathogènes opportunistes et favorise l'inflammation. Lorsque les infections intestinales sigmoïdes résultats des lésions des cellules muqueuses de toxines sécrétées par des agents pathogènes des maladies (dysenterie), la salmonellose.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse s'accompagnent de l'apparition d'ulcères et d'érosions sur la muqueuse. Dans la région de la muqueuse endommagée, des foyers inflammatoires apparaissent facilement, se propageant à d'autres parties du côlon sigmoïde et devenant la cause de la sigmoïdite. Avec une ischémie intestinale chronique due à l'athérosclérose, la paroi intestinale est perturbée, des zones de nécrose apparaissent, devenant des foyers d'inflammation primaire avec sigmoïdite. Lors de la radiothérapie, les rayonnements ionisants détruisent une partie des cellules, ce qui contribue également au développement de l'inflammation. Avec les raisons énumérées, les facteurs anatomiques et physiologiques, un rôle commun dans le développement de la sigmoïdite peut jouer un commun des maladies infectieuses et des adhérences qui ont surgi après des opérations sur les organes de la cavité abdominale.

Classification de la sigmoïdite

Selon le type de courant, les sigmoïdites aiguës et chroniques sont distinguées. En tenant compte de la nature de l'inflammation, on distingue les types de dommages sigmoïdiens suivants:

  • Sigmoïdite catarrhale. L'inflammation affecte seulement les couches superficielles de la membrane muqueuse. Mucus oedémateux, hyperémique. Il est noté l'allocation d'une grande quantité de mucus, pour cette raison une telle sigmoïdite est parfois appelée mucus.
  • Sigmoïdite érosive. Sur la muqueuse, il y a des zones de destruction qui ne s'étendent pas aux couches profondes de la paroi intestinale.
  • Sigmoïdite purulente-hémorragique (ulcéreuse). Sur la muqueuse, des ulcères pénètrent dans les couches profondes de la paroi intestinale.
  • Pericigmoïdite. L'inflammation s'étend à la membrane séreuse de l'intestin. Autour de l'intestin, un infiltrat est formé. Le mésentère est impliqué dans le processus. Dans la cavité abdominale, des pointes se forment entre les boucles de l'intestin, ainsi que les intestins et d'autres organes et tissus.

Les manifestations de ces formes de sigmoïdite peuvent être combinées les unes avec les autres, ce qui fournit une image clinique suffisamment diversifiée et provoque parfois des difficultés à reconnaître la maladie et à effectuer un diagnostic différentiel avec d'autres conditions pathologiques.

Les symptômes de la sigmoïdite

Dans le cours aigu, il y a habituellement une sigmoïdite catarrhale. Les patients se plaignent de douleurs crampes sévères dans le côté gauche de l'abdomen, souvent avec irradiation dans la jambe gauche et le bas du dos. Les patients atteints de sigmoïdite présentent des nausées, des vomissements, des grondements, des ballonnements et des troubles des selles, associés à de fréquents faux instincts. Les selles deviennent fétides, des impuretés de mucus et des veines de sang y apparaissent. Avec la combinaison de rectite et de sigmoïdite, le mucus et le sang peuvent s'échapper sans impuretés fécales.

Il y a des signes d'intoxication: faiblesse, faiblesse, hyperthermie, mal de tête. Lors de la palpation de l'abdomen d'un patient atteint de sigmoïdite, la douleur dans la projection du côlon sigmoïde est déterminée. Lors de l'examen rectal, un épaississement de l'intestin atteint est détecté. Dans leurs manifestations cliniques de l'appendicite aiguë ou sigmoïde il rappelle pérityphlite, mais la douleur n'est pas localisée dans le droit et dans la région iliaque gauche. Si le côlon sigmoïde n'est pas atypique, la localisation de la douleur peut changer, ce qui entraîne parfois des difficultés diagnostiques.

Les formes sévères de sigmoïdite ulcéreuse ont tendance à être subaiguë ou chronique. Il y a des violations de l'état général, la faiblesse, l'intoxication, l'inconfort intestinal, les troubles des selles et les faux désirs. Diarrhée persistante typique. Les selles des patients atteints de sigmoïdite sont liquides, nauséabondes, de couleur rappelant les résidus de viande. Dans les formes sévères de la maladie, le processus inflammatoire est souvent observée avec le développement de la périsigmoïdite.

Le tableau clinique de la périsigmoïdite ne diffère pas de celui de la sigmoïdite ordinaire. À la suite des lésions inflammatoires du péritoine dans la cavité abdominale, des pointes se forment progressivement. La maladie adhésive avec sigmoïdite se déroule généralement favorablement. Il y a des douleurs de dessin qui augmentent après un effort physique, des ballonnements, une sensation d'éclatement dans l'abdomen et une tendance à la constipation. Dans certains cas, le sigmoïde, la maladie adhésive compliquée, il peut y avoir des problèmes d'occlusion intestinale: douleurs de croissance, des vomissements, manque de chaises, hyperthermie et leucocytose.

L'exacerbation de la sigmoïdite chronique se produit généralement contre les troubles alimentaires, l'utilisation de boissons alcoolisées, les infections aiguës (grippe, ARVI), le surmenage physique ou mental général. La sévérité des symptômes peut varier de manière significative - d'une légère douleur et une légère augmentation des selles à des manifestations développées ressemblant à une sigmoïdite aiguë. La diarrhée est souvent associée à la constipation. Les patients se plaignent de la sensation de raspiraniya dans l'abdomen et la douleur, en donnant dans la jambe, l'entrejambe et le bas du dos. Avec un flux prolongé de sigmoïdite, des troubles du sommeil, de la fatigue et une irritabilité accrue sont possibles, en raison de l'inconfort constant dans l'abdomen.

Le diagnostic de la sigmoïdite

La maladie est diagnostiquée par un proctologue sur la base des symptômes cliniques, des données d'examen physique, de l'examen rectal, de l'endoscopie et des tests de laboratoire. Lorsque la palpation de l'estomac du patient avec sigmoïdite, la douleur dans la région iléale gauche est révélée. Lors de l'examen rectal, la partie inférieure œdémateuse remplie du côlon sigmoïde est trouvée. En cas de proctite et de sigmoïdite combinées, des poches sont notées non seulement dans le sigmoïde, mais également dans le rectum. Après avoir retiré un doigt du rectum sur le gant, des traces de sang et de mucus sont visibles.

La méthode la plus informative du diagnostic est sigmoidita sigmoïdoscopie, permet d'évaluer la gravité et l'étendue des changements dans la muqueuse intestinale. Un test sanguin général indique la présence d'une leucocytose. sigmoiditom patients Coprogram et bakposev fécales permettent de confirmer une inflammation du côlon et de déterminer l'agent causal des lésions infectieuses du côlon. Dans les cas difficiles (douleur de localisation atypique) différenciation sigmoidita avec une appendicite aiguë et peritiflitom effectuée laparoscopie.

Traitement de la sigmoïdite

Le traitement conservateur, selon la gravité des manifestations cliniques réalisées en clinique externe ou à l'hôpital. Les patients souffrant sigmoiditom recommande de refuser la réception gras frit, épicé, épicé, grossier, trop froid, la nourriture trop chaud. Il est conseillé d'utiliser des plats maigres bouillis ou cuits à la vapeur et maigres. Lorsque sigmoïde, accompagnée d'une diarrhée sévère est un №4 de régime alimentaire, aide à éliminer les processus d'inflammation de la putréfaction et la fermentation dans l'intestin. En raison de l'apport calorique insuffisant, ce régime est généralement prescrit pour pas plus de 7 jours. Dans les cas graves, les patients sigmoiditom dans 1-2 jours Recommander la faim et de consommation excessive d'alcool.

Porter une thérapie étiologique et symptomatique. Avec la sigmoïdite de radiation, arrêtez la radiothérapie ou ajustez la dose de radiation. Des agents antibactériens sont prescrits pour la destruction des agents pathogènes. Pour restaurer la microflore intestinale normale avec la sigmoïdite, utilisez des probiotiques. Pour éliminer les spasmes, des antispasmodiques sont utilisés. Pour compenser la perte de liquide et le contrôle de l'intoxication avec une sigmoïdite sévère accompagnée d'une diarrhée sévère, un traitement par perfusion est utilisé. Prescrire des médicaments spéciaux pour restaurer la muqueuse intestinale.

Avec le début du traitement en temps opportun et le respect des recommandations du médecin, la prévision est généralement très favorable. Le phénomène de sigmoidita aiguë non soulagée dans quelques semaines, chez de nombreux patients l'issue devient un rétablissement complet. Avec la sigmoïdite chronique, un cours prolongé sans maladie est possible. En présence de maladies chroniques qui provoquent l'inflammation et de support dans le côlon sigmoïde (colite ulcéreuse, maladie de Crohn), la prédiction est déterminée sur la pathologie sous-jacente.

Traitement de l'inflammation du côlon sigmoïde, ses symptômes et le diagnostic

Le canal intestinal est divisé en plusieurs sections, chacune remplissant sa fonction spécifique. Le système digestif est responsable non seulement de la digestion des aliments, mais aussi de la fonction immunitaire. Un site important est le côlon sigmoïde. Qu'est-ce que c'est et à quoi cela sert-il? Nous allons comprendre.

Causes du développement des processus pathologiques

En apparence, le côlon sigmoïde ressemble à la lettre latine sigma. La longueur du côlon sigmoïde est d'environ soixante centimètres. Sa fonction principale est de digérer les aliments, d'absorber l'eau et de saturer le corps. Il génère également des excréments.

Où se trouve le colon sigmoïde? Ce site est sur le côté gauche dans l'espace rétropéritonéal. Dans la moitié féminine de la population, il est situé directement derrière la cavité utérine. Chez les hommes, le côlon sigmoïde est derrière la vessie.

Ce type de tractus intestinal est considéré comme l'un des plus importants. La forme inhabituelle vous permet de retarder le déplacement des aliments, de sorte qu'il est digéré et transformé en fèces. Du côlon sigmoïde, la masse passe dans le rectum, d'où il sort.

Souvent, en pratique, il existe une maladie telle que la sigmoïdite. Elle est caractérisée par le développement du processus inflammatoire, qui résulte de la stagnation des selles et de la pénétration d'un agent infectieux à la suite d'un traumatisme à la membrane muqueuse.

Les causes du développement de la maladie dans le côlon sigmoïde sont:

  • violation de la circulation sanguine dans les organes pelviens;
  • l'expansion des vaisseaux veineux;
  • la maladie rectale sous la forme de fissures dans l'anus, la proctite, la paraproctite, la maladie de Crohn;
  • infections du type colibacillaire, dysenterie, dysbactériose dans le canal intestinal;
  • la malnutrition, le manque de vitamines et de minéraux, le manque d'aliments riches en fibres;
  • un mode de vie sédentaire;
  • constipation permanente;
  • détérioration du péristaltisme digestif;
  • maladies du système digestif sous la forme de duodénite, cholécystite, carence enzymatique;
  • processus pathologiques dans la prostate;
  • les maladies chroniques chez les femmes;
  • augmentation de la pression sur l'intestin pendant la période de gestation;
  • interventions chirurgicales sur la cavité abdominale;
  • blesser l'abdomen.

Si une personne a rencontré au moins l'une des raisons ci-dessus, il vaut la peine de consulter un médecin pour obtenir des conseils et un examen plus approfondi. Plus tôt une maladie est découverte, plus il sera facile et rapide de guérir.

Types de sigmoïdite

Le processus inflammatoire dans la partie sigmoïde de l'intestin peut avoir un cours aigu et chronique.

Un processus aigu est caractérisé par une symptomatologie vive. Il se développe sur le fond d'un traumatisme ou d'agents infectieux.

Le cours chronique procède lentement. Le plus souvent caractérisé par un trouble du canal intestinal et dysbiose.

Souvent, la sigmoïdite est subdivisée en fonction de la nature du dommage. Cela inclut:

  • forme catarrhale. Ce type de maladie survient le plus facilement. Le processus inflammatoire affecte seulement la couche de surface de l'épithélium;
  • forme érosive. Souvent observé à la suite d'une sigmoïdite catarrhale non traitée. Avec cette pathologie, des érosions se forment sur la muqueuse. Lors de la digestion des aliments, des saignements se produisent;
  • forme d'ulcère. Ce type de maladie est considéré comme le plus lourd. Il est caractérisé par la formation de plaies sur la membrane muqueuse. Dans le même temps, leur nombre peut être plusieurs, et ont également une profondeur et une localisation différentes. Souvent manifesté en raison du traitement inefficace de la sigmoïdite érosive.

Habituellement les patients sigmoïdites de type catarrhal ignorent, puisque la symptomatologie ne se pose pas toujours. Il est beaucoup plus difficile de guérir la forme ulcéreuse.

Symptomatologie de la maladie

Les symptômes et le traitement dépendent de l'évolution et de la forme de la maladie. Plus tôt le patient découvre des symptômes désagréables et se tourne vers un spécialiste, le processus de traitement ira sans complications.

Les symptômes de la sigmoïdite se manifestent par:

  • sensations douloureuses. La douleur dans le côlon sigmoïde est intense et localisée du côté gauche;
  • développement de spasmes. Peut donner dans la jambe gauche et la région lombaire;
  • ballonnement de l'abdomen;
  • selles diluées d'un caractère fréquent. Les excréments ont une odeur désagréable. Il peut y avoir du sang ou des impuretés purulentes;
  • signes d'intoxication sous la forme de blanchiment de la peau, faiblesse;
  • nausées et vomissements.

Ces signes caractérisent la maladie dans une période aiguë.

Si le côlon sigmoïde est endommagé depuis longtemps et que la maladie a pris une évolution chronique, alors la maladie se manifestera:

  • dans l'alternance de la diarrhée et de la constipation;
  • dans la sensation de raspiraniya dans l'abdomen;
  • dans les sensations douloureuses qui surviennent lors de la vidange du canal intestinal.

L'inflammation du côlon sigmoïde de ce type conduit à une détérioration de la digestion et de l'absorption des aliments. Si la maladie n'est pas traitée pendant longtemps, alors une personne perd du poids, manque de substances utiles. La présence prolongée de selles dans la région sigmoïde peut entraîner le développement de réactions allergiques. La sigmoïdite de nature chronique est caractérisée par des exacerbations et des rémissions périodiques.

Méthodes de diagnostic du côlon sigmoïde

L'inflammation du côlon sigmoïde est difficile à diagnostiquer. Souvent, la sigmoïdite est confondue avec une autre maladie sous forme d'appendicite aiguë. Si le côlon sigmoïde commence à faire mal, il est urgent de consulter un spécialiste.

Il écoutera les plaintes du patient et tiendra la palpation de l'abdomen. Un médecin expérimenté peut immédiatement déterminer le site du processus inflammatoire et nommer un examen approprié.

Pour détecter l'inflammation du côlon sigmoïde, vous devez:

  • faire un don de sang pour analyse;
  • remettre les excréments;
  • Examen aux rayons X;
  • effectuer l'irrigoscopie en utilisant un produit de contraste;
  • effectuer une sigmoïdoscopie.

Pendant le diagnostic, il est nécessaire de déterminer la cause de la manifestation de la maladie. Si le diagnostic est erroné, le côlon sigmoïde ne pourra pas exercer pleinement ses fonctions.

Caractéristiques de Sigmoid Care


Le traitement de la sigmoïdite est considéré comme un processus difficile et plutôt long. Il faut que le patient suive toutes les recommandations du médecin. Le processus de traitement est basé sur le respect de l'alimentation et la prise de médicaments.

Nutrition avec sigmoïdite

Si l'intestin souffre, le côlon sigmoïde ne peut pas digérer complètement la nourriture et aspirer l'eau. En conséquence, les selles stagneront ou sortiront avec de la nourriture non digérée.

Dans les zones aiguës, la nourriture devrait être douce. Cela implique l'exclusion du régime des aliments irritants.

Le traitement de la sigmoïdite avec un régime élimine la consommation d'aliments riches en glucides et en graisses. Ce processus conduit à l'inhibition de la digestion et au développement de la fermentation.

De l'alimentation sont complètement exclus:

  • pâtisseries fraîches et pain;
  • aliments gras et frits;
  • viande et saucisses;
  • Soupes et céréales au lait;
  • bouillons de viande forts;
  • poisson et nourriture en conserve;
  • boissons caféinées et alcoolisées;
  • marinades, épices, assaisonnements, produits fumés.

Dans les sept jours, le menu devrait être composé de bouillon de légumes et de céréales. En tant que boisson, vous pouvez utiliser du thé vert, des infusions de baies, des décoctions de cynorrhodon. En outre, le régime devrait inclure des pommes au four.

Peu à peu, le menu peut être étendu. Mais l'accent devrait être mis sur la prévention des phénomènes stagnants dans le côlon sigmoïde et l'apparition de la constipation.

Thérapie médicamenteuse

Si le côlon sigmoïde est affecté, l'emplacement de la sensation de douleur sera sur le côté gauche. Des sensations désagréables peuvent survenir pendant ou après avoir mangé, lors de la vidange du canal intestinal.

Pour se débarrasser de cela, le patient est prescrit un traitement, qui comprend:

  • agents anesthésiques et antispasmodiques;
  • des médicaments antibactériens sous forme de Doxycycline, de Tétracycline et de Phtalazole;
  • un agent adsorbant sous la forme de Smecta ou de néo-smectine;
  • médicaments enveloppants et de type astringent. Cela inclut:
  • Almagel;
  • les médicaments ayant des propriétés anti-inflammatoires.

Le traitement de la sigmoïdite implique également la restauration de la microflore intestinale. Pour ce faire, le patient est prescrit des probiotiques sous la forme de Acipole, Bifidumabacterin. La durée du traitement est de sept à quatorze jours.

Méthodes folkloriques de traitement de l'inflammation du côlon sigmoïde

Restaurer les organes digestifs peut être fait avec l'aide de remèdes populaires. Ils sont utilisés comme une thérapie supplémentaire pour réduire le processus inflammatoire et arrêter la diarrhée.

Il existe plusieurs recettes efficaces.

Dans des proportions égales sont prises des herbes sous la forme de la sauge, la menthe, le millepertuis. La collection de fines herbes est remplie d'une tasse d'eau bouillie et insiste pendant trente à quarante minutes. Ensuite, il est filtré.

Le produit fini doit être pris jusqu'à trois fois par jour pendant cent milligrammes, trente minutes avant la consommation de nourriture.

  • La deuxième recette

    La menthe, l'agripaume et l'ortie sont mélangés dans la même proportion. Le mélange est rempli d'une tasse d'eau bouillie et est infusé pendant environ quarante minutes. Ensuite, il est filtré.

    Vous devez consommer le médicament jusqu'à quatre fois par jour pendant soixante millilitres. La durée du traitement est de trois semaines.

  • La troisième recette

    Pour faire une solution, la camomille, la sauge et le calendula sont pris. Il se versa une tasse d'eau bouillie et insista. Ensuite, il est filtré et refroidi à une température de 37 degrés.

    La solution est injectée dans le canal intestinal et maintenue pendant au moins dix minutes. Effectuez ces manipulations avant une nuit de repos pendant quatorze jours.

  • Lorsque les premiers signes se manifestent, il est urgent de consulter un spécialiste.

    Maladies du côlon sigmoïde: symptômes et signes de maladies, leur traitement

    les maladies inflammatoires peuvent être sigmoïdes (infections intestinales aiguës, la rectocolite hémorragique, la colite pseudo-membraneuse), ou la nature non inflammatoire (carcinome, des polypes, des malformations et al.).

    Lors du diagnostic de maladies inflammatoires, des complications surviennent, car le tableau clinique est assez similaire. Les changements trouvés dans le côlon sigmoïde ne sont pas spécifiques et peuvent être une manifestation de la colite non spécifique et de l'infection intestinale aiguë.

    La lésion du côlon sigmoïde est rarement isolée, elle fait souvent partie d'un processus extensif qui affecte d'autres parties de l'intestin.

    Symptômes

    La plupart des changements pathologiques dans le côlon sigmoïde se manifestent par les symptômes suivants:

    • douleur dans l'abdomen, qui dépend souvent de l'alimentation et n'est pas localisée;
    • changement de selles (constipation, diarrhée);
    • présence de contenu pathologique dans les fèces (sang, mucus);
    • flatulences (ballonnements, grondements);
    • Le syndrome de l'intoxication (la fièvre, la réduction ou l'absence de l'appétit, la croissance mince).

    Maladies du côlon sigmoïde

    Dolihosigma

    C'est une anomalie du développement du gros intestin, de sa partie sigmoïde. Elle se manifeste sous la forme d'un allongement de l'intestin sans en diminuer le diamètre et ne s'accompagne pas d'un changement de la paroi musculaire du côlon sigmoïde. Il est diagnostiqué chez 30% de la population et ne se manifeste pas cliniquement. Dolihosigma est détecté dans la plupart des cas dans l'enfance, quand un enfant est examiné pour la constipation.

    Il existe plusieurs formes cliniques de dolichosigma:

    • Forme latente Il est découvert par hasard lors de l'examen, il ne montre aucun signe clinique.
    • Forme douloureuse. Déranger la douleur dans l'abdomen, plus souvent dans sa moitié gauche sans irradiation.
    • Domination de la constipation dans la clinique. Chez 25-40% des enfants, la cause de la constipation est le dolichosigma. Lorsque la palpation dans l'abdomen, les pierres fécales sont sondés, difficile au toucher.
    • Forme mixte

    Les symptômes de dolichosigma apparaissent lorsque la motilité intestinale change, lorsque la fonction d'évacuation est violée et que le contenu intestinal stagne. Il y a des ballonnements, des grondements, des douleurs abdominales, de la constipation. Dans le contexte de phénomènes stagnants, dysbactériose de l'intestin, des changements inflammatoires qui nécessitent un examen immédiat et le traitement se développe.

    Diverticulose

    Diverticulum se réfère à l'exorbité de la paroi intestinale. La présence de diverticules multiples est désignée par le terme général "diverticulose". La raison principale pour le développement de cette condition est la faiblesse de la paroi intestinale, qui, sous l'influence de divers facteurs commence à gonfler.

    Les facteurs de risque de diverticulose sont les suivants:

    • constipation fréquente dans l'anamnèse;
    • consommation prolongée de laxatifs;
    • dysbactériose de l'intestin, qui est accompagnée de ballonnements et de flatulences;
    • le surpoids;
    • processus inflammatoires dans l'intestin.

    Le cours de cette maladie peut être simple et compliqué. Chez certaines personnes, les diverticules ne se manifestent pas cliniquement, de sorte qu'une personne ne sait pas toujours à propos de leur présence dans l'intestin.

    Les principaux symptômes de diverticulose non compliquée du côlon sigmoïde comprennent:

    • douleur dans l'abdomen sans une localisation claire, apparaissent après avoir mangé;
    • la constipation, qui peut être remplacée par la diarrhée;
    • grondement, ballonnement (flatulence);
    • fèces de couleur sans caractéristiques.

    Au cours compliqué dire que lorsque perturbé l'évacuation du contenu intestinal du diverticule se produit le développement de l'inflammation - diverticulite. Elle se manifeste des symptômes non seulement dans le côlon sigmoïde (douleur, ballonnements, gronde, etc.), mais l'apparition des signes d'inflammation: augmentation de la température du corps, dans les selles apparaît mucus ou de sang, la diarrhée devient, une douleur abdominale constante amplifiée, change la couleur des selles. Lorsque la palpation de l'abdomen est douloureuse dans la projection du diverticule sur la paroi antérieure de l'abdomen.

    Dans les cas extrêmes, il conduit à un saignement diverticulite, sténose de développement (rétrécissement), les perforations (perturbation de la paroi intestinale), une occlusion intestinale, abcès et peut être fatale.

    Polypes du côlon sigmoïde

    Le polype est une tumeur à la jambe qui se développe à partir de la paroi intestinale. Les polypes du côlon sigmoïde, du rectum et de l'estomac sont le plus souvent rencontrés. La véritable raison de la formation des polypes n'a pas été entièrement établie. La plupart des polypes sont des formations asymptomatiques. Les polypes glandulaires sont considérés comme une maladie précancéreuse.

    Dans 95% des cas, l'adénocarcinome de l'intestin se développe à partir d'un polype bénin. S'il y a des polypes pluriel utilisent le terme « polypose », qui dans certains cas est une histoire familiale, ainsi recouvrée syndromes héréditaires polypeuses (syndrome de Gardner, Peutz-Jeghers, Turk et al.).

    Cliniquement manifestes douleurs crampes dans l'abdomen, imiter une clinique de la perméabilité intestinale incomplète. Un symptôme caractéristique des polypes est une traînée de sang sur les fèces. La nature de la chaise reste souvent inchangée. Dans un écoulement non compliqué occasionnellement, des ballonnements peuvent se produire.

    Cancer sigmoïde

    Le tableau clinique du cancer dépend du stade du processus malin, de la structure de la tumeur et de la prévalence du processus. De tous les processus malins de l'intestin, le cancer du côlon sigmoïde est détecté dans 25% des cas.

    Isoler une triade de symptômes typiques de la localisation de la tumeur dans le côlon sigmoïde et le côlon descendant:

    • L'apparition d'excrétions pathologiques de l'anus, qui peuvent ne pas être associées à l'acte de défécation. Les allocations peuvent être de nature muqueuse, purulente ou sanglante.
    • Les troubles intestinaux (diarrhée et constipation, l'envie de déféquer - ténesme), qui peuvent alterner.
    • Formation d'obstruction intestinale.

    Une personne est perturbée par des crampes ou des douleurs douloureuses dans le bas-ventre gauche, qui peuvent se propager dans la région inguinale, en arrière. Il y a des désirs fréquents pour la défécation, la constipation ou la diarrhée. Dans les selles, le sang est détecté. Lors de l'examen, une tumeur d'une certaine taille est déjà détectée lors de la palpation de l'abdomen.

    Simultanément, les symptômes de l'atteinte sigmoïdienne sont associés à une anémie sévère, à une intoxication générale (fièvre, manque d'appétit, perte de poids, etc.). Dans les premiers stades, il peut y avoir un cours asymptomatique.

    La particularité des tumeurs du côlon sigmoïde est le développement précoce de l'obstruction intestinale et des saignements.

    Sigmoïdite

    Sigmoïde - une inflammation du côlon sigmoïde, qui se produit dans les maladies inflammatoires d'étiologie connue - infection intestinale aiguë (. De ehsherihioza, la shigellose et al) et étiologie inconnue (recto-colite hémorragique, la colite kystique profonde et al.). Très rarement se manifeste sans impliquer d'autres parties du gros intestin.

    Les symptômes communs incluent des douleurs abdominales, un changement de la nature des selles, une diminution de l'appétit. Dans les infections intestinales aiguës, le tableau clinique aura un certain nombre de caractéristiques qui dépendent des caractéristiques de l'agent pathogène.

    Avec toutes les formes de colite ulcéreuse, le côlon sigmoïde est affecté. La diarrhée et des saignements dans la colite ulcéreuse sont les principaux symptômes, comme des crampes, préoccupés par ténesme douleurs abdominales avant la selle, la fièvre, la perte de poids.

    Autres maladies

    • colite ulcéreuse;
    • La maladie de Crohn;
    • infections intestinales aiguës;
    • polypose familiale diffuse.

    Diagnostics

    À l'apparition de l'un des symptômes énumérés ci-dessus, il faut d'abord s'adresser au thérapeute ou au gastro-entérologue. Selon les résultats de l'enquête et de l'examen primaire, la personne se voit attribuer des méthodes supplémentaires d'étude du côlon sigmoïde:

    • Recto-manoscopie. Rectormanoscope peut examiner le rectum et la partie inférieure du côlon sigmoïde. En utilisant cette méthode, les parois muqueuses de l'intestin sont examinés, les polypes, les tumeurs, les processus érosifs sont identifiés. Il est possible de prendre un matériel de biopsie.
    • Coloscopie Un endoscope long et amélioré est utilisé, ce qui vous permet d'examiner toutes les parties du gros intestin, contrairement au sigmoïdoscope.
    • CT scan (tomodensitométrie). Utilisé pour déterminer avec précision l'emplacement de la tumeur, sa taille, la présence de formations pathologiques qui bougent l'intestin. Avec l'aide de cette méthode, le processus inflammatoire dans le côlon sigmoïde est révélé.
    • IRM (imagerie par résonance magnétique). Méthode plus informative en comparaison avec la tomodensitométrie en cas de recherche de cancer. Haut pouvoir de résolution permet de détecter les néoplasmes du côlon sigmoïde sans l'introduction d'agents de contraste, détermine avec précision la taille des tumeurs, la présence de métastases dans d'autres organes et tissus.
    • Irrigographie. La méthode est basée sur l'examen radiologique de l'intestin avec un produit de contraste. Avec l'aide de l'irrigographie, il est possible de déterminer les anomalies du développement, la forme de l'intestin, son étendue, le péristaltisme, la présence de formations pathologiques, la présence d'obstruction, l'érosion.

    Demandez-les à notre médecin directement sur le site. Nous allons certainement répondre.

    Mesures de guérison

    Le traitement de toute maladie est menée dans trois directions:

    1. Traitement étiologique Il vise à éliminer la cause qui a causé la maladie.
    2. Traitement pathogénétique Il vise à l'élimination des mécanismes pathologiques dans la base de la maladie.
    3. Traitement symptomatique Il vise à lutter contre les symptômes.

    Pour mettre en œuvre ces directions, des méthodes médicamenteuses et chirurgicales de traitement sont utilisées.

    Les méthodes chirurgicales comprennent:

    1. Résection de l'intestin (ablation de l'intestin).
    2. Enlèvement endoscopique des polypes.

    Le traitement chirurgical est principalement utilisé dans le traitement des polypes et des processus de cancer, une substitution de médicament à part entière n'existe pas. La chimiothérapie est prescrite comme traitement auxiliaire.

    Les médicaments de différents groupes pharmaceutiques sont utilisés pour le traitement des maladies du côlon sigmoïde:

    • médicaments antibactériens (mésalazine, cyclosporines).
    • antispasmodiques (no-spa, papavérine).
    • antidiarrhéiques (lopéramide, smecta).
    • préparations laxatives (forlax, dufalac).
    • prokinétique (motilium, tytopride).
    • préparations enzymatiques (mikrazim, festal).
    • agents hémostatiques (acide epsilon-aminocaproïque, éthazylate de sodium).
    • glucocorticostéroïdes (prednisolone, budésonide).
    • cytostatiques (azathioprine, méthotrexate).
    • Anti-inflammatoire (infliximab, etc.).

    Prévention

    Le respect d'un certain nombre de mesures préventives peut réduire considérablement le risque de développer une maladie sigmoïde:

    • Le respect de l'hygiène personnelle réduit le risque de développer des infections intestinales aiguës;
    • aliments riches en fibres, fournit un péristaltisme intestinal normal, réduisant la fréquence de la constipation;
    • diagnostic rapide et traitement de la maladie du côlon sigmoïde;
    • L'activité physique contribue au fonctionnement normal de l'ensemble du tractus gastro-intestinal;
    • l'élimination rapide des polypes.

    Inflammation du côlon sigmoïde: signes, complications, diagnostic et traitement, régime alimentaire

    L'inflammation de la muqueuse de telle ou telle partie de l'intestin est appelée colite. Cependant, de tels processus couvrent rarement la surface multiple de l'ensemble de cette partie du tractus gastro-intestinal.

    Le plus souvent, il est localisé dans l'un de ses départements, en fonction des causes d'occurrence. Ces Etats ont leurs propres noms, conditionnés dans la plupart des cas précisément par leur localisation.

    La sigmoïdite est une pathologie caractérisée par le développement d'une inflammation dans la région sigmoïde du gros intestin.

    Quelles sont les caractéristiques de l'inflammation du côlon sigmoïde, les symptômes et le traitement de cette maladie?

    Causes

    Le nom de cette région du gros intestin est dû à sa ressemblance avec la lettre de l'alphabet latin "sigma". La longueur du côlon sigmoïde dépend de la taille de la personne, atteignant dans certains cas 60 cm.

    La tâche principale de la région sigmoïde est d'aider à digérer les aliments, à séparer l'humidité des masses digérées et à saturer le reste du corps.

    Dans cette section de l'intestin, les masses fécales sont formées et compactées, et les fèces déjà formées en sortent dans le rectum.

    Parmi les causes du développement des processus inflammatoires sur la muqueuse du côlon sigmoïde, on trouve divers états.

    Les principaux sont la liste suivante:

    • stase des masses fécales, due à la courbure naturelle ou à d'autres causes;
    • infection infectieuse de l'intestin;
    • dommages mécaniques à la muqueuse dus à l'utilisation d'aliments non digestibles ou de fèces dures avec constipation systématique.

    En outre, un certain nombre de facteurs prédisposant à l'apparition de la maladie peuvent être distingués:

    • perturbation du flux sanguin dans la région pelvienne et, par conséquent, les varices (hémorroïdes), la formation de thrombus dans les vaisseaux sanguins faibles;
    • diverses pathologies du rectum (paraproctite, fissures de l'anus, maladie de Crohn);
    • dysbiose persistante ou chronique;
    • nutrition inadéquate - manque de fibres alimentaires dans l'alimentation;
    • mode de vie sédentaire;
    • diminution du péristaltisme du tractus gastro-intestinal due à diverses maladies, ainsi qu'une constipation systématique;
    • les maladies du système génito-urinaire - les maladies de la glande de la prostate chez les hommes, la pathologie de la nature gynécologique chez les femmes, caractérisée par l'évolution chronique;
    • stress accru sur la région pelvienne pendant la grossesse;
    • les conséquences de l'intervention chirurgicale dans la cavité abdominale, ou un certain nombre de blessures dans ce domaine.

    L'inflammation du côlon sigmoïde est très rarement une pathologie indépendante. C'est-à-dire que, dans la plupart des situations, ceci est une conséquence du développement d'autres maladies intestinales.

    Les rares cas dans lesquels l'inflammation du côlon sigmoïde se développe par elle-même sont conditionnés par des anomalies physiologiques dans le développement de ce segment du tractus gastro-intestinal - son allongement et / ou la présence de coudes et de boucles inutiles.

    Classification

    Le cours de la maladie nous permet de distinguer deux de ses formes - aiguë et chronique. La première (sigmoïdite aiguë) est caractérisée par une symptomatologie prononcée, le plus souvent précédée d'une infection infectieuse du tractus gastro-intestinal.

    La seconde, la sigmoïdite chronique, s'exprime par des manifestations moins intenses, qui ont la propriété d'alterner avec des périodes de rémission. Fondamentalement, il se produit avec une dysbiose persistante.

    La sévérité des symptômes et la nature des dommages causés par la pathologie permettent de distinguer plusieurs stades de la maladie.

    Les étapes de la maladie comprennent:

    1. Catarrhal. Il est considéré comme le stade le moins traumatisant de la maladie. Les dommages affectent seulement les couches supérieures de l'épithélium. Le traitement de la sigmoïdite à ce stade n'est pas difficile, le principal problème est le diagnostic.
    2. Erosive. La progression de l'étape précédente conduit au développement de l'érosion. Elle est caractérisée par la défaite des couches plus profondes de l'épithélium, de sorte que la sigmoïdite érosive s'accompagne souvent de saignements, bien que de faible intensité.
    3. Ulcératif Cette étape se réfère à la forme sévère de l'évolution de la maladie. Comme il est clair d'après le nom, sur la muqueuse de la région sigmoïde de l'intestin se forment des ulcères (un et plusieurs). Le début d'une telle étape comme la sigmoïdite ulcéreuse est possible avec la négligence de la maladie ou le traitement intempestif de la précédente.
    4. Pericigmoïdite (sigmoïdite paralytique ou spastique). Cette étape de la maladie est considérée comme la plus dangereuse. En plus des symptômes des stades précités de la maladie, une réduction de la fonction motrice de cette partie de l'intestin et l'apparition de soi-disant adhérences (fusion de coudes ou de boucles de l'intestin sigmoïde entre eux) sont ajoutés. Une telle sigmoïdite et un traitement implique différent de l'habitude (le plus souvent opératoire).

    Symptomatologie

    Les manifestations de la maladie dépendent directement de la forme de son évolution.

    Ainsi, la forme aiguë de l'inflammation de la région sigmoïde de l'intestin présente les caractéristiques suivantes:

    • douleur intense dans le côté gauche de la cavité abdominale (dans certains cas, les douleurs ont la propriété de rayonner à la jambe gauche);
    • augmentation des gazages avec toutes les conséquences qui en découlent (flatulences, ballonnements);
    • diarrhée systématique accompagnée d'une forte odeur désagréable de selles, ainsi que la présence de fragments de mucus, de sang ou de purulence (dans certains cas);
    • état fébrile, symptômes d'intoxication (blanchissement de la peau, faiblesse générale);
    • nausées, parfois avec des accès de vomissements.

    Dans la forme chronique de la maladie (sigmoïdite non ulcéreuse chronique) les symptômes n'ont pas une expression intense et comprennent les conditions suivantes:

    • la perturbation des selles, avec alternance d'attaques de diarrhée et de constipation;
    • la douleur pendant l'acte de défécation;
    • inconfort permanent dans la région abdominale.

    L'inflammation de la membrane muqueuse du côlon sigmoïde est caractérisée par une perturbation des processus digestifs, et donc de la capacité de cette zone et des zones adjacentes à absorber le contenu.

    Tout cela, bien sûr, affecte négativement la saturation du corps avec les substances nécessaires, ce qui conduit souvent à une forte diminution du poids corporel. Une découverte à long terme de masses fécales dans l'intestin conduit à un empoisonnement progressif du corps par des toxines et à l'apparition, par conséquent, de réactions cutanées de nature allergique.

    La forme chronique est caractérisée par des périodes alternées d'exacerbation et de rémission, pendant lesquelles les symptômes de la sigmoïdite sont pratiquement ou totalement absents.

    La pathologie peut s'aggraver si les conditions sont favorables, notamment:

    • non-conformité, prescrite par un médecin, régime alimentaire;
    • activité physique sérieuse;
    • situations stressantes graves;
    • infection infectieuse;
    • divers types de traumatismes (en particulier la cavité abdominale).

    Diagnostics

    Les problèmes de détection de la pathologie consistent dans le fait que, dans la plupart des cas, elle agit comme une maladie secondaire. Ses symptômes sont confondus avec des signes d'une maladie primaire, ou complètement différents.

    Vous Êtes Intéressé Varices

    Ulcères trophiques de la partie inférieure de la jambe

    Prévention

    Les ulcères trophiques du tibia étaient autrefois appelés ulcères variqueux. L'ancien nom, par conséquent, a souligné la particularité de leur étiologie et la pathogenèse....

    Le traitement chirurgical des hémorroïdes: un aperçu des méthodes modernes de traitement

    Prévention

    Les méthodes médicales pour le traitement des hémorroïdes - les comprimés, les suppositoires, les onguents - éliminent généralement pendant quelques temps les symptômes de la maladie aggravée, mais ils n'éliminent pas la base morphologique (structurelle) du procès....